Menu Fermer

Le weekend chez mon père était très intime !

Chaque week-end, je restais chez mon père.

Mes parents se sont séparés, et il n’y avait aucun moyen qu’ils se remettent ensemble, alors je
a pris la navette “autre maison” tous les vendredis après-midi et dimanche soir.

C’était assez bien, je suppose. Mais parfois, j’oubliais certaines de mes affaires et
a dû attendre la prochaine navette pour le récupérer. Il était préférable qu’ils
n’ont pas été très longtemps ensemble, sinon ils recommenceraient à crier.

Un vendredi, en rentrant de l’école, j’ai appelé papa pour lui dire que j’étais
prêt.

Avec mon skateboard et mon sac à dos rempli de vêtements propres, je regardais
la fenêtre près de la porte jusqu’à ce qu’il monte en voiture.

Papa m’a regardé fermer la porte d’entrée à clé et est sorti pour prendre mes affaires et
m’a attaché sur le siège avant.

“Je peux faire ça moi-même, vous savez. Je peux lire et écrire et utiliser une cellule
téléphone… Je suis en cinquième année, tu te souviens ?”

“Arrêtez ça ! Tu parles comme ta mère. Je ne veux pas commencer le week-end comme ca”. Il a démarré la voiture et nous sommes arrivés sur l’autoroute.

“On peut aller au skate park demain ?” J’ai demandé.

“On va à la montagne.” Il a répondu sans me regarder.

“On va faire un feu de joie ? Est-ce qu’on peut faire des hot-dogs et des marshmallows sur
des bâtons ?”

“Non, il faut qu’on parle et j’ai pensé qu’un joli décor nous aiderait.”

“De quoi allons-nous parler ? D’écologie ?” J’étais encore perplexe –
nous devions aller à la montagne pour parler ? Pourquoi avait-il besoin d’un paysage tout
soudaine ?

“Ta mère et moi avons convenu que t’enseigner les soins personnels est mon
responsabilité”.

“Super. Plus d'”oiseaux et d’abeilles”.” J’ai pensé.

Papa est passé par un restaurant de fruits de mer et a pris le dîner à emporter.

Quand on est arrivé chez lui, j’ai couru à l’étage et j’ai mis mon pantalon de survêtement
et un tee-shirt. Papa est juste allé dans sa chambre tranquillement et est revenu dans son
boxeurs.

Mon père était un bel homme, ma mère était une beauté. C’est pour ça qu’ils se sont séparés, je
pense, ils ne voulaient pas en parler devant moi. Ils avaient tous les deux l’air
et maman avait beaucoup de petits amis, mais papa a dit qu’il ne voulait pas sortir
plus.

Bien qu’ils n’aient jamais rien dit, il semble qu’ils se soient disputés sur le
Je ne pouvais pas demander ou ils ont commencé à s’énerver contre moi si je
l’a fait. …

Au cours du dîner, j’ai demandé à papa pourquoi nous avions besoin de paysages pour parler. J’étais curieux
sur son intérêt soudain pour les arbres et les rochers.

“Ça me rend calme.” Il a dit, et je me suis demandé.

“Pourquoi ne peut-on pas parler ici ? Je veux aller au skate park demain.”

Il m’a regardé pendant longtemps. “On verra bien.”

Papa était du genre tranquille, mais d’habitude il appréciait le temps passé ensemble
les week-ends, et quelque chose le tracassait ce soir.

“Est-ce que toi et maman vous êtes encore disputés ?” demandai-je, en chargeant mes crevettes frites avec
le ketchup.

“Non, et ne vous inquiétez pas pour nous – nous nous entendons assez bien.”

Hmmm.

“Tu te sens bien ?” J’ai demandé.

“Ouais. Regardons des films après qu’on ait nettoyé et que tu aies pris ton bain.
Tu choisis ce soir, mais pas de dessins animés et plus de pirates.”

“Ok !”

Après avoir nettoyé la cuisine, papa a mis sa tenue de course et on a
sortir du garage à vélo et parcourir notre boucle de trois miles. Quand nous sommes revenus,
il est allé à la douche et m’a appelé.

C’était surprenant – je me suis demandé si j’avais encore oublié de tirer la chasse d’eau.

