Menu Fermer

Laeticia retour sur les débuts de sa soumission

Ma soumission n’a réellement commencé que hier

Je suis encore un peu novice sur ce plan et je me documente beaucoup pour être certaine de ne pas commettre d’impair avec mon dominant. La veille, il m’avait intimé de le vouvoyer. J’ai donc respecté ça lorsque je lui ai envoyé un message le lendemain. Il m’a expliqué que je pouvais le tutoyer dés lors que lui me tutoie et inversement. De même, je n’ai désormais plus le droit de faire le premier pas vers lui pour lui parler, mais attendre que ce soit lui qui le fasse.Il me réimpose sa domination régulièrement, vérifiant sans cesse ma capacité à me soumettre à lui. A ces moments précis, je laisse tomber toutes mes barrières et le laisse entrer en moi pour me contrôler. Je suis incapable de décrire ce que je ressens vraiment, mais j’y prend beaucoup de plaisir.Nous avons eu des échanges très coquins, ponctués de nouveaux défis. Il me demanda de me dépasser et de lui envoyer une photo qui prouvera ma soumission envers lui, et ma détermination à cette soumission. J’avais 10 minutes, sans quoi, il aurait fini par me punir en me bloquant et en rompant notre relation. J’ai paniqué. Totalement accro à lui, je me suis mise à lui envoyer plusieurs photos, pas toujours trés jolies, mais toujours plus sexy. Complètement déboussolée, je me suis soumise, au sens propre, en m’affichant nue, à genoux, tête baissée, espérant qu’il apprécierait ce geste.Mon dominant a été touché par mon geste et m’en a remercié par un secret qu’il a partagé avec moi quelques heures plus tard. Un geste de confiance, que je suis honorée d’avoir reçu de sa part et que je ne trahirais jamais. Une sorte de barrière qu’il a fait tomber entre nous, renforçant le lien qui nous unit, ainsi que la confiance et le respect que j’avais pour lui.Il y a environ une semaine, j’ai rencontré J. sur Messenger, chaudement recommandé par une personne rencontrée quelques jours auparavant. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’en une semaine il s’est passé beaucoup de choses !

Les 3 premiers jours

Laeticia retour sur les débuts de sa soumission

Nos premières discussions ont été absolument délicieuses. Un échange de mots crus sur le clavier, une rencontre virtuelle, on se cherche, on se titille. Il apprend à connaître ce qui me fait vibrer, ce qui m’excite. Ses mots résonnent en moi, ils percutent mon intimité et excitent mes sens. Durant ces premiers jours, j’ai en face de moi un homme sexy, charmant, trés à l’écoute, et qui partage avec moi ses désirs, ses envies, ses excitations. Il me guide, me pousse doucement à le satisfaire, en me demandant des photos de plus en plus coquines.Le troisième jour finira sur une web cam coquine. Un moment d’échange absolument exquis, qui finit d’achever mon désir pour lui. Il est irrésistible. Son sourire coquin, son regard est perçant, sa bouche est sexy. Rien qu’à le regarder j’ai envie de lui. Le week end qui suivit, je n’ai eu absolument aucune nouvelle. Un moment essentiel pour me faire penser à lui, fantasmer. Je me surprend à penser à lui pendant mes ébats avec mon mari. Même virtuellement, il est incroyablement excitant.

Le 4ème jour

Il est distant. J’ai l’impression d’avoir fait une mauvaise première impression. Je suis perturbée. Je suis accro à ses mots et à l’effet qu’il me fait. Déja accro.Entre deux mots il m’annonce être un homme trés sollicité et qu’avec lui ça passe ou ça casse. J’ai le sentiment que je vais devoir ramer pour le garder. Je suis déjà prête à tout pour lui ! J’ai envie de lui montrer, je décide donc d’obéir à ses moindres désirs. Il me demande de retirer ma culotte, de me masturber, de lui envoyer des photos. Il ne veut pas que je remette ma culotte. Je vaque à mes occupations de l’après midi, sans culotte. Ses messages s’enchaînent, je sens la se dessiner un dominant, et je me plaît à me soumettre. C’est incroyablement excitant de faire tout ce qu’il me demande et en même temps je me pose déja beaucoup de questions.

Le 5ème jour

J’ai des doutes. Ai-je envie d’être soumise à ce point ? Ai-je envie de cette relation ? Suis-je vraiment prête à tout ? Je lui confie mes doutes. Je suis plutot intimante dans mes mots. Je refuse ce genre de relation s’il ne me donne pas quelque chose en retour. En retour, je reçois un « Tu as réussi à me faire rire c’est bon signe » qui me redonne confiance. Finalement, ai-je vraiment envie de tout arrêter. Nous échangeons en toute simplicité, je lui confie mes doutes. Il finit par me poser une question « Souhaites tu tout arrêter maintenant ?« . Je n’en ai pas envie. J’ai envie de me dépasser. Jusqu’où ? Durant toute cette journée, nous avons eu un échange trés cordial, qui m’a remise en confiance.

Le 6ème jour

Il m’a laissé revenir vers lui ce matin la. Les discussions étaient coquines, trés coquines. J’ai eu droit à des mots crus, des fantasmes, et une sorte d’échange chaud froid. Du type, je t’excite mais pas trop, et tout de suite j’arrête tout. L’après midi qui a suivi, il était plutôt dominant, a exigé des photos de mes sous-vêtements et de mon sexe ouvert. Je n’avais plus le droit de dire non. Ses demandes étaient devenues des ordres. Je n’avais pas le droit de le laisser, je devais être entièrement à lui.

Le 7ème jour

Silence radio. Aucune nouvelle de la journée. C’est vers 16h que je reçois un message de S. qu’il fréquente également. Elle s’inquiète de ne pas avoir de nouvelles. Elle n’a pas le droit de lui envoyer de message. Je m’étonne de cette règle qui ne s’applique pas à moi. Je décide de lui envoyer un message pour la rassurer. » Moi : Coucou toi, tu es bien silencieux aujourd’hui !Lui : Vous êtes qui ?Lui : Je vous ai parlé, vous êtes qui ?Moi : Euh ? Je me suis trompée de profil ?Lui : Ça dépend !Lui : Qui cherchez vous ?Moi (C’est pas possible il me fait une blague) : J. l’homme qui hante mes nuits et mes fantasmes !Lui : J. ?Lui : Il vous a permis de le contacter ici ?Moi (Mince c’est peut être son patron) : Et vous vous êtes qui ?Lui : Vous êtes bien curieuse. Vous venez me parler et vous me demandez qui je suis ?Lui : Présentez vous tout dabord !Moi (Innocente) : C’est M. on discute depuis une semaineLui : Présentez vous !Moi (J’ai peur) : M. je suis de …. et j’ai …. ans.Lui : Trés bienLui : Mariée ?Moi : Oui !Moi : Mais dites moi, est ce que je me suis trompée de profil ?Lui : Qu’attendez-vous de moi ?Moi (Indécise) : Ca dépend si je m’adresse à la bonne personne !Lui : C’est moi qui pose les questions !Lui : Répondez !Moi (plus de doute c’est lui) : Ce que j’attend de celui à qui je pensais m’adresser, c’est qu’il me fasse vibrer et fantasmer !Lui : Et lui, peut-il compter sur une soumission totaleMoi (rassurée) : Ouf c’est bien toi !Lui : Vous me tutoyez ?Moi (Flippée) : Pardon désolée !Lui : Je préfère !Lui : Accepteriez-vous tout de moi sans broncher, répondre à tous mes ordres et souhaits ?Moi (perdue) : OuiLui : Peu importe ma demande, mon envie, ou mon ordre ?Moi (reprenant mes esprits) : Cette relation n’est pas censée comporter certaines limites à accepter ou non ?Lui : Aucune !Lui : Sinon passez votre cheminLui : Réfléchissez bien avant de répondre !Moi (Flippée) : J’y réfléchisLui : Vous comptez me faire attendre longtemps soumise ?Moi (Soumise) : Non, je ne veux pas vous faire attendreMoi (Décidée) : Oui j’accepte cette soumission totaleLui : Trés bien !Lui : Au revoirMoi (ne sachant quoi répondre) : Au revoir

histoirestaboues
bandeau post content

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Fétiche - BDSM, Histoires taboues, Récit érotique

Vous aimerez aussi :

1 Comment

  1. Ping :Une famille dépravée qui s'amuse dans une pièce cachée de la maison Première partie - XFR - Histoires taboues et tél rose amateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *