Menu Fermer

Un trio infernal avec ma prof, moi et… son chien !

Cette Histoire est ce qu’il y a de plus vraie, je l’ai vécue avec ce que cela implique de dépassement de soi. En ce qui me concerne c’est ce qui m’est arrivé de mieux !! Je peux dire que mon cerveau a été chamboulé, je ne savais plus ce qui est mauvais, ce qui est interdit et immoral, tout ce qui importait c’est cette vague de plaisir inqualifiable !!

 Le souvenir de cette histoire est toujours ardant, depuis plein de choses ont changé. C’était il y a très longtemps j’étais en terminale au lycée. Cette année-là mes parents ont insisté pour que je me perfectionne en langue de Shakespeare (merci papa maman ceci m’a ouvert plusieurs portes) donc qui est mieux que ma propre prof de lycée ! C’était une coopérante à l’époque elle avait 35 ans. Célibataire, 1m62 ordinaire un peu ronde poitrine généreuse et hanches bien larges et postérieur bien rond, une peau très blanche comme du lait, des cheveux noir corbeau, très timide et bien myope avec des lunettes qui lui mangeaient le visage. Le Hasard fait qu’elle loue une maison avec jardin dans mon quartier. Je la revois encore dans sa voiture une Peugeot 203 bleue et un gros chien (sorte de labrador) à l’arrière !

 Mes parents insistaient pour que j’améliore mon niveau alors ma prof a accepté de me donner des cours de soutien chez elle ! Donc 2 fois par semaine je vais chez elle en fin d’après-midi ! Doucement une certaine amitié et confiance s’est installée entre nous ! En secret j’admirais sa peau bien blanche, son admirable cul, son sourire ravageur, sa poitrine et rêvais de l’embrasser ! Je ne sais pas, cette fille me fascinait, un charme irrésistible !! À force une complicité s’est installée, mais toujours avec respect !

 Ce jour-là il faisait très beau et même chaud, comme d’habitude j’allais pour mon cours privé !  J’étais un peu en avance comme ça m’arrivait quelques fois.

 D’habitude je toquais sur la porte discrètement et puis je rentre ! Ce jour-là aucune réponse, sachant que la porte n’est pas fermée à clef je rentre !

D’habitude je la trouve au salon, le chien attaché dans le jardin et ma prof prête pour ma séance ! Là, personne au salon, le jardin idem même le chien n’y est pas, bizarre, bizarre, juste un petit bruit (genre halètement) venant d’une des chambres.

 J’ai décidé de suivre ce bruit, très distinct qui pour moi est très reconnaissable : dans ma tête ma prof a oublié notre RDV et est en train de baiser avec son amant ! L’excitation et la curiosité l’ont emporté, peut-être mon voyeurisme qui se manifeste précocement ?. Intrigués doucement j’avance, car la porte était entrouverte pour découvrir ce qui se passe ! Je vous laisse deviner les battements de mon cœur (BOUM BOUM BOUM), la bouche sèche, sans bruit aucun, je glisse un œil dans l’entrebâillement de la porte. Je m’attendais à tout… Sauf à ça !

 Tournant le dos à la porte ma prof à 4 pattes, cul relevé, cuisses écartées. Je suis resté scotché devant cet admirable large cul, ces fesses écartées, ce trou de cul bien rond juste un peu foncé entrouvert, sa merveilleuse chatte bien ouverte, poilue, le plus merveilleux c’est son clito qui pointe du nez ! Mais voilà point d’amant, mais à la place son chien qui lui tournait autour et qui n’arrêtait pas de lui lécher d’un seul coup de langue et la chatte et le cul ! À chaque coup de langue ma prof lui tend un peu plus son cul ! je l’entendais souffler très fort et marmonner des mots crus comme si elle s’adressait à un amant :

« Vas-y fais-moi du bien, lape-moi ! Vas-y donnes ta langue a maman ! N’est-ce pas qu’elle est bonne ta chienne, mange-moi le cul te veux me boire alors régale-toi mon salaud !!! ».

 Ma prof était dans un état second, aux anges les fesses et la chatte toute poisseuse de salive du chien et de sa mouille !

 Je revois encore l’image de sa chatte poilue béante comme une figue noire ouverte tellement mûre et suintante de jus, quant au chien lui, il bande et sans exagérer je le perçois son liquide gicler !

 C’est incroyable ; hallucinant et fantastique ! Je suis figé, attiré, hypnotisé par ce tableau, jamais de ma vie je ne l’aurais imaginé ni fantasmé ! Mon cœur bat à me faire mal, la bouche sèche, fasciné par cette femelle en chaleur et ce chien mâle en Rut !

 Mon Dieu, le voilà qui la monte en levrette ! J’ai encore dans les oreilles la voix de ma prof qui par la brutalité de la pénétration de son chien hurlait de plaisir :

 « Aïe que t’es gros ! À fond fais-moi jouir, je suis une chienne et j’adore ta grosse queue, baise-moi je suis ta pute une dépravée, gicle-moi, remplis-moi le trou de ton sperme, fait moi déborder, tu m’enculeras une autre fois, oh que c’est bon que tu me possèdes ! ».

 Jamais je n’aurais imaginé ma prof aussi chienne ! je ne savais plus où j’en suis ! Je faisais attention pour ne pas me faire prendre ou stopper par ma présence ce que le destin m’offre de plaisir !

 Ce jour-là j’ai découvert que je suis un voyeur, ce jour-là j’ai découvert que j’adore les chattes poilues, ce jour-là j’ai découvert le plaisir du sexe dans sa version la plus bestiale.

 Ce chien qui la besognait par derrière, jamais je ne l’aurais cru possible, cette femme très respectable ! Mon cœur allait me sortir de la poitrine, j’avais même peur qu’elle l’entende ! La bouche sèche, mais fasciné, happé par ce spectacle ! La trique à me faire mal. Le chien hennissait comme un mec puis soudain elle a hurlé puis plus rien il ne bougeait plus, ma prof qui le saisit par les pattes pour le laisser coller à elle, puis doucement elle le lâchait, en douceur. Il s’est retourné cul contre cul, à ce moment j’ai compris qu’elle est verrouillée à lui comme sa chienne, c’est drôle comme sensation de voir ce chien baiser une femme, lui donner du plaisir, un amant comme jamais ! Dans ces yeux je voyais de la fougue, je pense que le chien a senti ma présence, car il n’arrêtait pas de regarder vers la porte comme s’il me disait regarde et apprend comment aimer !

 Que dire de ma prof ! Heureusement qu’elle me tournait le dos pour ne pas me voir et en même temps avec le recul elle m’offrait la plus belle image d’elle, de son corps, de son plaisir et de sa sensualité ! De temps en temps elle le tenait par la queue et elle faisait des mouvements de vas-et-viens tout en gémissant :

  « Vas-y vide toi en moi ! Fais-moi encore jouir,  ton foutre est tout chaud remplie moi ! Je suis ta chienne en chaleur ». Donne-moi ta semence, féconde-moi !!

 Je ne sais pas par quelle force j’ai poussé la porte, ma bite dans la main et sans me soucier je me poste devant elle. Imaginez sa surprise, mais hélas que pouvait-elle faire étant nouée à son chien, alors sans pitié je lui plante ma queue dans la bouche !! sans hésiter elle me la gobe, elle s’est agrippée à mes hanches et se l’enfonce jusqu’aux couilles !! Jamais pensé que ça puisse exister jamais pensé qu’une femme puisses aimer sans vergogne le sexe de cette façon animale forte et sauvage !! j’ai l’impression à ce moment que j’ai basculé dans l’autre dimension, plus de prof plus de chien plus de moi !! Rien qu’une communion dans le sensationnel !!

 Elle n’arrêtait pas de me fixer droit dans les yeux, hypnotisé par ce regard qui me transcendai je lui tenais sa queue de cheval et m’enfonçait encore plus profond dans sa gorge. Sans ménagement je la prenais !! Sa salive coulait ses larmes coulaient. Mon dieu cette envie de fondre en elle, cette envie de rentrer en elle tout entier et la posséder comme le diable..

 Aucun mot entre nous juste des sensations supra sensorielles !!!!!

 Puis soudain, il s’est détaché sa bite dégoulinante, son sperme débordant coulant de sa chatte. Comme un fou, il se met à la laper. Je me mets derrière elle, pour la 1ère fois, j’assiste et admire une femme en levrette, la chatte bien fournie, bien ouverte et dégoulinante, puis le chien la léchait, elle gémissait en l’encourageant :

 « Bien mon chéri, bien ! Encore ».

 On dirait qu’il comprenait ce qu’elle lui disait, ses jambes bien écartées, j’avais une vue splendide sur cette femme obscène et qui s’abandonne à son plaisir ! Combien de temps ça a duré je ne peux le dire, mais sachant qu’elle a pris son pied, car elle s’est retournée pour prendre son chien par le collier et le laisser lui lécher la bouche. Elle me fixait dans les yeux comme si elle voulait me prendre mon âme ou me dire regarde qui je suis ; sans hésiter je me laissais me submerger !! Par ce regard complice j’avançais vers elle me prend la queue dans sa main et me donnes le plus belle et la plus sensationnelle des masturbations.

 Complètement chamboulé par ce spectacle, impressionné par cette union hors du commun et surtout par cette complicité entre la belle et la bête, impossible d’enlever ces images de ma mémoire. Je rentre chez moi et m’enferme dans ma chambre pour assimiler et comprendre ce qui venait de se passer. J’avais les mots que ma prof disait en tête et comme si j’étais ce chien qui la prenait comme une bête. Ce jour-là j’ai raté une leçon d’anglais, mais j’ai appris autre chose sur le sexe et sa beauté, sur l’orgasme, sur la sensualité sur moi-même ! Et mes désirs ! Je suis tombé fou de cette femme, d’autres personnes auraient trouvé ça dégoutant et dégradant, moi au contraire j’admirais, le plus jouissif c’est de savoir que je suis le seul à connaitre ce secret. Cette prof bien sur tout rapports, une bourgeoise très respectable, mais en réalité c’est une cochonne bien chienne ! Une accro au sexe, une increvable jouisseuse et j’allais à son contact apprendre sur mes désirs et sur le partage du plaisir !! Notre histoire a duré toute l’année scolaire, personne n’a su ce qui se passait entre nous !! Et je peux dire que mes notes en anglais ont décollés C’est peut-être ça la motivation !!! LOL !!

 Un jour comme d’habitude pour ma leçon, je la trouvais toute nue à m’attendre, le chien entre ses cuisses à la lécher !! Toute en chaleur, juste le temps qu’elle m’ouvre la braguette et la voilà me sucer le chien lui est toujours à son plaisir de lui manger son juteux clito !! Quand elle est excitée, sa chatte devient toute gonflée, rose et humide !! jamais vu une femme mouiller autant abondamment !! Un vrai ravissement de voir ce nectar sucré couler !! À ce moment elle perd tout contrôle d’elle-même, elle devient cochonne, parle cruement, elle devient une vraie furie une pute, une dépravée !!

J’adore quand elle me dit viens prends mon âme pourfend moi déchire moi et rentre en moi !!

Notre relation sexuelle est très forte de plus en plus profonde et complice, jamais on n’a parlé de notre différence d’âge !! Ni de ce qu’on deviendra !!

 Je me suis allongé sur mon dos et elle est venue s’empaler sur moi en me tournant le dos de cette façon son chien peut continuer à lécher son bourgeon d’amour en érection !! Elle pleure son plaisir elle ronronne, elle délire, elle crie son orgasme.. Elle est en extase !!

 Une autre fois on a essayé de la prendre en double, mais ce n’était pas pratique pour le chien !! Alors c’était avec délectation que je lui prenais son anus une fois que le chien lui a libéré sa chatte dégoulinante pleine de son foutre !!!! Mon dieu comme elle aimait cette possession, parfois dans son délire elle nous appelait ses 2 amants chéris !! Moi je ne suis pas jaloux de son chien au contraire c’est comme un vrai pote bien vicieux. Il m’a adopté pour que je partage avec lui sa chienne. Souvent il vient me lécher pour me nettoyer et me remercier l’avoir baisé sa maitresse..

  De ma vie je n’ai jamais vécu de semblable, et de ma vie je n’ai pu rencontrer une femme chienne, une femme qui t’emporte dans son tourbillon, dans son univers lubrique !! C’est tabou !!

J’ai par la suite, quelques années bien après j’ai fait la connaissance d’une danoise complètement zoophile, elle travaillait dans une ferme par amour pour les bêtes et elle vit avec 3 chiens, cette amie une fois m’a aidé à faire saillir une copine (Hollandaise) soumise adepte SM par ses chiens.

Depuis je suis en manque de ces sensations et quand parfois je veux aborder le sujet avec qq unes de mes amies la porte se ferme sur ce sujet tabou !! Moi J’en rêve encore en silence.

 Je pense après le recul que cette relation qu’elle a établie avec son chien est unique hors du commun ; il est devenu par amour et magie comme une tierce personne dans sa vie !! C’était un vrai trio complice et sans compétitions parfois par débordement je lui disais à elle que je l’aimais, mais elle me disait t’as la vie pour encore aimer !! Son chien était son amour caché !!

Je n’ai plus de nouvelles d’elle, car elle a déménagé avec son chien !! j’ai eu énormément de peine par la suite à trouver cette complicité, mais encore je la remercie d’être passée dans ma vie.

L’auteur n’a pas souhaité laissé son email ni son nom en public, mais vous pouvez laisser votre mail en commentaire pour discuter avec lui.

Sondage

Comment faire évoluer le blog?

View Results

Loading ... Loading ...
histoires taboues
telephone rose amateur
telrosefrance

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Histoires taboues, Vieux - Jeunes, Zoophilie

Vous aimerez aussi :

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *