Menu Fermer

Lendemain de séance au salon de piercings et libération de leur fille

Le lendemain ils descendent voir comment va leur fille qui a du mal à émerger de cette journée. Il libère ses bras et la laisse finir de récupérer en laissant un mot sur la table de chevet disant de les rejoindre au salon dans l’état où elle se découvrira.

Deux heures plus tard, elle se réveille et trouve le mot. Elle va pour se lever difficilement du lit et à mal partout. Elle monte et en passant dans le couloir se trouve nez à nez avec un grand miroir et découvre l’état dans laquelle elle a fini la journée d’hier, couverte de vomi et de traces de sperme séché.

Elle retrouve ses parents dans le salon complètement nus dans le salon.

Elle les embrasse et leur demande comment ça va. Ses parents lui répondirent que ça allait bien. Et lui retourna la question.

Elle leur dit qu’elle avait mal un peu partout dans son corps et qu’elle ne se souvient pas de tout, enfin surtout de la fin de journée.

Alors les parents lui racontent et lui demande jusqu’où elle se souvenait.

Elle leur répondit jusqu’à ce qu’il me sodomise en double et que sur le coup elle avait eu mal lors de la pénétration de la seconde bite dans son cul. Mais que cinq minutes plus tard elle jouissait abondamment et que cela l’avait épuisée.

Les parents lui disent qu’après cela elle a eu toutes les bites en gorges profondes et que pour chaque bite elle leur avait vomies dessus.

Alors la fille leur répondit qu’elle ne se souvenait pas de ce moment et que ca doit être à cause de cela qu’elle était aussi souillée.

Ses parents lui disent que oui et que pour rentrer elle a fait le voyage dans le coffre tandis qu’eux ont dû rentrer complètement nus avec un plug dans le cul.

La mère lui dit que c’est sur le trajet du retour qu’elle a libéré la bite de son père et elle lui a fait une fellation pendant qu’il conduisait. Il était si excité que l’on s’est arrêté dans un petit chemin et qu’il m’a baisée sur le capot de la voiture.

Et pas satisfait, il t’a baisée aussi pendant que tu étais inconsciente et il t’a rempli ta chatte de son sperme.

La fille répondit à son père, « t’es un salaud j’ai même pas pu en profiter »

Et le père de lui répondre « au si ma fille, tu as même jouit et inonder le coffre de la voiture deux fois avant que je te jouisse dans ta chatte ».

Après avoir entendu le récit de fin de journée, la fille annonça à ses parents qu’elle avait adoré cette séance, que le mélange entre excitation et humiliation lui plaisait énormément. Que le fait d’être un objet sexuel (consentante) au service de mâle viril et que son désir n’importe pas.

Que l’humiliation due au vomissement à ne pas savoir faire de gorges profondes l’a excitée a un point peu comparable à la double pénétration. Qu’elle sera peut-être tentée par l’Uro, mais cela reste à voir.

Mais avant cela elle désire montrer et faire découvrir à ses copines de classe se qu’est en réalité sa famille.

Les parents se regardent et demande à leur fille comment cela ?

Que veux-tu leur montrer ?

Nos jeux SM, on les pratique dans un cercle restreint de personnes et d’amis.

La fille leur répond « oui maman et papa, mais je pense que certaines de mes camarades seraient comme nous »

« On est déjà toutes les putes de la classe et on subit des tournantes les samedis soir avec presque toutes la classe. Donc je pense et voudrais voir lesquelles seraient soumises comme moi ».

Alors la mère répondit à sa fille

« Bon OK ma fille, on va faire appel à plusieurs de nos amis aussi membrés que ton père et qui son soumis aussi à certains moments pour initier tes camarades de classe. Tu auras qu’a les invités pour le week-end complet à partir de vendredi soir ».

On leur recevra entièrement nu et on leur passera des extraits de différentes séances dans notre salle SM et de notre journée au salon de piercings. Si certaines le désirent, on leur lèchera la chatte pendent la séance de vidéo.

On leur fera un repas assaisonné du sperme de ton père après la vidéo et on verra leurs réactions.

Sur ses paroles la fille est contente que ses parents soient ouverts pour dévoiler les pratiques sexuelles et si elles sont intéressées de les initiées. Et elle téléphona à ses copines pour proposer se week-end en leur expliquant pourquoi elles les invitaient et que la suite du week-end dépendrait de leurs réactions.

Elles acceptèrent toutes, mais elles étaient aussi intriguées par ce qu’elles allaient découvrir. La fille attrapa les quelques garçons qui ont découvert son secret et leur demanda de ne rien dire aux autres filles si elles les questionnaient.

Ils lui promirent de se taire, mais en contre partie ils voulaient se faire sa mère.

La fille alors téléphona à sa mère puis lui demander si elle accepterait que les quelques garçons qui connaissent son secret la baise tous ensemble.

La mère lui répondit que oui, mais que ton père sera là pour regarder et dit leur que ce n’est pas négociable.

La fille annonça aux groupes de garçons que c’est d’accord, mais que son père sera là en observateur.

Ils acceptèrent et fixèrent un RDV pour le week-end suivant.

Pendant la semaine tous les garçons profitèrent des filles. Ils firent une partouze le mercredi après-midi à la place du samedi soir et abusèrent des filles comme d’habitude.

Le vendredi arrivant, les filles arrivèrent toutes ensemble vers 18 h 30 chez les parents de notre pute et chienne. Ce sont les parents qui les accueillent et les font entrer en leur disant de se mettre à l’aise. Les filles demandent où est leur amie et les parents de répondre qu’elle les attend dans le petit salon pour commencer la présentation de notre vie sexuelle peu singulière.

À ses mots les filles se posent des questions, mais restent curieuses de savoir se que cela signifie.

Les parents les invitent à rejoindre leur amie dans le petit salon.

Elle avait placé sur la table du salon du salon colliers et bracelets en cuir, des fouets et martinets, puis des plugs et godes de toutes tailles.

Quand ses parents ouvrent la porte elle était complètement nue avec collier et bracelets sur elle à genou et les mains derrière la tête.

En voyant cela, les filles furent surprises et coururent pour la libérée, mais les parents les arrêtaient et leur annoncèrent que leur fille est une des chiennes sexuelles de la famille. Puis les invita à s’assoir dans les différents fauteuils devant l’écran pour commencer la vidéo.

Elles prisent toutes un fauteuil et la séance commença. Au début de la vidéo elles virent leur amie entrée dans une pièce équipée de différents meubles tous plus bizarre un des autres pour elles.

Alors les parents leur expliquaient que cette pièce s’appelle un donjon.

C’est une salle dédiée au sadomasochisme et que nous les parents nous pratiquons la domination/soumission depuis des années.

Le film continue et elles découvrent leur amie se faire surprendre par sa mère dans cette pièce, puis remarque que la mère devient sévère avec sa fille et commence à la dominer. Là elles regardent toutes leur amie qui se met à sourire et leur dit que c’est que le début de sa nouvelle vie.

Dans la vidéo elles voient le père arriver et se faire sucer par sa fille. Et se faire jeter dans une cage les bras attachés.

Puis le premier acte de la vidéo se termine. Et ils font une pause.

Les parents commencèrent à questionner les filles et leur demander leur impression.

Il y en a une qui a été choquée, mais aussi excitée.

Les autres se disent surprises et excitées de voir la suite.

histoires taboues
telephone rose amateur

bandeau post content

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Bi - Gay - Lesbien, Fétiche - BDSM, Histoires taboues, Inceste, Vieux - Jeunes

Vous aimerez aussi :

1 Comment

  1. Patrick

    J’aime beaucoup que l’on libère les fantasmes, pour décrire une belle histoire virtuelle sans les tabous habituels.
    Cela enjolive pour plusieurs minutes l’esprit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *