Menu Fermer

Ma nièce et sa copine Géraldine 2

Ma nièce et sa copine Géraldine 2

-Ok mes filles profitons de cette opportunité! Je ne peux vous prendre en même temps mais je veux bien en baiser une en léchant le minou de la deuxième, me tout d’abord, je veux que vous exécutez, un de mes fantasmé !

-Aha! tonton as-tu beaucoup de fantasmes?aucun problème nous sommes prêts à faire ce que vous voulez!dites-nous que vous voulez que nous le fassions.

– L’un des mes fantasme est d’être présente au moment où deux femmes font l’amour!

-Comme tu veux mon oncle! asseyez-vous sur la chaise,et prendre du plaisir à nous regarder…

Je remarque que Géraldine semble un peu gênée d’être en présence de moi. Assis sur le rebord du lit. Il est en train de se faire sucer par Claire, elle tourne la tête vers moi avec de gêne, semble toujours aussi gênée. Claire lui dit de se détendre, et commence à l’embrasser tendrement, elle semble apprécier ce baiser et les caresses de ma nièce,Pendant que je leur parle, les deux filles ont commencé à se déshabiller et sont de plus en plus chaudes. Elles sont enfin nues. Le string de Géraldine est trempé. Tout comme celui de ma nièce qui semble beaucoup apprécier le corps de Géraldine. Claire lèche les seins de Géraldine qui est assez passive. Claire malaxe les seins à pleines mains puis sa langue prend la direction de la chatte de Géraldine dans laquelle elle plonge sa langue, qui semble autant apprécier que si c’était un mec qui lui faisait. Géraldine caresse le visage de ma nièce. Le spectacle est terriblement excitant. Les deux coquines s’amusent encore un moment,

Je suis à l’étroit dans mon caleçon. Et comme il n’y a plus que moi qui porte des habits, je me déshabille. Pendant ce temps, claire vient s’assoit sur le visage de Géraldine qui lèche sa chatte, elle commence à émettre des gémissements de plaisir.
je me place devant à ma nièce qui attrape ma bite avec sa petite main, Elle me branle un peu, même si sa main à la peine à faire le tour de ma queue puis elle avale ma bite. Je constate rapidement que ma nièce à l’habitude de sucer des bites. Pendant qu’elle me pompe, Géraldine continue de brouter claire d’où je suis, je peux pleinement profiter de la vue du corps de Géraldine . Je sors donc de la bouche de claire et je viens me positionner derrière claire . Je caresse son dos puis son cul. Puis je lèche sa chatte qui est détrempée. Claire pousse des gémissements de plaisir. Après quelques instants, j’insère directement deux doigts dans sa chatte et ma langue prend la direction de son petit trou qui lui apporte beaucoup de plaisir lorsque ma langue joue avec, il est grand temps que ce jeu se termine sinon je ne réponds plus de rien, et lui ordonne de se mettre à quatre pattes.Je l’attrape par les hanches et je l’invite à se cambrer d’avantage, et écarte ses fesses. Je m’approche, la bite bien tendu et je pénètre le vagin de ma nièce, sans aucune douceur ce qui la fait crier de plaisir et de douleur mélangée, mais je continue jusqu’à ce que ma queue disparaisse totalement dans cette chatte si accueillante.

– Hum que tu es serrée ma nièce

-C’est normal tonton avec une telle bite que tu as! est trop grosse

-Tu vas t’y habituer

Je commence à aller et venir dans cette chatte si humide et elle commence à apprécier au vus des gémissement qu’elle fait.
Géraldine nous regarde, elle en profite pour caresser le dos, puis la croupe de sa copine, elle descend le long de la raie. À l’instant même où elle chatouille la rondelle de claire, à grands coups de butoirs, ne laisse plus de marge de manœuvre à la main de Géraldine qui est alors obligée de se rabattre sur les seins de sa copine qui se trémoussent au rythme de mes mouvements. Géraldine trouve qu’elle ne dispose pas de la meilleure place nous fait comprendre qu’elle a très envie de se glisser, sur le dos, en dessous du corps de sa copine, tête bêche, son visage à la hauteur du sexe de ma nièce, et de ma queue qui continue à ravager l’intimité de claire.Géraldine se met en tête de sucer claire pendant que je la bourre… Je réduis la cadence et me montre moins “sauvage” afin que Géraldine puisse s’amuser avec le clito de sa copine. Ce double traitement lui arrache des cris de plaisir de plus en plus forts, jusque à ce qu’elle jouisse une nouvelle fois. En baissant sa tête, Claire n’a qu’à sortir sa petite langue pour retrouver le goût de la cyprine de Géraldine. Géraldine est ainsi tellement mouillée que claire n’a aucune difficulté à introduire 4 doigts dans le sexe de sa copine, pour le plus grand bonheur de cette dernière qui, depuis quelques secondes, a récupéré ma bite et la suce magistralement. Je lui imprime le rythme nécessaire qui me fera atteindre l’orgasme. Au moment même où claire crie une nouvelle fois sa jouissance, je sens ma semence monter en moi. Je suis tellement excité qu’un jet abondant s’en va finir sa course sur la nuque de claire, les jets suivants, par contre, finiront directement dans la bouche de Géraldine qui, elle aussi, se délecte de mon nectar.
Les filles ont commencé à lécher mon sperme sur leur corps, je suis allongé avec ma bite en l’air, regardant les filles lécher partout, une fois qu’elles ont fini, elles ont commencé à me lécher la bite,pour récupérer le dernières gouttes sur ma bite. Nous nous sommes reposés pendant quelques instants jusqu’à ce que ma bite prenne de la force.

Claire se redresse et me dit qu’il est grand temps que je pénètre, Géraldine.Claire n’a pas eu à me le dire deux fois! je me place derrière à Géraldine, et je plonge ma bite dans sa chatte,sa chatte est si serrée que je lui ai fait un peu mal! Ses gémissements rythmiques sont devenus un cri constant de plaisir alors que je poussait encore et encore aussi profondément que je pouvais, dans sa petite chatte,elle commence à prendre son pied en criant très fort!est si bien ouverte maintenant qui à habituée à ma bite, claire me dit qu’il est temps de m’occuper son cul.Claire se retourne et se met à quatre pattes sur le lit et à relever son cul,Puis elle attrape ma main et la guide vers son cul si ferme. Et plus précisément vers son petit trou pour que je la doigte. J’y enfonce facilement deux doigts. Je lui inflige se traitement jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus et me supplie de l’enculer. Elle se met alors au dessus de Géraldine. Elle gémit puis tire les cheveux de sa copines pour l’embrasser à pleine bouche.Puis elle attrape ma bite et la guide vers son cul si ferme!

-Tonton!, je veux sentir ton énorme queue, et pousse fort pour que je l’a senti passer. J’ai déjà absorbé des belles queues mais de la taille de ta queue…jamais. Fais doucement tonton, s’il te plaît.

Claire inspira profondément et creusa les reins. Je vis ses doigts se crisper, les muscles de ses cuisses se tendre pendant que sa corolle cédait peu à peu sous la pression de mon gland
Seulement mon gland entrés dans son cul, et elle a commencé à se tortiller de la douleur. Des larmes commence à couler de ses yeux à force d’être martelés par ma grosse bite, j’ai décidé d’arrêter.

-N’arrête pas, continue à plonger, ta bite plus profondément, j’aime ta bite dans mon cul! oh ça fait mal… j’aime ça! continue de me faire mal, ah comme j’aime ça!

J’ai poussé d’un centimètre, j’ai ressorti ma bite et je l’ai introduite un peu plus, ma nièce commence à prendre goût au manège, raison pour que j’introduise le restant de ma bite arrachant à ma nièce un cri, et j’ai commencé mes va et vient, la douleur s’est transformée en plaisir à commence à gémir, son anus s’est relâché, son bassin commence à bouger signe qu’elle participe aux ébats, je ne suis pas de marbre, après quelques allers et venus j’ai senti le plaisir monter je me suis enfoncé profondément dans les fondements et j’ai joui, un torrent de sperme est allé dans ses entrailles .

Après de longues minutes à se faire bourrer le cul sauvagement et à se faire lécher par Géraldine, Claire a un énorme orgasme et elle s’effondre sur le lit. Comme je suis toujours derrière Claire, je continue à l’enculer.

-C’est tellement bon d’être baisée par toi tonton sous le regard compatissant de ma copine, ton sexe rentre et sort avec force de mon cul, il me meurtrit les chairs… Putain! tu m’avais pourtant prévenue tonton! mais je n’en reviens pas, je n’ai jamais été confrontée à un tel bite. Ta queue est démesurée mais ce qui m’impressionne le plus c’est son épaisseur, comment peut-on accepter en soit un tel bite?,wow quel plaisir !!!Mon cul a réussi à avaler ta bite, au début, c’était avec difficulté et avec beaucoup de douleur, en ensuite le plaisir est venu! pour cela il n’y a aucune raison de ne pas le refaire.

Et aussitôt elle dit à sa copine que c’est son tour d’essayer ma bite Géraldine regarde Claire et lui dit:

-J’ai vu que ton oncle, il ayant pris ton cul avec tant de force, qu’au début tu avais mal, puis tu crié de plaisir! Alors il n’y a aucune raison pour moi de ne pas essayer,Je suis prêt pour cette bite dans mon cul!

Je me suis avancée derrière Géraldine, je l’ai tournée pour me regarder, elle m’a regardé dans les yeux. Elle ne dit rien, mais ses yeux demandèrent: “Est-il temps? Elle c’est mise à quatre pattes, je me suis installé derrière elle lui et écarté ses petites fesses, lui ai léché son petit trou et doucement je lui ai enfilé un doigt puis deux et trois puis j’ai installé ma queue entre ses deux fesses, c’est vrai que ma queue était grande grosse, énorme devant son petit trou…Je l’ai agrippé par les hanches et doucement j’ai commencé à entrer dans son cul, elle c’est mise à hurler, elle me criait ; non arrête tu me fais mal, je me suis arrêté un moment un bout de ma queue planté dans son cul puis je me suis enfoncé jusqu’aux couilles. Elle a crié un bon coup doucement j’ai commencé mes va et vient je sentais son petit trou qui s’écartent alors je me suis mis à aller et venir profondément dans son cul. Je l’ai sodomisé de plus en plus vite et de plus en plus fort mes couilles tapaient contre ses fesses, elle c’est mise à couiner, a pousser des petits cris et à me dire oui va y encule moi plus fort c’est trop bon, alors je lui ai dit viens lève toi je vais te prendre debout. Je l’ai collée contre le mur et je lui ai défoncé le cul. Ses pieds ne touchaient plus part terre, elle hurlait comme jamais.

Je me vidais, planté profondément dans son cul et tout en laissant ma queue dans son cul je nous ai fait tomber sur le lit et on est resté comme ça un moment. Elle m’a regardé et elle m’a dit tu sais ça ma fait mal au début! mais après c’était trop bon, je lui ai souri puis vue qu’elle avait le cul bien ouvert et qu’elle avait aimé je l’ai enculé une deuxième foi.
Je regarde l’horloge sur le mur, comment le temps a passé est 13 h nous avons baise pendant 3 h! et je me tourne vers les filles en leur dit:

-Vous avez vu quelle heure est? ne pensez vous pas qu’il est temps de manger quelque chose? nous baisons depuis plus de trois heures! Vous m’avez gâté les filles ! Le temps que je prend ma douch , amusez-vous donc toutes seules!après la douche, ce sera votre tour,et moi je vais préparer quelque chose à manger.

Terry
moloses236

 

histoires taboues
telephone rose amateur

Tél rose avec webcam

bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Histoires taboues

Vous aimerez aussi :

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *