Menu Fermer

Une épouse cherche à se venger d’un mari raciste infidèle – Chapitre 4

Cette fois, elle n’a pas empêché son apogée. Elle voulait goûter son sperme. En soulevant sa bouche jusqu’à ce qu’elle n’ait plus que la tête et un peu de sa tige dans la bouche, elle a commencé à fouetter le bas de la tête avec sa langue pendant que sa main pompait sa tige plus rapidement. James n’en pouvait plus. D’un gémissement profond, sa bite a commencé à palpiter alors qu’elle faisait couler son sperme chaud dans sa bouche qui l’attendait avec impatience. Erin n’avait pris le sperme de Brian dans sa bouche que deux fois au cours de leurs nombreuses années de vie commune, mais maintenant, elle se sentait libérée sexuellement. Alors que le sperme remplissait sa bouche, elle a fait quelque chose qu’elle n’avait jamais fait auparavant, elle a avalé la charge sucrée collante. Alors qu’elle sentait la douceur interdite glisser dans sa gorge, elle frissonnait alors que son propre orgasme se répandait dans son corps.

Alors que leur respiration revenait à la normale, elle a laissé sa queue adoucissante s’échapper de ses lèvres. Lorsqu’elle s’est levée de ses genoux, il l’a tirée vers lui. Leurs bouches se sont rencontrées dans un baiser passionné et écrasant. Sa langue a plongé entre ses lèvres alors qu’il plaçait sa main sur son chemisier au-dessus de sa poitrine. Il a commencé à la pousser doucement vers le bas sur son siège, mais elle l’a arrêté. « Attends ! Garde ça pour plus tard. Quand je te baiserai, je ne veux pas que ce soit sur le siège exigu d’une voiture. »

Sa bite s’est remise à remuer quand elle lui a dit qu’elle allait le baiser. James était un peu déçu, mais, il pouvait attendre. Il savait que lorsqu’il mettrait Erin dans un lit, le sexe serait encore plus excitant. Il a mis la voiture en marche et est retourné chez Charlene.

Quand ils sont entrés dans la maison, Charlene a regardé son amie. Erin a rougi en sentant les yeux de Charlene sur elle. Charlene a souri en plaçant la bière et les snacks sur le bar de la cuisine. Elle connaissait suffisamment bien son amie pour savoir que quelque chose s’était passé.

Erin se dirige vers le bain du maître. Charlene l’a suivie et a fermé la porte derrière eux. « Alors ? Que s’est-il passé ? »

« Pas grand-chose. » Erin a répondu, mais elle rougissait à nouveau.

« Foutaises ! Tu l’as déjà baisé ? »

« NON ! »

« Je sais que quelque chose s’est passé ! Maintenant, crachez le morceau ! »

Lentement au début, puis avec empressement, Erin lui a raconté ce qui s’était passé. « Oh mon Dieu ! C’est tellement chaud ! Parfois, j’aimerais être célibataire et pouvoir avoir un peu de sa jeune bite dure ! Quand est-ce que tu vas le baiser ? »

Erin a ri. « Ne t’inquiète pas. Je vous informerai de tout. »

En retournant à la tanière, ils ont vu que Robert avait pris des chips et une bière. Il était assis devant la télévision et regardait un match de baseball. James était assis là aussi, mais il s’est levé quand ils sont entrés dans la pièce. Ses yeux dévoraient Erin qui se dirigeait vers le bar et se servait une bière. En se retournant, elle et Charlene sont allées s’asseoir à la table à manger.

Une bière à la main, James la rejoint à table avec Charlene. En regardant son frère, Charlene a vu qu’il était totalement absorbé par le jeu de balle. Se tournant vers James, elle lui dit : « Nous avons quelque chose à te demander. »

Il les regardait en attendant d’en savoir plus. Charlene lui a raconté ce qui était arrivé à Erin. Il a placé sa main sur celle d’Erin pour la soutenir pendant qu’il écoutait l’histoire de l’infidélité de Brian. Sa petite amie de l’université l’avait trompé. Il savait à quel point cela faisait mal.

Ensuite, Charlene est arrivée au plan. « Erin veut que tu couches avec elle devant son mari. »

Il a regardé Charlene, puis Erin. Il pouvait voir dans leurs yeux qu’elles étaient sérieuses. « Ce serait un plaisir pour moi de te faire l’amour Erin. Tu es si belle, si sexy. Ma bite palpite encore en me rappelant la pipe que tu m’as faite. Mais, je ne veux pas me battre avec ton mari. Il ne va pas rester là à regarder. »

Charlene a expliqué : « Nous y avons pensé. J’ai une paire de menottes que mon mari et moi utilisons quand nous sommes un peu pervers. Erin va lui passer les menottes avant qu’il ne sache que vous êtes là. »

James y a pensé pendant une minute. « Ok, j’en suis. Quand avez-vous prévu de faire ça ? »

Erin était impatiente de se venger. Elle était également impatiente de sentir la bite de James en elle. « Demain, c’est samedi. Brian et moi sommes en congé le week-end. Êtes-vous libres ? »

« Oui, je m’en vais. Mais, pour vous, s’il le fallait, je me porterais malade. Je leur dirais juste que j’allais passer la journée au lit. »

Nous avons tous ri. Ensuite, nous avons réfléchi ensemble et planifié les détails.

Quand les hommes ont commencé à partir, James s’est attardé derrière pendant que Robert sortait vers la voiture. Prenant Erin dans ses bras, il l’embrassa. « On pourrait continuer ça chez moi. On pourrait s’entraîner à ce qu’on va faire demain. »

Erin a ri. « J’aimerais bien, mais je dois rentrer chez moi. Si j’arrive trop tard, Brian va se méfier. »

James l’embrassa à nouveau et sortit par la porte. Quand elle s’est retournée, Charlene la regardait avec amusement. « Quel beau gosse, n’est-ce pas ? »

Erin sourit en rejoignant Charlene à la table. « Oui, c’est vrai. Tu avais raison. Il est parfait pour ça. »

Quand Erin est rentrée chez elle, elle a vu les lumières allumées dans le salon. En entrant, elle a vu que Brian regardait la télévision. En la regardant, il a souri. « Salut Chérie. Tu t’es bien amusé ce soir ? »

Erin a dû se détourner pour ne pas voir son sourire. « Oui. J’ai passé un moment merveilleux. »

« Bien. Vous devriez le faire plus souvent ».

Erin a dû serrer les dents pour ne pas rire. Si seulement il savait ce qu’elle avait fait, c’était tellement amusant. « Qu’avez-vous prévu pour demain ? »

« Demain après-midi, Tom et moi allons jouer au golf. Et vous ? »

« Oh, rien de spécial. Je suppose que je vais juste rester à la maison et m’amuser. »

« Okay Baby. Tout ce que tu veux faire demain me convient. »

bandeau post content

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Histoires taboues

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *