Menu Fermer

Première expérience en tant que sugar baby

Ma 1ère expérience en tant que sugar baby

À 18 ans et un peu à court d’argent, je suis devenue sugar baby. De jeune fille réservée, timide parfois, je suis devenue oiseau de nuit séducteur et ravageur. Une fois mon profil avec quelques photos, je dois le dire quelque peu sulfureux, édité, j’étais fin prête à rencontrer mon premier sugar daddy. Il ne sera pas le dernier…

Tout a commencé, un soir, dans ma chambre, alors que j’étais allongée sur mon lit à me demander comment je pourrais mettre un peu d’argent de côté avant l’été. Et là, un article m’interpela, la tendance montante des sugar baby. Jamais jusque là je n’aurais pensé vendre mon corps. Mais ça paraissait être un moyen immédiat et « simple » de gagner beaucoup, d’autant plus que je me sens à l’aise avec mon corps et que la sexualité n’est en aucun cas un tabou pour moi, je peux même dire que je profite de ma jeunesse pour ne rien en gâcher. Et il y a cette voix dans ma tête me répétait sans cesse que j’avais toujours eu le goût du risque et que qui ne tente rien n’a rien, que ce serait encore pour moi une autre façon de me dépasser. Une fois mon profil avec quelques photos, je dois le dire quelque peu sulfureux, édité, j’étais fin prête à rencontrer mon premier sugar daddy.

Après quelques échanges avec plusieurs intéressés, j’ai jeté mon dévolu sur un homme d’affaires, la trentaine, plutôt athlétique et beau garçon, de passage sur Paris à des fins professionnelles. Nous nous donnons donc rendez-vous dans le hall du chic hôtel réservé par son patron.Première expérience en tant que sugar baby

Ça y est, c’est le jour j. parée de ma jolie robe noire cintrée, mettant à la fois en valeur mes courbes et ma taille fine, ainsi que de mes talons aiguille, je me rends à l’adresse convenue. Mon sugar daddy, appelons-le Stéphane me reconnait immédiatement et m’invite à boire un verre au bar de l’hôtel afin de faire plus ample connaissance. Nous sommes un jeudi en début de soirée, l’endroit est donc désert. L’alcool et sa voix rassurante, envoutante parfois, m’aident à me détendre. Nous commençons alors à aborder des sujets un peu plus intimes pour commencer à nous « chauffer ».

Stéphane me prend alors la main et tout naturellement, nous nous dirigeons vers sa chambre située au dernier étage. Loin de l’image glauque que je m’étais fait notamment des prostituées au travers des films, la pièce est à l’image du reste du bâtiment, spacieuse et chaleureuse avec l’immense et immaculé lit king size dominant le reste. C’est confiante que je laisse mon partenaire d’un soir me défaire de mes vêtements et avec obéissance que je lui retire son pantalon, sa chemise et son boxer puis vais m’allonger sur le lit comme il me le demande, mes fesses bien rondes de sportive offertes à sa vue puisque je ne porte alors qu’un string. C’est un peu émoustillée par cette perspective que je me rends soudain compte qu’il approche et se glisse au-dessus de moi. Ses mains recouvertes d’huile prévue à cet effet commencent alors à me masser sensuellement et avec détermination. Il me susurre des mots cochons à l’oreille, ne faisant que renforcer mon excitation.

Pleinement détendue, je suis à nouveau surprise lorsqu’il entre brutalement 2 doigts dans mon vagin et lâche alors un cri de surprise. « —Ah ma coquine, mais c’est que je t’ai déjà bien excitée avec mon massage » me chuchote-t-il à l’oreille en retirant sa main. Je me rends alors compte qu’en effet, le passage de son sexe chaud et dur contre mon string lors de ses allers-retours dans mon dos m’avaient bien fait mouiller. « —À mon tour maintenant, viens donc me sucer ma douce », m’enjoint-il en se levant. Me mettant à genoux au bord du lit, j’entreprends alors d’assouvir son désir. « —Hmmmm, que c’est bon, continu ma petite pute » me dit-il. Enchainant les aller-retour, mes lèvres serrées et mes doigts se promenant autour de sa bite, je m’applique à lui donner du plaisir.

« - Regarde-moi dans les yeux. Oh que j’aime ton regard charmeur, on sent que tu as l’habitude de sucer hein ». J’esquisse alors un sourire tout en ne stoppant pas le mouvement. En effet, mes pipes ont toujours eu du succès chez mes partenaires.

« – Arrête toi où je vais éjaculer dans ta bouche de petite salope » souffla-t-il brûlant de désir.

Enfilant d’un geste expert le préservatif qu’il avait posé sur la table de nuit, Stéphane, toujours debout, saisit mes pieds d’un seul coup, place son sexe à l’entrée de ma chatte et sans patienter une seconde de plus, s’y insère. Je laisse échapper un cri mêlé de désir et de douleur alors que ses vas et viens s’intensifient. Nous enchainons ensuite les positions. D’assise sur le bureau, à portée dans ses bras musclés, il décide alors de me baiser debout, en levrette, devant la fenêtre donnant sur la cour intérieure de l’hôtel. « - Vas-y, montre aux voisins comment tu aimes que je te pénètre comme ça, dis-leur combien tu aimes ça ma petite pute à moi ». Je dois avouer que j’apprécie plutôt le moment, car mon sugar daddy est plutôt bien monté et son expérience fait qu’il sait comment donner du plaisir à une femme. Un peu chamboulée à l’idée d’exposer mes seins et mon visage brûlant d’excitation aux autres clients de l’hôtel, je n’ai cependant pas trop le temps de réfléchir, chahutée par chaque coup de hanche et par la cadence folle que m’impose Stéphane.

« - Va t’allonger sur le lit et écarte bien tes jambes, j’ai envie de retirer mon préservatif et d’éjaculer partout sur ton corps ». Je m’exécute. Sans tarder et dans un grognement rauque, son sperme gicla généreusement sur mes seins et mon ventre, éclaboussant mon visage et ma chatte encore humide et chaude.

Une fois débarrassée de sa semence et remise de mes émotions après une douche bien chaude et mon argent en poche, il était temps de conclure notre petite soirée. « – Tu as un corps magnifique, je t’appelle la prochaine fois que je suis de retour sur Paris » me lança-t-il avec un clin d’œil en refermant la porte derrière moi.

C’est ainsi que s’acheva ma première expérience en tant que sugar baby et ce ne sera pas la dernière…

histoires taboues
telephone rose amateur

Tél rose avec webcam

bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Histoires taboues, Vieux - Jeunes

Vous aimerez aussi :

2 Comments

  1. TOMY-Giovanni

    super boulot pour se faire une belle somme d’argent de poche en plus elle a pas eu à traversé la rue et son patron la rembauche pour son professionnalisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Deviens un membre privilégié !
Rejoins nous ;)
GRATUIT !!!
100%
XFR
Rejoins la communauté
100% GRATUIT
Tu ne seras pas déçu ;)
Merci !
XFR
Tu ne seras pas déçu ;)
MERCI !!!