“Viens ici. On va parler maintenant.” Il a posé le siège sur les toilettes.

“Viens ici.” Il m’a fait me tenir sur le haut du siège des toilettes devant
lui.

Alors qu’il enlevait ma chemise, puis mes chaussures et mon pantalon, “Maman m’a dit
pour vous parler de certaines choses”.

Papa était si sérieux. Il a pris mon pénis et a repoussé le prépuce
a passé le bout de son doigt autour de mon gland, me faisant sursauter et m’arrachant les hanches.
Puis il a pris son doigt et l’a mis sur mon nez.

“Prends une bouffée – est-ce que ça pue ?”

J’ai reniflé : “Ça sent comme moi.”

Étonnamment, papa s’est mis à glousser. “Ouais, eh bien, tout le monde n’aime pas ça
l’odeur – surtout celle de ta mère. Il faut laver cet endroit – enfin, au moins rincer
Il s’en va tous les jours. Gardez-le propre. Vous vous en souvenez ?”

J’ai fait un signe de tête.

“Maintenant, à propos de tes fesses… Reste sur la boîte jusqu’à ce que tu aies fini, ça ne
si vous êtes en retard pour votre prochain cours ou votre prochaine récréation – restez jusqu’à ce que vous soyez
fait. Le papier toilette est bon marché – utilisez-en assez pour essuyer toute la merde de votre cul.
D’accord ?”

“C’est tout ce que maman a dit de me dire ?” Je pensais qu’il y avait peut-être quelque chose
difficile à venir.

“Prends une douche pour que je puisse voir ce que tu fais. Il y a encore quelques
des choses”.

Nous sommes allés sous la douche, papa m’a montré comment se laver de haut en bas et son
les mains ont longuement caressé mon corps.

Il a retenu son souffle et a poussé sa main le long de la fente de mon cul, puis sa
les doigts ont trouvé mon cul et il a frotté autour pendant un moment et a
mes hanches à mon pénis en érection.

J’ai fermé les yeux, ça m’a fait du bien, mais c’était un mauvais toucher – enfin, peut-être
pas trop mal. C’est mon père après tout…

Accroupi devant moi, ses couilles se balançaient, et son érection était complète,
qui se tient droit. Il a pris mon pénis, en tirant mon prépuce en arrière,
a légèrement touché mon gland et l’a rincé.

“Doucement. Tu vois ?” Il souriait maintenant, et m’a serré contre lui pendant que nous séchions
ensemble.

“Ce n’était pas si mal, n’est-ce pas ?” Il a demandé pendant que je rassemblais mes vêtements.

“Non”. Je n’ai pas dit que c’était vraiment bon.

Papa est resté dans sa chambre pendant un moment après notre douche, alors j’ai fait du pop-corn et
J’ai trouvé un film tout seul.

Il est entré dans le salon avec un petit sac en cuir et a pris son grand
président.

En lui tapotant la cuisse, “Viens, mets-toi sur mes genoux.”

“Je suis trop grand.” Je suis allé sur le canapé où je m’allongeais d’habitude pour regarder
films.

“Nous devons finir notre conversation.” Il a retiré la couverture du dos de son
chaise longue. “Allez. Ta mère a dit de le faire.”

Quand je me suis approché de lui, il m’a dit d’enlever mon pyjama. “Juste pour quelques
minutes. Je vais te mettre la couverture.”

Je me suis assis sur ses genoux de côté et il m’a tendu la télécommande.

“Baissez le volume.” Il m’a couvert les jambes avec la couverture et a appuyé sur ma
la tête contre l’épaule. Il m’a pressé contre sa poitrine.

“Ton corps change… Maman dit qu’il y a des taches sur tes draps. Ce
signifie que votre corps commence à grandir et que du liquide sort de votre pénis à
la nuit quand vous dormez. Votre corps fait des rêves spéciaux –
s’entraîner pour être adulte”.

Il a ouvert le petit sac et l’a posé sur le siège à côté de lui, et
m’a attiré tout près. Quand sa main droite a écarté mes cuisses, je lui ai donné un
froncer les sourcils.

“Ça ne fera pas mal. Regardez votre film.” Il a embrassé mes cheveux et j’ai senti son
main creusant encore dans le sac, mais je n’ai rien vu.

“Qu’est-ce que tu vas faire ?”

“Te toucher doucement.” Ses doigts ont trouvé leur chemin jusqu’à mon aine. “Maman dit
de ne pas vous toucher. N’est-ce pas ?”

“Elle dit que ça va tomber si je me touche trop.”

“Cette femme !” Il a gloussé. “Un pénis ne peut pas plus tomber que votre nez
peut parce que vous avez un rhume et que vous devez essuyer et souffler tout le temps”.

Il m’a tenu plus près, en silence, pendant que ses doigts frottaient des trucs glissants sur
mon pénis et mon scrotum sous la couverture.

“Il ne tombera pas si vous touchez trop. L’astuce pour profiter de son corps
est de nettoyer après vous, c’est votre affaire privée donc ne partez pas
des traces et elle ne vous dérangera pas”.

Il a caressé mes testicules, en les pressant un peu.

“Elles vont bientôt devenir plus liquides, et il faut essuyer après
sort. Ce n’est pas méchant, c’est juste une partie de la croissance et de la préparation à être
un père ou un petit ami… voyons ce qui se passe. D’accord ?”

J’ai hoché la tête et je me suis écrasé contre lui plus fort. J’aimais son affection.
Bonnes touches !

Il a appuyé ma tête contre sa poitrine et a continué à me toucher doucement.

Sur l’écran, j’ai trouvé un documentaire sur l’Antarctique, mais j’ai gardé mon
joue sur sa poitrine pendant qu’il embrassait mes cheveux et que ses doigts se frottaient doucement
et a tiré sur mon pénis et mon scrotum.

Examen par le toucher, je suppose, et ça m’a semblé glissant et m’a fait
Ça me donnait un peu de frisson, c’était si bon.

Ma bite est devenue si dure que j’ai cru qu’elle allait se fendre quand il continuait à frotter.

Son pouce a frotté sous mon pénis et je me suis secoué un peu, mais papa m’a juste tenu
plus serré et soupira à nouveau. Quand ses doigts sont passés entre mes jambes, je me suis crispé.
Il a écarté mes jambes à nouveau et son majeur a frotté le
des trucs sur mon cul.

Tout mon corps était tendu. Me laver les fesses, c’était de l’hygiène – c’était quelque chose
et bien mieux.

“Papa…”

“Shhh.” Il m’a serrée dans ses bras et a frotté son visage sur mes cheveux. “Détends-toi.”

Il m’a frotté le trou du cul, et j’ai essayé de me détendre. Peu à peu, avec plus de pression,
le bout de son doigt était presque à l’intérieur de moi, et ça faisait bizarre, mais mon pénis
était difficile.

“Frottez mon pénis à nouveau.” J’ai chuchoté.

Il a enroulé ses doigts autour de mon petit pénis, doucement et très légèrement.

“Regarde-moi.” Papa a chuchoté.

J’ai penché ma tête en arrière, et il a regardé mon visage pendant que sa main commençait
en serrant et tirant plus rapidement sur mon pénis. Mon corps a commencé à se tendre et mon
les hanches sont secouées.

“Oooh.” C’était si bon, et sa main a continué à caresser doucement et doucement
en serrant autour de mon pénis, puis il a commencé à serrer et à bouger sa main
vite !

Pendant un instant, j’ai cru que j’allais m’évanouir, ça m’a fait du bien, et j’ai
a levé les yeux vers papa – pour voir qu’il souriait, puis s’est penché pour embrasser mon
joue.

Laissant tomber la télécommande, j’ai mis mes bras autour de son cou et j’ai embrassé
sous son oreille.

Mais il a levé mon menton, s’est penché et a embrassé mes lèvres, légèrement.

En me prenant par les deux bras, il me garda longtemps près de lui. Puis, il…
a mis son doigt sur mon gland et a glissé la gouttelette de liquide et l’a mise sur
sa langue.

Papa m’a tenu près de lui pendant un long moment, en réfléchissant.

Je le regardais sans cesse.

“Maintenant, je veux que tu te masturbes pour moi.”

“C’est ce que tu as fait ?” Je lui ai frotté le visage dans le cou.

“Ouais. C’est douloureux, hein ?” Il a gloussé.

Ça m’a gêné une seconde, mais j’ai souri quand j’ai compris que c’était un
blague.

Papa a réalisé un film étranger sur les fjords et les fraises sauvages. Il a pris son
boxeur, s’est assis sur sa chaise et s’est tapoté les cuisses. Cette fois, je
à cheval sur ses genoux, face à lui.

“C’est quoi ce truc ?” J’ai demandé et j’ai pris la petite pochette en cuir. Elle
avait un peu de lubrifiant personnel – le truc glissant, quelques préservatifs et un petit
gel anesthésiant en tube avec une photo d’un bébé en pleurs sur le devant.

“C’est pour quoi ?” Je tenais le petit tube de gel avec la pointe
applicateur.

Il a pris le petit tube autour de mes hanches et a touché le bout de celui-ci à mon
trou du cul. Mes yeux se sont ouverts en grand.

“Beaucoup d’hommes aiment la stimulation anale – ils aiment les choses dans les fesses.
Ça me fait jouir comme le Vésuve.” Il a remis le tube dans le sac et
ses mains ont caressé mes hanches et ma taille.

“Quand tu te sens vraiment bien, c’est un orgasme, et quand tu es assez grand,
Le sperme sort de votre pénis lorsque vous avez un orgasme. Quand vous devenez grand
pour faire des enfants, vous aurez du sperme dans votre semence. Vous pouvez avoir
Il y a du sperme là-dedans maintenant”.

Il m’a serré les couilles.

“Jusqu’à ce qu’on se douche, je n’avais pas réalisé à quel point tu es devenu un homme. Dieu,
tu es si belle – un corps parfait. Fière de toi”. Ses mains ont serré mon
les joues des fesses, en les écartant.

“Tu te caresses pour moi ? J’aimerais te voir te toucher et
cum pour moi”.

Ses mains ont tenu mon visage et il m’a embrassé légèrement sur les lèvres à nouveau.

J’ai peut-être rougi, mais j’ai détourné les yeux. Nous sommes restés silencieux pendant quelques instants.

Je n’étais pas prête à être regardée, alors je n’ai pas bougé.

“Tu veux me regarder ?” Il m’a demandé. “Regarde-moi et frotte-toi que
pourrait être plus facile”.

J’ai fait un signe de tête. Je me sentais mal à l’aise – c’était nouveau pour moi.

Il m’a poussé un peu en arrière et a tiré son pénis vers le haut entre nous. Il était gros.
et dur.

“Si tu te frottes trop, tu vas te faire gercer. Prenez de la lotion ou
se laver sous la douche avec de l’eau et du savon”. Il a laissé tomber une partie de la
du lubrifiant sur sa paume.

J’ai mis mon doigt dans le liquide qui sortait de sa fente. C’était glissant et
a fait une ficelle entre mon doigt et sa fente.

Papa a mis une main sur ses couilles, les a pressées contre les miennes et a souri.

Enduisant le lubrifiant le long de son axe, il s’est mis à se caresser tout en haut
et en tirant son prépuce vers l’arrière, montrant son grand
gland. Son pénis est devenu plus fluide, et il l’a frotté le long de son axe.

Les yeux fermés et le corps se tortillant et se courbant de temps en temps, il
a atteint mon pénis et m’a donné quelques coups, puis a pris ma main et
l’a mis sur la tête de son érection et l’a frotté juste un peu.

“Tu peux me toucher et m’aider à jouir.” Il a chuchoté, en regardant mon visage.

Papa a regardé mon visage et sa main m’a aidé à comprendre comment le frotter. Il
Laissez-moi inspecter son prépuce – il était doux et extensible, mais pas pour longtemps.

Quand j’ai caressé papa, il y a eu une sorte de magie humaine.

“Ahhnn-uhnn.” Le sperme de papa a commencé à sauter contre ma paume et à descendre dans sa
l’érection. Ses yeux étaient fermés et son visage était tendu comme s’il souffrait.

J’ai senti ses hanches bouger sous mes cuisses et je l’ai regardé se concentrer ; son
le visage serré et la poitrine inspirant et expirant rapidement.

Son sperme est sorti chaud, mais s’est refroidi rapidement. Il sentait les produits chimiques.

Il a d’abord jailli, puis s’est égoutté, mais chaque attaque en a fait remonter d’autres.
son manche et par la petite fente.

En l’observant de près, je pouvais le voir enfin se détendre et sourire.
Après un grand soupir, il a ouvert les yeux, en souriant un peu. Il a soulevé mon
Il m’a ensuite offert de goûter à la paume de sa main couverte de sperme et l’a léchée. Le
L’odeur était forte, le goût aussi.

“Je vais faire ça ?”

“Oui, quand tu seras plus grand. C’est ce que j’ai mis dans ta mère pour te faire.”

Puis il m’a serré contre lui, écrasant tout son sperme et notre
pénis et poitrines ensemble. Il m’a embrassé sur tout le visage pendant que ses mains
est allé jusqu’à ma poitrine, jusqu’à mes tétons. Mon pénis est devenu plus dur et s’est tordu quand il
a fait cela.

Il a continué à me frotter la peau et à embrasser mes cheveux pendant longtemps, et je n’ai pas
l’esprit – il se sentait bien quand il me prenait dans ses bras et m’embrassait. D’habitude, il se contentait de tapoter
mon épaule et a dit quelque chose comme “bon travail”.

Finalement, il a tenu mon visage et a embrassé mes lèvres légèrement. “Mieux vaut nettoyer, ce
les choses se transforment en colle quand elles sèchent”.

Il souriait et me caressait les fesses alors que nous allions aux toilettes.

“Tu veux regarder ma télé ce soir ?” Papa a demandé, et mon coeur a sauté. Je détestais
être si seul dans la chambre d’amis.

“Allez-vous me donner une autre discussion ?” J’ai demandé, en me demandant s’il y avait
autre chose – cette affaire de “bavardage” s’améliorait.

“Si vous voulez”. Il m’a fait un clin d’œil et m’a embrassé le front.

Nous avons regardé les lutteurs fous tourner autour du ring et faire des folies,
des cris et des jurons. Maman ne m’a jamais laissé regarder la lutte. Mais je m’ennuyais
et j’ai cherché autre chose, c’est là que j’ai trouvé le porno de papa.

Il ne m’a pas arrêté, mais m’a regardé alors que j’étais paralysé par les corps et
ce qu’ils faisaient. Un homme poussait son gros pénis dans le
fesses.

“Ça ne fait pas mal ?” J’ai demandé.

“Ça prend une minute pour s’y habituer, mais ça me fait toujours jouir plus fort.”

“Tu fais ça ?”

“Oui, aussi souvent que je peux.” Il souriait.

“Est-ce que je vais faire ça ?” J’étais tombé sur les fesses en patinant et ça
Je n’étais donc pas sûr qu’un type me batte les fesses avec sa
pénis.

“Je ne sais pas, mais vous aimeriez sûrement que quelqu’un joue avec votre cul. La plupart
les hommes le font. Mais c’est pour les hommes plus âgés.” dit papa et éteignit les lumières,
en ouvrant les rideaux juste assez pour que la rue éclaire un peu.

“Tu t’assiéras encore sur mes genoux ? J’ai aimé ça.” Il a dit.

Il s’est appuyé contre la tête de lit et m’a accueilli avec ses bras. “Voyons voir
si un petit jeu de cul te fera jouir pour moi. Le gel rendra les choses plus faciles”.

Voulant plus d’affection, je me suis assise sur ses genoux avec mes mollets le long de ses cuisses
et il m’a tiré contre lui, me caressant la peau et me chuchotant à quel point cette
se sentirait. Il a sorti le petit tube de l’étui en cuir et a remis
à moi.

“Ouvrez-le et tenez le couvercle pour moi.”

En prenant le tube, il a regardé mon visage pendant qu’il me frottait le cul.

“Ça ne fera pas mal.” Il a gardé ses yeux sur mon visage. Puis, il a mis deux doigts
sur mon anus et m’a écarté les joues.

L’extrémité rigide et pointue est entrée un peu en moi et j’ai senti le gel froid ; Papa
a continué à presser tout en le tirant.

Il m’a rendu le tube : “Maintenant, sortez le lubrifiant et mettez-en dans mon
main, et certains dans votre main”.

La poitrine de papa a parfois donné des coups, mais il m’a tiré contre lui alors qu’il se blottissait
sa main entre mes jambes et a commencé à frotter le long de ma fente.

“Lève tes genoux près de ta poitrine. Prends-moi autour du cou, mais laisse-moi voir
votre visage.” Papa a chuchoté, et quand j’ai fait le bout de son petit doigt
est entré en moi. “Est-ce que ça fait mal ?”

“Non.” C’était drôle, en partie engourdi. Son doigt explorait les alentours
à l’intérieur de moi.

“Regarde-moi.” Il a murmuré et remué le bout de son doigt en moi.

Papa a regardé mon visage pendant qu’il explorait, et pour une raison quelconque, j’ai commencé à ressentir un
des picotements au fond de moi, quelque part autour de l’endroit où papa se frottait.

Ma bouche s’est ouverte et ma main a saisi mon érection, le lubrifiant a fait sentir
glissante et facile.

“Jouis pour moi – fais-toi plaisir.” Papa chuchote et continue
en regardant mon visage ; je crois que j’avais l’air de chercher désespérément quelque chose et je
n’était pas sûr de quoi.

Je me sentais mieux que tout ce que j’avais jamais ressenti dans ma vie.

Il a continué à se frotter à l’intérieur de moi, ses yeux sur mon visage.

Ma respiration s’est accélérée et ma bouche s’est ouverte plus largement à toutes les nouvelles
des sensations qui se produisent. J’ai arrêté de respirer ; ma peau est devenue chaude.

“Papa !” Je n’ai pas pu me retenir, mais j’ai saisi mon manche avec force et j’ai caressé rapidement.
Mais ça n’a fait du bien que pendant quelques instants. Puis mon corps est tombé dans un boitement
dans les bras de mon père.

Il souriait et pressait ses lèvres contre les miennes en retirant son doigt de
et m’a tapoté le cul.

“Je pense que tu as aimé ça.” Il a embrassé mes lèvres un peu plus longtemps et m’a dit
était magnifique.

“Est-ce que tu vas encore faire ça pour moi ?” Il m’a murmuré à l’oreille.

“M’aideras-tu encore ?” Je lui ai demandé.

Puis il m’a donné un long baiser, a léché mes lèvres et a glissé sa langue
dans ma bouche. “Quand tu veux.”

Quand j’ai posé ma tête sur son épaule, “C’était vraiment bien.” On était tranquilles
depuis longtemps.

“Désolé d’avoir été en colère quand je t’ai ramassé.” Il a murmuré.

“Pourquoi étais-tu fâché ?”

“Quand ta mère a dit que tu avais besoin d’aide avec ton corps, ça m’a fait sentir
vieux et cela me contrarie – je ne veux pas devenir vieux”.

Je ne savais pas quoi dire – je ne pouvais pas m’arrêter de grandir.

Je sentais sa main dans mes cheveux : “Je n’avais pas réalisé que quand on vieillit, on
en quelque sorte, eh bien, tu me ressemblais plus, et tu agissais et parlais comme moi… “Il…
a gloussé. “Je ne m’attendais pas à ça – mais c’est bien, et vous avez un tel
beau corps”. Il s’est arrêté pour me saisir doucement les fesses et me serrer.

“Tu m’as apporté d’autres choses auxquelles je n’avais jamais pensé auparavant… Tu es un…
et je suis content que tu sois plus grand maintenant, et même si je suis plus âgé, dans un
et cela rend le tout encore meilleur”.

Je n’étais pas sûr de ce qu’il disait vraiment, alors “Pouvons-nous aller au skate park
demain ?”

“Oui, nous allons préparer le déjeuner et rester toute l’après-midi. D’accord ?”

En m’allongeant soigneusement à côté de lui, nous nous sommes endormis.

histoires taboues
telephone rose amateur

Tél rose avec webcam

bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Histoires taboues, Inceste

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Deviens un membre privilégié !
Rejoins nous ;)
GRATUIT !!!
100%
XFR
Rejoins la communauté
100% GRATUIT
Tu ne seras pas déçu ;)
Merci !
XFR
Tu ne seras pas déçu ;)
MERCI !!!