Menu Fermer

Louise prostituée d’un soir va vivre la baise humiliante de sa vie Partie 2

Louise prostituée d'un soir va vivre la baise humiliante de sa vie partie 2L’homme a glissé sa main le long de sa jambe jusqu’à la tache humide sur sa culotte. En la poussant sur le côté, il a commencé à frotter son clitoris grossièrement. Louise s’est mordu la lèvre et a mis sa main sur l’entrejambe de son pantalon. Il était dur, elle se sentait sale, mais elle voulait se sentir encore plus sale. Elle a ouvert son pantalon avec empressement et a sorti sa bite.

« Bonne fille. » Dit-il en l’approuvant alors qu’elle le caressait. Elle a tinté un peu à son commentaire et ses doigts ont glissé un peu plus profondément.

Louise voulait le traitement complet de prostituée, alors elle a avalé sa bite, bavé sur lui dans une pipe en désordre. Elle était si impatiente maintenant, elle se sentait électrisée et excitée comme jamais auparavant ! Son corps était si souple et accommodant qu’elle attendait la suite.

C’était étrange de ressentir un sentiment de fierté maintenant, mais elle voulait vraiment qu’il soit impressionné par ses talents de suceuse de bites, alors elle a travaillé son bâton tendu avec sa main pendant que sa tête se balançait de haut en bas, en utilisant sa langue pour nettoyer ce mec qui avait une bite très sale et très odorante.

Elle a été choquée de constater à quel point cet homme ou sa bite graisseuse était dégoûtant, ou peut-être à cause de cela, elle était plus excitée qu’elle ne pourrait jamais se souvenir de l’être.

« Enlève ta culotte et donne-la-moi. » Elle l’a tirée vers le bas jusqu’à ses chevilles et l’a fait passer, toujours surprise par la façon dont elle était mouillée et tachée.

Il l’a accrochée au rétroviseur et a ensuite posé sa main sur l’arrière de sa tête, la guidant vers son sexe.

« Maintenant, monte sur le siège. Je veux que les gens voient ton gros cul pendant que tu me suces. » Louise a été excitée et a rapidement fait ce qu’on lui a dit. C’était tellement extrême et intense qu’elle s’écrasait les jambes en pensant aux autres conducteurs qui voyaient son entrejambe sans-culotte, mouillée et scintillante alors qu’elle dévorait la bite de ce type.

Il a appuyé sur un bouton et sa fenêtre s’est baissée. Une vague de froid lui a embrassé le cul et elle se serait demandé ce qu’il faisait, mais soudain un klaxon et elle s’est rendu compte que quelqu’un regardait ses lèvres qui coulaient en ce moment même. Il a gardé sa main sur l’arrière de sa tête. Elle a décidé qu’elle ferait mieux de garder la tête baissée au cas où quelqu’un la reconnaîtrait.

Un autre klaxon et il l’a giflée.Louise prostituée d'un soir va vivre la baise humiliante de sa vie partie 2

« Je t’avais dit que les gens paieraient pour te baiser. Ces types l’auraient fait. »

Elle a deviné que l’autre voiture n’était plus là. Elle était littéralement en train de trembler d’excitation quand il l’a découvert. Son visage enterré dans son entrejambe, il s’est mis à la toucher. Sentant à quel point ce serait facile, il a pris l’initiative de plonger deux doigts en elle. Elle a adoré !

Elle aimait tellement qu’elle n’a pas remarqué que la voiture était à l’arrêt. Ce n’est que lorsqu’elle a entendu les voix d’autres hommes qu’elle a compris ce qui se passait.

Apparemment, il s’est juste arrêté à un arrêt de bus pour leur donner un long regard sur ses lèvres qui s’étalent, humides et juteuses, alors qu’elle accélère son chemin vers un point culminant sur ses deux doigts, en fouillant à l’intérieur d’elle.

« C’est quoi ce bordel ? Putain de merde ! » Elle a entendu pas moins de trois voix masculines différentes.

Elle avait le cul devant la fenêtre pour que tout le monde regarde sa croupe baveuse d’excitation. Elle était proche de l’orgasme d’être ainsi exhibée comme un vulgaire animal.

« Qu’en pensez-vous ? » Il leur a demandé avant de la gifler. « Une blonde qu’on peut baiser à votre avis ? »

Les réponses étaient positives, mais tellement dégradantes qu’elle n’a pas pu s’empêcher de devenir encore plus excitée, encore plus humide et encore plus effrayée, exaltée. Une voix en particulier semblait très familière, mais elle n’arrivait pas à la situer. Pas son mari, mais quelqu’un qu’elle connaissait bien.

« Regarde comme elle est mouillée ! Cette salope adore ça ! » L’un d’eux a dit. « Elle est trempée », a dit un autre.

Louise prostituée d'un soir va vivre la baise humiliante de sa vie partie 2Elle était tellement obsédée par ce qu’ils disaient, qu’elle n’était pas préparée pour les doigts aléatoires qui l’ont ouverte et ont commencé à baiser sa chatte. Elle est venue en orgasme sur eux instantanément, laissant échapper un gémissement vocal involontairement. Pendant que ses hanches se déplaçaient d’avant en arrière, elle a entendu les gars rire en les regardant avec admiration. Elle se sentait tellement salope et sale, mais elle adorait être traitée comme un morceau de viande. Elle a sucé la bite de son client plus fort et plus vite pour montrer son appréciation. Il gémit tandis qu’elle accélérait le rythme. S’il ne voulait pas éjaculer juste là, il allait devoir partir tout de suite, parce qu’il allait jouir.

Il s’est excusé et s’est éloigné du trottoir. Elle s’est assise et l’a giflé légèrement, « Tu es si vicieux ! » « Tu as adoré ! Et nous n’avons pas encore fini ! » Il s’est arrêté dans le parking souterrain d’un immeuble et s’est rendu au niveau le plus isolé. Elle devenait un peu nerveuse. Elle ne savait pas vraiment ce que ce type voudrait ou s’il était dangereux ou non.

« Sors. » Ses paroles étaient courtes et lorsqu’elle ouvrit la porte et sortit, elle se demandait si elle devait simplement courir. Même si son estomac se retournait, elle est sortie devant la voiture et s’est contente de l’attendre.

Il a allumé les phares et elle était sous les projecteurs dans le bunker en béton abandonné. En regardant autour d’elle, elle ne pensait pas pouvoir voir quelqu’un d’autre, mais c’était quand même assez sauvage d’être en plein air comme ça.

« Donne-moi un spectacle. Je veux voir ce que vingt euros m’offrent. » Il a clignoté ses phares et a augmenté la musique sur sa radio. Elle a fait écho dans tout le stationnement, mais plutôt que d’être intimidée, Louise a commencé à remuer ses hanches au son de la musique et à enlever son haut.

Le final demain

histoires taboues
telephone rose amateur

Tél rose avec webcam

bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Histoires taboues, Prostitution

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Deviens un membre privilégié !
Rejoins nous ;)
GRATUIT !!!
100%
XFR
Rejoins la communauté
100% GRATUIT
Tu ne seras pas déçu ;)
Merci !
XFR
Tu ne seras pas déçu ;)
MERCI !!!