Menu Fermer

Vacances avec mon beau-frère, ma femme et mes filles Chap.1

Vacances avec mon beauf frère ma femme et mes filles (1)Première soirée en vacance avec un bon repas et suffisamment d’alcool, pour ça déraper en partouze..J’avais loué une maison avec piscine en grèce pour 15 jours ma femme florence 44 ans moi terry 55 ans ma fille louise 22 ans et le frère de ma femme fredi 40 ans, et ma fille Maria de 30 ans, que j’avais eu d’un précédent mariage.

Je me réveillais lentement… J’ouvrais les yeux.. Je ne reconnaissais pas la chambre dans laquelle j’étais.. Puis tout me revient en mémoire..
Je tendais ma main à gauche dans le lit pour toucher ma femme.. Comme chaque matin je commençais à bander dur et je m’étonnais que ma femme ne soit pas déjà en train de me sucer comme habituellement.. mais personne à côté de moi.. Je fermais les yeux et commençais à me branler tranquillement en pensant qu’elle devait être aux toilettes et qu’elle allait arriver.. Il n’y avait aucun bruit dans la maison.. tout le monde devait encore dormir.. Je regardais le radio réveil… 07H00.
« Bon sang mais que fait elle? pensais je en moi même tout en continuant à me branler doucement dans le lit.. Il me semblait entendre comme un bruit sourd de coup porté dans un mur.. Je me levais, la bite dur comme du bois avec cette érection du matin… Il me semblait que le bruit venait de la cuisine.. Je prenais le long couloir qui donnait des chambres vers la cuisine..
Plus je me rapprochais de la cuisine et plus le bruit se faisait net. c’était quelque chose qu’on tapait contre un mur.. la porte qui donnait du couloir dans la grande cuisine à l’américaine était entrouverte et là maintenant j’entendais distinctement les râles d’une femme en train de prendre du plaisir..
Je reconnu de suite ma femme.. Sans entrer dans la cuisine, j’entrouvre un peu plus la porte du couloir et là je vois ma femme penchée en avant avec les coudes posés sur une petite table carré se trouvant dans la cuisine en train de se faire baiser par son frère, Nus tous les deux,moi aussi, il bourrait sa sœur avec des coups de reins lents, profonds et secs.. Son ventre claquait contre le magnifique petit cul de ma femme mais c’était le bruit de la table qui cognait contre le mur à chaque coup de rein que j’avais entendu de la chambre.. Il tenait sa sœur fermement à deux mains par la taille et il l’enfile consciencieusement et méthodiquement.. Il avait la tête baissée et se délectant de la vue de sa bite qui entrait et sortait de la chatte de sa sœur.. A chaque coup de rein il râlait et lui disait « putain que t’es bonne sœurette…

Vu la puissance de chaque coup de rein ma salope devait avoir le bord de la table qui lui sciait le ventre, mais celle-ci gémissait en continue tout en encaissant les coups de reins secs de son frère.. Elle avait tendu son bras gauche et la paume de sa main gauche prenait appui sur le mur comme si la table pouvait passer à travers le mur sous la poussée des coups de reins de son frère.. Elle avait les yeux fermés, la bouche entrouverte et gémissait en continu savourant les assauts de son frère…
Je profitais du spectacle en les matant par la porte entrouverte et je continuais à me branler tranquillement…

-Putain que c’est bon de baiser soeurette de bon matin comme ça au réveil..!!!

Son ventre claquait méthodiquement contre les fesses de ma femme..

-Hummm.. je.. ouff.. je suis là pour ça frérot.. ohh oui.. encore frérot.. oui… Plus fort frérot.. wurff.. oui.. plus fort.. fais toi plaisir..

Le spectacle était magnifique.. je bandais à mort.. J’avais toujours adoré voir ma femelle se faire prendre par d’autres mâles.. et surtout quand il s’agissait des mecs de la famille…

-Argh.. putain que t’es serrée.. J’suis le premier à t’enfiler ce matin c’est ça sœurettes hein.?? Il a pas eu le temps de te fourrer sa grosse queue hein ton mari..?? Si ton mari t’avais ouverte avec sa queue tu serais moins serrée soeurette..

-OUUiii.. non.. nonn.. il.. il m’a pas encore baisée. ouff.. c’est bon.. oh que c’est bon frerot.. tu.. ouff.. tu vas me faire jouir.. oui..

Je me branlais tranquillement derrière la porte entrouverte quand tout à coup j’entendis la voix de ma fille Louise

– Hé ben mon papa chérie.. C’est qui que tu mates comme ça en cachette ? Ma fille louise tou nue aussi.

Et s’approcha de moi sur ma gauche. Elle posa sa main droite sur mon épaule gauche. Je l’enlaça naturellement de mon bras gauche libre tout en la plaquant contre moi.. Je senti son corps chaud qui venait de se réveiller contre moi..

-Ton oncle qui est en train de baiser ta mère dans la cuisine.. regarde ça ma fille…!!

Louise glissa un oeil entre le mur et la porte entrouverte..

-Ah oui.. putain.. et qu’est ce qu’il lui met le salaud.. Je comprends pourquoi il s’est levé si tôt.. Il a dû entendre ma mère se lever aussi et il en a profité.. Le salaud.. toutes les occasions sont bonnes pour enfiler ma mère..Papounet Je dois te dire que nous avons passé une bonne soirée nous quatre, je ne sais pas comment ça a commencé,me je peux te dire que j’ai beaucoup aimé, surtout ta bite mon papounet!

-Moi aussi ma chérie

J’en ouvre un peu plus la porte afin qu’on puisse mieux voir tout les deux sans faire de bruit..

Fredi tapait toujours méthodiquement dans la chatte de sa sœur qui venait de jouir une première fois et qui continuait à gémir sans discontinuer.. Je sentis la main douce de ma fille sur ma queue énorme, bandée à mort.. Le ventre de Fredi claquait toujours contre les fesses de sa soeur..

-Laisse moi faire mon papa.. c’est à moi de faire ça pendant que tu mates..

La main gauche ferme de Louise commença à me branler avec dextérité.. Ma main gauche se glissa entre les fesses de ma fille et j’en profitais pour moi aussi lui caresser l’anus et l’entrée de son vagin.. Louise leva la tête vers moi en souriant et entrouvrit ses lèvres.. Ma bouche se colla voracement sur ses superbes lèvres bien dessinées et m langue fouilla immédiatement et profondément sa bouche.. Elle gémit doucement tout en me rendant mon baiser.. Un baiser profond qui laissait aucun doute sur ces envies.

-Ohh ouii… frérot.. je jouir.. enoree.. oui…. encore… oh que c’est bon.. ouii..!!!

Nous regardons tous les deux entre la porte. Ma femelle avait maintenant les deux mains appuyées sur le mur devant elle et tout son corps tremblait des pieds à la tête.. Son second orgasme de la matinée en même pas 5 minutes.. Fredi devait bander à mort lui aussi et sa queue devait être « sèche » comme une trique dans la chatte serrée de sa sœur..

-Profite du spectacle mon papa je vais m’occuper de toi pendant que tu mates….

Et elle se laissa glisser contre moi pour se retrouver accroupie à mes pieds.. Je senti immédiatement sa bouche chaude et douce autour de mon gland.. puis de fortes aspirations et une langue agile qui tournait en même temps autour de mon gland.. Je baissais alors les yeux et mon regard croisa à ma fille.

-T’es quand même une sacrée salope toi aussi dis je en posant ma main gauche sur sa tête pour accompagner ses mouvements de va et vient sur ma queue bandée..

Louise leva la tête vers moi avec un grand sourire…

-Les chiens ne font pas des chats mon papa… J’ai les gênes de ma mère…

Et ma fille replongea sur ma queue et s’engouffra au trois quart en gémissant de plaisir.. Ma main droite sur la poignée de la porte que je tenais entrouverte et ma main gauche sur la tête de ma fille qui me donnait ma première fellation de la journée..

-Putain.. je vais juter… je vais juter sœurette…

-Hum.. oui.. vas y frérot. oui vas y.. donne moi ton jus.. hum.. !!!

– Finis moi avec ta bouche.. argh.. je veux te juter à ta figure…!!
Fredi sortit sa queue bandante de la chatte de ma femelle, et ma femme s’agenouilla à ses pieds en mettant sa tête en arrière et en ouvrant grand sa petite bouche et sortant sa langue.. La queue de son frère était au dessus de son visage..

une bite très sèche, légèrement courbée vers le haut tellement qu’il bandait dur avec un gland qui se terminait en pointe. les veines se dessinaient bien sur la peau blanche de sa queue.. Hervé avait pris sa queue dans sa main droite et il la frottait de partout sur le visage de sa salope de sa soeur en grognant comme une bête.. Ma femme avait fermé les yeux et essaya avec sa petite langue sortit de lécher el plus qu’elle pouvait la queue de son frère..

-Hum.. super ça.. oui… je vais me vider sur ta belle gueule sœurette.. oui.. excellent ça putain.. allez… viens la chercher cette bite salope.. allez..

Il grognait de plus en plus en frottant sa queue sur son visage.. Puis il posa son gland sur la langue sortit de sa sœur et dans un long gémissement il gicla une première fois un sperme épais dans la bouche de sa sœur.. Le second jet s’écrase en travers du visage, puis il enfonça sa bite dans la bouche toujours ouverte en tenant la tête et finit de se vider dans la bouche de sa sœur en lui baisant la bouche..

– Argh.. tiens sœurette.. tiens.. du bon jus bien chaud.. argh.. putain que c’est bon.. argh..

Je remarquais que le corps agenouillé de ma femme tremblait de partout. elle prenait son pied une 3ème fois pendant que son frère se vidait dans sa bouche…

-Tu te rends compte ma fille.. Ta mère a un orgasme pendant que ton oncle se vide dans sa bouche.. Vraiment une machine à jouir ta mère tu sais..!!

– Hum.. hum.. oui.. hum.. hum.. !!

Je baissais les yeux pour regarder ma fille s’activer sur ma bite bandante.. Elle me pompait toujours qu’avec sa bouche.. Ses deux mains sagement posées sur mes cuisses. Mais quel pied c’était de se faire pomper la bite de si bon matin pas sa fille…. Elle avait attaché ses cheveux mi long en couette et je voyais celle-ci qui se balançait de tous les côtés au rythme des mouvements de sa tête qui montait et descendait sur ma queue.. Je refermais la porte doucement et lui attrapait avec ma main droite sa couette à la base pour lui faire ralentir son mouvement de pompage.. Elle leva vers moi des yeux interrogatifs sans s’arrêter de m’aspirer le gland..

-Non.. je vais pas juter dis je doucement et en souriant.. pas encore.. mais là.. j’ai besoin d’autre chose que de ton excellente bouche de suceuse…
Elle se releva sans lâcher ma queue et se plaqua contre moi avec un grand sourire…

-Tout ce que tu veux mon papounet.. Je refuserai jamais rien à mon papounet adoré me dit elle en rigolant doucement et elle se tourna et entra dans sa chambre toujours en tenant ma queue bandée.

Elle monta sur le lit et s’allongea sur le dos, les fesses au bord du lit…. Elle souleva et écarta ses jambes en passant ses mains par dessous ses genoux. Dans cette position ou elle avait presque les genoux qui lui touchaient les épaules j’avais une vu magnifique sur sa chatte et son anus..
Ma fille a une chatte bien rasée avec des lèvres épaisses et proéminentes qui sortent bien. J’appelle ça une « chatte escalope »… Louise a été très longtemps complexée par ses lèvres.. qui pour elle étaient trop « tombantes ».. Mais avec les années elle a compris que cela pouvait être un atout et en est maintenant très fière car elle sait que sa chatte excite à mort les mecs quand ils la découvre avant de la baiser. Son anus est lui aussi d’une couleur rosâtre et la rondelle est légèrement froncée. Très souple de ce côté là, elle sait que son cul est aussi un de ses atouts principal…

-Tu sais par quoi tu vas commencer mon papounet.. ? me dit ma fille en me fixant dans les yeux et en rigolant..Histoire taboue érotique d’une jeune ingénue Chapitre 1

Je m’avançai près du lit en me branlant doucement de la main gauche.. Ma main droite se posa sur la chatte de ma fille. Elle était déjà bouillante et bien humidifié.. mes doigts écartent ses grandes lèvres pour dégager l’entrée de son vagin et remontèrent jusqu’à son clito que je caressais brièvement… Son bassin bouge tout seul et elle gémit faiblement.. Puis mes doigts descendirent jusqu’à son anus et mon index le caressa doucement en appuyant très légèrement dessus..

-Franchement.. je sais pas non…!!

-Mais… tu vas baiser les deux quand même mon papounet.??

-T’es quand même une sacrée salope tu sais lui dis je en continuant de lui caresser la chatte et l’anus..

-Je te rappelle mon papounet que c’est toi qui a fais de moi cette salope non. ?

suite
Terry

moloses236

histoirestaboues
bandeau post content

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Histoires taboues, Inceste

Vous aimerez aussi :

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *