Menu Fermer

Un couple réalise le fantasme de faire un plan à trois Chapitre 3

Elle gémissait. Elle haletante. Elle a tressailli. Il a augmenté le rythme. Elle s’est mise à crier en se tortillant, son dos s’est cambré et des spasmes l’ont secouée.

Roy frappait plus vite. Les spasmes continuèrent. Elle gémissait plus fort entre ses pantalons. Son corps trembla d’un nouvel orgasme. Je ne pense pas que le premier se soit terminé avant qu’elle ne s’écrie le second. Pourtant, Roy ne s’est pas arrêté. Il battait avec frénésie. Elle a poussé ses hanches vers le haut pour répondre à chacune de ses poussées. Elle n’avait pas cessé de trembler après son deuxième orgasme lorsque la troisième vague de spasmes lui a fait courber le corps en poussant sa chatte dans les poussées de martèlement. Lorsque les spasmes se sont allongés, Roy s’est appuyé contre elle, a crié et ses hanches se sont secouées. Il s’est maintenu fermement contre elle.

Il est resté sur ses talons. Son membre mou s’est retiré à la suite d’un jet de sperme. Je ne l’ai pas laissé se détendre. Quand il s’est écarté, je l’ai montée. J’ai poussé ses jambes vers le haut et j’ai fait descendre ma dureté dans son vagin béant. Regarder Roy marteler Laura alors qu’elle tenait sa chatte si ouverte avait été si intense que je n’osais pas me toucher, car le moindre contact aurait déclenché un orgasme. Mais après avoir vu Roy faire preuve d’un tel contrôle, je voulais durer un peu plus longtemps.

Elle était tellement pleine de sperme que je pensais qu’il s’échappait chaque fois que je la poussais. Ou peut-être que c’était la façon dont elle serrait ma bite qui faisait sortir le sperme. Elle était merveilleusement serrée et lisse. J’ai embrassé ses lèvres et son cou. Elle m’a donné une langue et a embrassé mon cou. Chaque fois que j’ai pompé en elle, j’ai appuyé plus fort et j’ai senti son monticule frotter sur le mien. Après de multiples orgasmes avec Roy, je m’attendais à ce qu’elle ne réagisse pas rapidement, mais peut-être continuait-elle ceux qu’elle avait eus avec Roy. J’étais heureux quand elle s’est mise à haleter et à se jeter sur moi. Je me suis battu pour me retenir, et bientôt elle a tremblé et s’est mise à crier. Quand son orgasme était à son maximum, et qu’elle me serrait fort, je me suis pressé contre elle et je me suis secoué.

Roy s’est dirigé vers les toilettes. Je me suis glissé hors d’elle et je me suis penché en arrière. J’ai utilisé la salle de bain après Roy.

Quand je suis revenu de la salle de bains, Laura avait le menu du service de chambre de l’hôtel ouvert sur ses genoux. « Le service d’étage est ouvert pendant encore une heure. Commandons un deuxième dessert », a-t-elle dit. L’horloge indiquait qu’il était quelques minutes après dix heures.

« Deuxième dessert ? » J’ai dit.

« Vous venez de prendre votre premier dessert. » Laura n’était pas du genre à plaisanter sur le sexe. Elle a toujours considéré que c’était une affaire sérieuse. C’est pourquoi nous avions eu des discussions difficiles sur certaines de mes idées pour augmenter notre excitation. Peut-être que les choses étaient en train de changer.

« Vanille, chocolat, fraise, mangue ou arc-en-ciel ? »

« Chocolat ».

« Vanille ».

« Tu restes un peu ? » demande-t-elle à Roy.

« Jusqu’à ce que tu me jettes dehors », sourit-il.

« Commandons des sandwiches pour plus tard », a-t-elle dit. « Le rosbif, ça va ? »

Roy a répondu : « Bien sûr. »

J’ai fait un signe de tête à la femme assise dans le lit qui venait d’avoir des relations sexuelles continues avec deux amants pendant près de deux heures, dont l’un était un échangiste expérimenté.

Elle a passé notre commande et est partie pour la salle de bain.

« Qu’en pensez-vous », a demandé Roy.

« C’était l’une des rencontres sexuelles les plus intenses que j’ai jamais eues. »

« Je pense qu’elle a aussi passé un bon moment », a-t-il dit.

« Vous avez remarqué », ai-je dit. Je ne voulais pas lui avouer que Laura avait semblé plus excitée qu’à tout autre moment dont je me souvienne.

Laura est retournée au lit et s’est assise au milieu, appuyée contre la tête de lit. Elle nous a regardés et a tapoté le lit des deux mains. Je me suis assis à sa droite, en face de Roy.

En attendant le service d’étage, Roy nous a parlé de sa femme et de leurs expériences avec les soirées échangistes. Vous vous imaginez peut-être qu’il s’agissait d’un homme ayant plusieurs partenaires en une nuit, mais il était clair, d’après ses descriptions, que les femmes avaient le contrôle. Une femme choisissait les hommes ou les femmes qu’elle voulait. Les hommes se concentraient sur le plaisir des femmes. Si vous avez simplement mis la main sur une femme et que vous êtes venu, elle préfère probablement quelqu’un qui prend son temps et sait quoi faire.

Quand on a frappé à la porte, j’ai mis une robe de chambre pendant que Laura et Roy relevaient les couvertures.Histoire taboue érotique d’une jeune ingénue Chapitre 1

Le livreur du service de chambre a levé les sourcils lorsqu’il a remarqué deux personnes dans le lit en plus de moi. Je lui ai donné un bon pourboire.

Nous avons mangé notre glace à la cuillère au lit. Quand nous avons fini, Roy et moi avions des érections. Il jouait avec son sein gauche, et je faisais des mouvements identiques de l’autre côté. Elle a remué sa poitrine d’avant en arrière et s’est glissée dans le lit. Nous nous sommes allongés à côté d’elle en jouant avec ses mamelons. Elle a écarté les jambes. Je me suis dit qu’elle était prête à mettre un doigt ou deux sur son clitoris. Mais comme la dernière fois, Roy a ignoré ses jambes écartées et ses gémissements. Il l’a embrassée sur la joue. J’ai embrassé l’autre. Il a embrassé le côté de son cou. J’ai embrassé mon côté. Il a couvert sa bouche avec la sienne. J’ai embrassé sa joue juste à côté de l’endroit où un autre homme lui dévorait la bouche.

Pendant qu’il lui suçait le téton, je l’embrassais. Avec ma langue dans sa bouche, j’ai essayé de lui dire si je pouvais le goûter. Je l’ai rejoint sur son autre sein. Je suppose qu’il savait que je le suivais, que je le laissais donner le rythme et que je le regardais faire plaisir à ma femme. Il a levé sa jambe et tourné sa tête vers son entrejambe ouvert. Je l’ai rejoint de l’autre côté, en tirant sa jambe vers le haut.

Elle suintait encore du sperme de tout à l’heure. Il a posé sa tête sur la face interne de sa cuisse. Cela lui a permis de lui mettre la langue dans le clitoris mais a laissé assez d’espace pour que je puisse m’approcher de l’autre côté. Je n’avais jamais embrassé un homme et toucher sa langue avec la mienne était un peu étrange. Mais ce que je ressentais surtout, c’était la peau lisse de la gaine de son clitoris et la peau lisse à l’intérieur de la gaine. Il est clair que deux langues valaient mieux qu’une car, en quelques minutes seulement, elle haletant et se poussant les hanches. Lorsqu’elle est arrivée, elle a crié, son vagin s’est serré et plus de sperme a coulé.

histoires taboues
telephone rose amateur
afterpost

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Histoires taboues

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *