Menu Fermer

Ma nièce Géraldine découvre le sexe anal avec moi

Chapitre 2

– Mets-toi à quatre pattes sur le lit chéri. Comme ça je vais bien voir tes fesses, ta fente et ton petit trou du cul.

– Oui tonton régale-toi du spectacle et occupe-toi de moi

Elle avait envie d’essayer là, sur-le-champ. Je positionne, ses fesses le plus hautes possible, enfouissant sa tête dans l’oreiller, appréhendant ce qui l’attend. Je me suis glissé entre ses fesses et je lui ai embrassé l’anus. Je l’ai léché longuement jusqu’à ce qu’il finisse par se détendre un peu. J’ai enfoncé ma langue dans son trou du cul et j’ai fait de petits va-et-vient entre ses fesses. Mes doigts s’occupent de sa fente tout humide que je masturbe. Ma langue parcourt sa raie du cul et s’attarde sur sa petite rondelle. Puis mes doigts quittent sa fente pour s’introduire dans son anus. Elle accepte cette pénétration anale préparant celle de ma queue.

– Vas-y tonton prépare l’entrée pour ta pine

Je me suis dit que cela pouvait être possible finalement. Après de longues minutes à lui travailler l’anus, j’ai mis un doigt devant sa pastille et j’ai enfoncé le doigt doucement dans son conduit anal, l’un d’eux a exploré l’orifice, appuyé au centre des nervures concentriques du sphincter, l’a ouvert en écartant les plis et s’est enfoncé dans le canal.

Elle a poussé un premier cri de surprise puis un second de protestation, plus étouffé celui-là, elle s’est cabrée en creusant les reins alors que mon doigt s’agitait déjà dans son conduit anal. Ouverture avec le doigt pour préparer le passage pour la sodomie, elle était toujours consentante. J’ai tartiné l’endroit de ma salive avec ma langue lubrifiant en continuant le massage. Le sphincter s’est progressivement relâché, l’anus s’est ouvert, c’était mon doigt puis maintenant deux qui entraient et sortaient de son trou du cul et s’agitaient dans ses entrailles. En tenant fermement mon sexe avec la main, je l’ai guidé vers l’orifice, en apparence si petit de l’extérieur et réellement bien étroit à l’intérieur. Lentement, je m’introduis en elle à l’écoute de ses moindres frémissements. Le visage de Géraldine est déformé par la douleur. Je sens mon gland s’enfoncer en elle lentement. À cet instant précis, elle s’est mise à crier, à agiter sa tête, son corps, cherchant à avancer pour fuir mon action devenue irréversible dès ce moment, en me murmurant quelques regrets tardifs, accompagnés des paroles devenues consensuelles :

– Non attends encore un peu ! Pa encore ! Je ne veux pas ! Tu me fais mal ! Aaaaaaaa ! Nooooooooon !

Géraldine immobile sous le poids de mon corps.

– Aïe ! Tu me fais mal.

Je la saisis aux hanches, une nouvelle fois nos regards s’accrochent. Je la tire vers le bas, tandis que Géraldine donne une poussée dans le même sens. Son visage se crispe, puis fais une grimace de douleur,
Puis doucement, lentement, poussé par l’envie de mieux ressentir ma queue en elle j’ai commencé mes premiers mouvements de va-et-vient. Pour moi c’était délicieusement bon, une sensation infiniment plus forte que celle et puis doucement son plaisir est arrivé, il est monté et a accompagné des paroles devenues consensuelles :

– Waouh ! Tonton ! J’ai l’impression d’éclater ! Putain ! Ça fait un peu mal au début ! Nom de Dieu ! tu es encore plus gros que J’ai pensé ! ! Mais maintenant j’aime la sentir qui remplit complètement mon cul. Dis… t’as tout mis… elle est tout entier… dedans ?

– À peu près, ma chérie.

– Vas-y doucement, oh oui, je n’aurai jamais cru que je pourrai absorber en entier ton morceau tonton. Ahhh oui Oui, encule-moi. Ah quelle merveilleuse bite. Quel gourdin ahhh
Ma nièce géraldine découvre le sexe anal avec moi
Sa conversion aux délices de la sodomie était pour elle ainsi dire instantanée. Au fur et à mesure, je sentais les parois de son anus se détendre et moins enserrer ma queue, ce qui m’a laissé le champ libre pour accélérer le mouvement. J’étais excité comme un fou, mais je me concentrais pour ne pas jouir. Géraldine ondulait sous mes coups de queue dans son anus et au bout de quelques minutes, elle a joui comme jamais dans un cri. J’allais me retirer lorsqu’elle m’a demandé de jouir en elle. J’ai recommencé à bouger et j’ai fini par me répandre dans ses entrailles.. Je m’enfonce en elle. La vue était superbe, mon membre entrait et sortait de ses belles fesses. Sans que je puisse faire quoi que ce soit, j’ai explosé dans un orgasme puissant et j’ai éjaculé dans son cul. Me sentant venir en elle, elle a eu un nouvel orgasme. Pendant que j’éjacule en me vidant de ma semence dans son cul, des spasmes violents s’agitaient, un orgasme puissant l’a fait jouir alors qu’elle tremblait de tout son corps.
À présent que je venais de lui prendre sa virginité anale, parmi les bienfaits de la sexualité je savais qu’elle aimerait à l’avenir se faire sodomiser !

– Ah, mon tonton, j’ai passé une superbe nuit, la plus belle depuis longtemps. Tu es un sacré baiseur !

– Merci, ma chérie, tu as des trous d’enfer, et ton cul est délicieusement étroit !

– Oui, mais tout le monde n’a pas une queue aussi grosse que la tienne. Tu as la plus belle. J’ai pris beaucoup de plaisir mon tonton chéri, et ce que l’on a fait état merveilleux, tu en avais envie, j’en avais envie, alors si cela est encore le cas il n’y a pas de raison que l’on ne recommence pas !

Sa confidence me rend plus ardent et fier. À partir de ce moment, la baise c’était au rendez-vous à tour de position ! Nous avons passé une nuit terrible sans aucun tabou !

– Géraldine cela devrait rester secret, nous ferons comme si de rien n’était ! et quand votre homme partira pour le weekend, tu le passeras avec moi le weekend et je te promets que je te prendrai de tous les trous !

– D’accord, pour moi mon tonton, c’est ce que j’aime, de plus tonton !

Géraldine attrapé alors ma queue est me susurre à l’oreille :

– J’adore les hommes insatiables, et tu as des arguments que mon mari n’a pas. Elle est énorme, je n’en ai jamais vu une pareille. Ce dommage de ne pas en profiter.

Nous nous effondrons par autant d’efforts et on finit par s’endormir. Le lendemain matin ! Le ciel nettoyé par une nuit d’orage se teinta, d’un bleu profond. Nous émerge âmes doucement de notre nuit agitée le soleil a travers le rideau nous réveilla, j’ouvris les yeux et j’aperçus Géraldine nue à mes côtés. Elle se réveilla à son tour et se tourna vers moi, elle me dit :

– Merci tonton c’était grandiose.

Je l’embrasse longuement afin de la remercier aussi à ma façon. Nos caresses se mélangent, je passai ma main sur son magnifique fessier, elle arrêta de m’embrasser pour aller explorer une nouvelle fois ma queue déjà en totale érection. Elle prit mon sexe, lécha mon gland tendrement, ah la fellation du matin le pied ! Mon sexe était à présent entièrement dans sa bouche, ces tours de langue autour de mon sexe m’excitaient énormément, sa fellation me fit rapidement lâcher un flot de sperme, qui coula le long de ces lèvres, et qu’elle ne met pas longtemps à avaler. Après un petit moment de détente matinal, l’un contre l’autre, nous passâmes nos rêveries nocturnes se dissoudre doucement. Lentement mon esprit s’éclaircit et ma gorge se contracta lorsque l’évidence m’apparut : j’avais fait l’amour avec la fille de mon collègue.

histoires taboues
telephone rose amateur

Tél rose avec webcam

bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Histoires taboues, Vieux - Jeunes

Vous aimerez aussi :

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Deviens un membre privilégié !
Rejoins nous ;)
GRATUIT !!!
100%
XFR
Rejoins la communauté
100% GRATUIT
Tu ne seras pas déçu ;)
Merci !
XFR
Tu ne seras pas déçu ;)
MERCI !!!