Menu Fermer

Nouvel après-midi au Sauna raconté par Pierre

Mon après-midi au sauna gay (4)

Lettre à mon partenaire de caresses, qui aime le récit de mes aventures au sauna.

Hier, lundi de Pâques, je n’ai pas voulu aller me faire secouer les grelots au sauna. Je ne sais pas si c’est dû à un reste de l’éducation religieuse reçue dans mon enfance. Donc, aujourd’hui, j’ai pris la direction de mon établissement préféré.

Il y avait beaucoup de monde. Que des hommes, bien sûr, et je me suis étonné de voir une assistance aussi nombreuse un mardi après-midi. Il est vrai que c’est la première fois que j’y allais en dehors d’un lundi. Le public était d’un certain âge, mais il s’agissait plutôt d’hommes dans la cinquantaine et quelques jeunes. Il y avait très peu de troisième âge.

Après mettre mis dans la tenue appropriée à cette activité, c’est-à-dire à poil, juste ceint d’une serviette, je suis allé directement au hammam. De nombreux mecs étaient déjà en action. Je me suis intercalé entre deux hommes, et, sans attendre ou engager des préliminaires, j’ai saisi une bite dans chacune de mes mains. Celui de droite, semblant peu réceptif, je me suis concentré sur mon partenaire de gauche. Il avait une queue courte, mais épaisse et bien raide, que je m’empressais de décalotter. Il ne resta pas inactif non plus, et il m’empoigna le sexe, et me le branla doucement. Il approcha sa tête de la mienne, et commença à me donner des baisers dans le cou et sur le visage. Je sentis qu’il cherchait ma bouche, et j’étais un peu réticent, n’ayant jamais échangé de vrai baiser avec un homme.

Ses lèvres se posèrent sur les miennes et, instinctivement, j’ai répondu à son baiser. Nous nous sommes roulé un patin, un vrai de vrai, et j’ai aimé ça. Nos langues se cherchaient et, à ma grande surprise, j’ai trouvé très agréable d’embrasser un homme. Cette impression s’est confirmée dans l’après-midi, car j’ai eu l’occasion de rouler une pelle à un autre homme, en trouvant cela aussi sensuel et bandant que la première fois.

Pierre l’auteur

Mon partenaire lâcha ma bouche pour se saisir de ma bite avec ses lèvres. Il suçait aussi bien qu’il embrassait. J’ai été obligé de calmer ses ardeurs, car entre sa bouche qui me pompait et m’engloutissait parfois complètement la queue, et sa main qui me branlait en même temps, j’ai cru que j’allais jouir. C’était beaucoup trop vite. Je venais juste d’arriver. Dans son mouvement pour me sucer, il s’était quelque peu allongé sur le banc, sur le côté. Cette situation me donnait accès à ses fesses. Ma main les caressa et mes doigts trouvèrent le chemin de sa raie et du petit trou qui s’y cachait. Je mouillais de salive mon majeur, et lui titillais la rondelle. Il avait un anus serré. Je lui doigtais profondément le fion, et approchant ma bouche de mon oreille, je lui demandais s’il voulait s’asseoir sur mon sexe. Il me répondit qu’il ne l’avait jamais fait, que cela le tentait, mais qu’il faudrait y aller doucement.

Nouvel après-midi au sauna raconté par pierre

Nous sortîmes du hammam et je lui proposais de continuer à se caresser dans le grand jacuzzi. Il me répondit, préférer aller dans le sauna. Dans cette pièce, je m’assis sur le banc du dessus, et mon camarade de jeu se positionna entre mes jambes sur le banc inférieur. Il recommença à me sucer divinement bien, et nous avons entamé une conversation. Il m’apprit qu’il était marié et qu’il ne pouvait se libérer qu’occasionnellement. Ce que je lui dis regretter derechef, car moi, vivant seul, j’aurais pu le recevoir, et nous étions d’accord sur le fait que nous nous accordions bien et qu’il aurait été agréable de pouvoir passer du temps ensemble. Il me confirma que c’était la première fois qu’il se faisait sodomiser, et moi, en retour, je lui confirmais aussi que c’était une première pour moi également. Avant lui, je n’avais jamais mis ma bite dans le cul d’un mec. Tout du moins, aussi bien et aussi loin. Et surtout, avec autant de plaisir. Comme il était temps pour lui de partir, nous nous embrassâmes une dernière fois.

J’entrepris de faire le tour de toutes les salles pour voir ce qu’il s’y passait. Dans le salon télé, plusieurs hommes étaient assis dans un canapé en train de regarder un mec, un jeune, se faire fister par un homme d’un certain âge. Le jeune gueulait, et le vieux lui enfonçait ses doigts, puis toute sa main dans le cul. J’avoue que ce genre de spectacle ne me fait pas bander. Je les laissais donc à leur plaisir, et repris mon cheminement dans les autres salles.

Entre le hammam et le sauna, il y a une petite pièce, juste éclairée par les lumières du couloir qui traversent la porte en verre, avec des bancs qui font le tour de la pièce.

Il y avait plusieurs types d’assis dans cette salle, dont un près de la porte, qui avait la bite bien raide et qui se branlait doucement. Je m’assis à côté de lui et je commençais à lui caresser la cuisse. Il lâcha alors son sexe, et écarta les jambes, pour m’inviter à continuer le travail qu’il avait commencé. Sa bite était longue, mais assez fine, surtout au niveau du gland. Je commençais à le caresser du bout de mes doigts mouillés de salive. Il parut fort apprécier le traitement que je lui faisais subir. Je décidais donc de continuer avec mes lèvres et ma bouche. Quel bonheur ! Sa bite était très agréable à sucer, car fine et de faire coulisser mes lèvres et ma langue depuis son prépuce jusqu’à ses couilles, nous satisfaisait aussi bien l’un que l’autre.

N’y tenant plus, le gabarit de son membre me correspondant tout à fait, je décidais de m’infliger à moi-même le traitement que j’avais fait subir à mon premier camarade de jeu de l’après-midi. Je me levais et me positionnais de manière à m’asseoir et à m’empaler sur sa bite. Il me dit d’attendre, et en me retournant, je vis qu’il déchirait l’enveloppe d’une capote et qu’il se l’enfilait sur la queue.

Il l’enduisit de salive et me lubrifia le cul avec ses doigts. Je m’accroupis un peu, et sentis la pression de son gland sur mon anus. Je descendis doucement et malgré la finesse de sa bite, je perçus bien sa pénétration dans ma rondelle. Bien empalé à fond, c’était moi qui commandais les mouvements et la vitesse de l’enculage. Les quelques mecs assis dans la salle nous zieutaient et se branlaient. Un, certainement moins timide, se rapprocha de nous, me saisit la bite et me branla, tout en disant à mon partenaire : « Vas-y ! Bourre-lui bien le cul ! Il a l’air d’aimer ça ! Et, regarde, pendant que tu l’encules, comme il a la queue raide et comme il aime que je le branle. »

Je ne sais pas si c’est le discours de ce mec qui nous a fait jouir ensemble, mais j’ai senti, malgré la capote, mon partenaire décharger tout son foutre dans mon ventre, et moi j’ai bien éclaboussé de mon sperme les jambes de mon branleur.

Voilà encore une très bonne après-midi.

Il faudra impérativement, que nous allions ensemble à ce sauna, toi et moi, mon camarade, pour qui je raconte ces aventures réelles. Je suis sûr que tu apprécieras !

Pierre

histoires taboues
telephone rose amateur

Tél rose avec webcam

bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Bi - Gay - Lesbien, Histoires taboues

Vous aimerez aussi :

11 Comments

  1. lisalouise

    J’aimerai bien aller dans un sauna où il y a que des hommes juste pour les regarder faire l’amour entre eux, je trouve très excitant de les voir se toucher réciproquement leurs sexes et observer ces membres virils s’enfoncer dans leurs vagins imaginaire

  2. Fred

    C’rst vrai c’est beau a voir… mais comme le disent les amis c’est bon de sentir une bite te penetrer lentement et bien profond… certains n’aiment pas l’idee que deux personnes du meme sexe fassent l’amour ensemble mais il faut rester ouvert d’esprit et accepter que chacun fasse ce qu’il a envie avec son corps dans le respect de l’autre…

  3. Pierre

    Merci à tous pour vos commentaires très sympas. Sachez que tout ce que je vous narre ici est réel, contrairement à mes “vacances incestueuses inoubliables”. Et voyant l’intérêt que cela suscite chez vous, je ne manquerai pas de vous narrer la suite, car je compte bien y retourner souvent. Un seul dommage : il n’y a pas de carte d’abonnement… lol !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Deviens un membre privilégié !
Rejoins nous ;)
GRATUIT !!!
100%
XFR
Rejoins la communauté
100% GRATUIT
Tu ne seras pas déçu ;)
Merci !
XFR
Tu ne seras pas déçu ;)
MERCI !!!