Menu Fermer

Récit candauliste – Prise par un cambrioleur devant mon mari

Bonjour à tous,

Je vais vous raconter une histoire taboue qui est tirée d’un fait hardcore. Rassurez-vous, je suis tout à fait à l’aise avec ça. Je m’assume et cela nous permet aujourd’hui encore d’avoir une sexualité épanouie. Allez, détendez-vous on y va.

Récit candauliste - prise par un cambrioleur devant mon mariNous avons au moment des faits fin trentaine tous les deux. Nous sommes mariés depuis toujours et notre sexualité stagne. On a essayé de la pimenter, mais cela ne dure pas très longtemps. Je me suis basée sur le genre de vidéos qu’il regardait sur le net et d’autres récits intimes d’autres couples pour préparer ce plan coquin bien que pervers et malsain je l’avoue.

Nous sommes le 15 décembre 2012. Il fait nuit noire, il est 22 h. Nous sommes dans le lit en train de regarder un mauvais film de série B en somnolant. Ce soir-là, nous n’avions pas fait l’amour comme souvent. Tout à coup, un homme cagoulé fait irruption dans notre chambre. Nous ne l’avons pas entendu. Il maitrise mon mari en deux trois mouvements et le ligote. Il va dans le salon chercher une chaise et l’installe dessus face au lit. Jusqu’ici, il n’avait pas parlé. Et là, il nous balance « Ta femme est bonne, je vais la prendre devant toi et tu vas tout regarder » Il fait le tour du lit, me gifle et me propulse à plat ventre. Je suis trempée de mouille. Je regarde mon mari et je vois qu’il a compris que ce n’est pas un vrai cambrioleur. Il joue le jeu pour notre plus grand plaisir. L’homme se met derrière moi et se met à me bouffer les trous. C’est trop bon. Je mouille comme une petite salope. Il passe sa langue de partout et me boit littéralement.

Il me relève, me tient la tête entre ses mains et me force à lui faire une fellation. Sa bite est énorme. Voyant que Récit candauliste - prise par un cambrioleur devant mon marije ne prête pas d’attention à sa queue avec la bouche, il me dit que je vais en prendre avec mon corps. Il me retourne pour me mettre à plat ventre et vient se frotter le sexe contre ma raie. Il me pénètre brutalement. Mon mari est quand même perturbé par la scène et commence à bouger dans tous les sens. Le cambrioleur me prend comme une pute et s’enfonce en moi jusqu’aux couilles. Il me remplit à fond avec sa queue énorme. Il me secoue les entrailles jusqu’au moment où il se retire. Je m’attends à ce qu’il m’éjacule sur les fesses, mais pas du tout.

Le salop se frotte le gland sur mon petit trou. Ce n’était pas prévu ça ! Il m’encule à fond et à sec. J’en peux plus de douleur et de plaisir. Je suis en train de me faire enculer comme une chienne par un inconnu devant mon mari qui ne va presque jamais dans mon conduit anal. Il est fou de rage. Il bout ! Mon anus est en feu ! Cet enfoiré est un forcené de la sodomie et maîtrise bien son sujet. Il me révulse le fion et j’en pleure ! J’ai hâte qu’il jouisse vite !Récit candauliste - prise par un cambrioleur devant mon mari

Il finit par se retirer de mon cul pour venir se mettre au-dessus de mon visage. « Ouvre la bouche sale pute » il me glisse sa queue dans la bouche. Elle a le gout de mon cul. J’ai envie de vomir. Il se branle entre mes lèvres et finit par envoyer la purée. Il se répand dans ma gorge et je suis obligée de tout avaler. Une fois les couilles vides, il me tape sur le cul, passe à côté de mon mari, le remercie de lui avoir prêté le cul de sa femme et s’en va. On entend la porte qui claque puis plus rien.

Récit candauliste - prise par un cambrioleur devant mon mariNous restons un moment ainsi, hébétés par la situation. Mon mari, une fois détaché vient se mettre contre moi pour me réconforter. Il me dit qu’il avait compris que c’était un « fake », mais il n’est pas sûr que la sodo brutale était prévue. Finalement, on a vécu un moment unique qui devait être un faux viol, mais qui s’est transformé en vrai viol.

Rassurez-vous, je le vis bien. Cela a donné un énorme coup de fouet à notre sexualité. Depuis ce jour, on s’éclate sexuellement et mon mari a un accès libre à mon petit cul comme il l’entend. J’espère que notre histoire taboue vous a plus et que vous n’êtes pas trop perturbés. Nous ne le sommes plus. Parce que cet homme…. a depuis ce jour….. un petit problème……pour s’asseoir. Il a fait une malheureuse rencontre avec des amis de mon mari. J’avais oublié de lui dire que mon mari est un gradé dans un groupe des forces de police. Ah la la….

Martine 41 ans, Chateauneuf les martigues

 

histoires taboues
telephone rose amateur
telrosefrance

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Divers, Histoires taboues

Vous aimerez aussi :

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *