Menu Fermer

Olga la coquine à la sexualité débridée

Cette histoire est encore une page de ma vie, bien évidement de mon vécu que j’aime partager avec vous, je ne suis pas assez fertil pour vous inventer des fantasmes et me faire un cinema qui je penses n’apporte rien a personne.

J’ai rencontré Olga par un merveilleux hazard un jour au quartier latin (bd st-michel) à paris.

Une touriste hollandaise venue passer qq jours dans une auberge de jeunesse.

Je passes les détails pour arriver que je l’ai persuadé de rester avec moi a Paris.

Olga tres douce tellement facile a vivre et à convaincre, toujours d’accord sur ce que je lui propose. En fait de plus en plus, les mois passants  je me rend compte  que c’est finalement est  une soumise par naissance et qui s’ignore,  sa douceur, sa passivité et sa façon de dire excuses moi, c’est incroyable tout est de sa faute même si elle y est pour rien.

Maintenant j’ai compris sa vraie nature et je n’aurais de cesse d’aller avec elle dans cette quête. Je me sens lié et en devoir de l’aider à assumer ets’ exprimer clairement !!

Nous avons parlés ensemble de son comportement, car finalement tout est partis d’une phrase qu’elle a interprété à sa façon et perception. Par fois dans le chahut je lui dis vien que je te corrige petite chienne et je lui donnes des fessées,   elle croyais que c’est ce que je voulais qu’elle soit.

Dans ma vie j’ai eu 2 rencontres marquantes OLGA pour mon côté DOMinant et ma prof d’anglais que j’ai partagé pendant un an avec son Labrador là j’ai découvert que j’aime les femmes zoo aussi.

Nous avons décidés avec Olga d’explorer cet univers, à l’époque le monde SM était fermé encore, seul les sex-shop peuvent nous guider, on est partis à l’assaut des sexe-shop et avons achetés des gadgets pleins mais jamais de menottes !! mais le cuire oui, bracelet collier, laisses, clips pour les mamelons.

Une fois faisant nos courses chez casto, elle a pris un rouleau de corde bien réche et une vrai grosse chaine de 2m. Ce jour j’avais compris son besoin de passer la vitesse supérieure même si nous n’avions besoin ni de l’un ni de l’autre. En fait elle me donne des signes et moi je brode dessus. C’est ainsi que je me suis lancé dans l’apprentissage du SHIBARI technique japponaise du Bondage.

Heureux d’avoir fait des emplettes nous sommes rentrés excités à l’idée de mettre en pratique et surtout essayer les cordages. Les courses rangés, Olga s’est mise à mes pieds en général c’est un signe chez elle de besoin de soumission

. Je me penche vers elle et lui prends sa lèvre inférieure et la mord à sang, elle me donne sa langue puis ouvre sa bouche et me dis «  i want to drink » « j’ai envie de boire ». J’ai oublié de mentionner qu’Olga ne parle pas  français , nous communiquons en Anglais (Merci à ma chienne de prof)   je lui crache dedans elle avale avec délice, je lui crache sur le visage elle adore que ça coule, elle est aux anges !!, je la force en tirant sur ses cheveux à mettre son visage entre mes cuisses, elle aime renifler, je l’étouffe !! plus je m’en hardies plus elle devient coopérative et participative. t j’entame un labourage de son dos, de la chair de poule, elle frissonne, surtout ses « YES PLEASE » je la met debout et lui demande d’aller au coin la tête baissées et surtout qu’elle doit s’agripper les fesses pour montrer son trou du cul (j’en suis amoureux de ce cul, de cette raie profonde et ce trou un peu sombre), je vais cher(cher cette corde bien rêche je la lui met sous le nez qu’elle la respire qu’elle s’en imprègne, elle étais en pamoison !! sa chatte devient de plus en plus humide,  je lui en tour le cou avec la corde et l’étrangle légèrement, Olga tremble signe d’un début d’extase.

La tête baissée je lui frottes le dos avec cette corde, descend sur ses fesses et sans la prévenir je la fouette avec, « OHH YESS » elle retends son cul pour un nouveau coup, j’imagine son plaisir à sentir cette corde, ses jambes tremblent et sans que je lui demande elle se met en chienne. C’était un code entre nous la levrette, !! elle a le droit de réclamer des soins précis et dans ce cas elle veut que je touche aussi sa chatte avec cette corde. les fesses bien relevée, la chatte dégoulinante bien béante et là un coup bien placé qui lui touche en m :ême temps le trou du cul et la chatte, je sais que c’était très dur, elle a hurlés « I’M YOURS » « je t’appartiens ». Je ne l’ai jamais traité d’esclave ou de soumise mais de chienne en chaleur ou qu’elle est mienne, c’est une façon de lui montrer mon interrêt et mon respect !!

je lui entoure le cou avec la corde, comme une chienne par une laisse et je la sodomise comme un fou de rage et de désir.!!

A chaque fois son rituel mais a chaque traitement elle me remercie » »Thank you for loving me »  « Merci de m’avoir aimé de la sorte »

Mes amis n’ont rien sus de notre relation, car en dehors de l’appart on est normaux, rentrée à la maison elle est ma totale soumise et elle est heureuse de le vivre. On a passé une annonce pour rencontrer des gens mais rien de probant, On voulais un SM beau et non trashe !! dans un sexe shope une fois on assisté à une scéne en live, Olga elle était excitée je le sais quand elle commence à se frotter les cuisse ou se tortiller comme pour aller faire pipi. Je lui ai demandé d’aller sur la scéne mais elle a refusé. !!

Ma devise avec elle était tout sauf la cruauté et des sévices qui dégradent son jolie corp. Elle aime l’humiliation mais je refuse de faire d’elle une lavette, j’aime quand c’est beau mais pas le vulguaire.

Notre recherche de trouver d’autres amis a fini par donner, Un couple dont la femme est switch, elle est soumise et dom selon l’occasion, c’etait une joie de la voire prendre Olga en main pas de fouet mais juste des fessés, puis elle l’a prise en levrette avec son god ceinture pendant qu’olga sucait son mari. puis on a pris olga en sandwich moi et le gars.  Ca ne me déranges pas de la partager mais je ne l’offre jamais en objet !!

Une fois j’ai organisé un viol pour elle à son insu chez nous dans l’appartement, elle ne l’as su que bien après, car effectivement c’est son fantasme de se faire violer. Avec 2 amis qu’elle ne connait pas encore  je lui ai mis en scene le viol par le plombier !

A suivre OLGA est devenue accro à la douleur

histoires taboues
telephone rose amateur
afterpost

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Histoires taboues

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *