Menu Fermer

La première fois que j’ai sucé la bite d’un homme par Florent

Une mémoire oubliée

J’ai récemment voulu écrire à propos de ma première expérience de suceur de bites, mais l’acte de l’écrire a déclenché un souvenir que j’avais supprimé depuis longtemps, j’ai eu une rencontre précédente……..

C’était la première fois que je suçais une bite……….

J’étais un jeune étudiant de seulement 18 ans. Je vivais dans des chambres partagées. Nous étions quatre. 2 mecs avec qui je m’entendais plutôt bien, l’autre julien, était un peu bizarre. Il était pénible d’être dans les parages, de faire des commentaires inappropriés sur le sexe, de se pavaner souvent nu et de mettre tout le monde mal à l’aise, et j’ai fait tout ce que je pouvais pour l’éviter.

Le seul avantage de partager une chambre avec lui était qu’il avait une grande collection de porno ! Les magazines habituels de filles nues, mais aussi des trucs plus graphiques des Pays-Bas et de Suède.

C’était un samedi matin, je savais que deux des gars étaient allés en ville, et Julien avait aussi dit qu’il sortait bientôt. Le fait d’avoir à partager avec 3 autres gars signifiait que la masturbation était une chose assez furtive, donc trouver un moment où les chambres étaient inoccupées était une bonne occasion de « se détendre ».

En essayant d’être aussi décontracté que possible, je suis allé dans sa chambre. Il allait prendre une douche en sous-vêtements (comme d’habitude).

« Je peux t’emprunter tes nouveaux magazines ? » J’ai dit.

« Oui, bien sûr », il a répondu.

« Tu vas avoir un coup de poignet pendant qu’on est tous sortis, hein ? »

Rougissant furieusement, j’ai bégayé un peu de dénis, mais je me suis assis sur le bord de son lit et j’ai commencé à trier l’impressionnante pile de magazines. Je ne portais que mon pantalon de pyjama, car je venais de sortir du lit.

Julien a pris sa serviette et s’est dirigé vers les douches. J’étais assis à travailler sur sa sélection quand je suis tombé sur des trucs suédois. Il montrait 2 gars et une femme en détail assez graphique ayant un plan à trois. Elle prenait une bite dans sa bouche et l’autre gars mangeait sa chatte. C’était assez excitant à l’époque et je n’avais jamais rien vu de tel, surtout si bien photographié en couleur. Ma bite a commencé à grandir dans mon pyjama quand j’ai tourné page après page, peu à peu la scène de leur acte sexuel a changé et il y avait sur une page une photo d’un des gars qui suçait maintenant la bite des autres !!!!

Ma bite est passée de semi-dressée à la pleine maturité comme j’ai pris tout cela dans la face, j’avais parfois fantasmé de sucer une bite, me demandant ce que ce serait de gouter au plaisir d’un homme et avaler du sperme. J’avais bien sûr masturbé et essayé de sucer ma propre bite et j’avais tiré dans ma bouche, c’était sexuellement excitant, mais frustrant en même temps. J’avais aussi eu des relations intimes avec plusieurs filles, mais cela ne m’avait jusqu’à présent donné que quelques branlettes, mais je n’avais jamais rien vu de tel, la photo devant moi m’avait vraiment envoûté !

C’est alors que Julien est revenu dans la chambre mouillé de la douche et vêtu seulement de sa serviette enroulée autour de sa taille : « Ha, tu as trouvé la bonne chose, hein ? » Il a dit. Trop tard, j’ai réalisé la page que je regardais, j’ai essayé de la retourner rapidement, mais il s’est approché et l’a saisie de mes mains.

« Mon Dieu », dit-il, regarde ce que tu regardais.

Il a jeté un coup d’œil à mes bas de pyjama et a vu mon érection trop évidente piquer le matériel. J’ai regardé en bas en suivant son regard. À ma grande horreur, ma bite était maintenant complètement tendue dans mon pyjama, causant l’ouverture dans les boutons pour montrer la plupart de ma bite en érection.

« On dirait que quelqu’un aime un peu d’action de bite »

J’ai essayé de protester, mais il a ri : « Attends que je dise aux gars ce que je t’ai trouvé en train de faire. »

« Je ne faisais rien », j’ai dit : « Je venais de tourner la page, je ne savais pas ce qu’il y avait là-dedans ! »

« Bien sûr et ta bite s’est levée toute seule » il a dit « Je parie que tu aimerais bien que ce soit toi qui suce ce mec ».

Pendant qu’il parlait, j’ai vu qu’il avait fait tomber sa serviette. Il se tenait tout près de moi et était maintenant totalement nu. Son corps était assez lisse et il était paré de petits poils n’importe où. Sa bite était en saillie, pas semi-dressée ou quoi que ce soit, mais pas tout à fait flasque. Il mesurait environ 17 cms de long et il n’était pas circoncis, mais son prépuce montrait la couronne de son gland qu’il avait un joli sac à couilles avec pas trop de poils autour de lui.

Tandis qu’il se tenait debout, il fouillait les pages du magazine. « Tu as déjà fait quelque chose comme ça ? » Il a demandé par hasard, apparemment inconscient de sa proximité et de sa nudité. Comme j’ai commencé à formuler une sorte de déni, j’ai remarqué que sa bite commençait à grandir et à s’allonger, s’épaissir légèrement et s’élever devant lui. « Je me trompe, non je veux dire je n’ai jamais…. »

Il m’a ignoré, mais a caressé sa bite en la caressant de façon très décontractée, la faisant monter encore plus haut et durcir, il a tiré son prépuce vers l’arrière pour exposer son gland en forme de champignon…

« Ils sont encore plus beaux dans la vraie vie, n’est-ce pas qu’ils sont pédés ? »

Je ne pouvais pas croire ce qu’il faisait !!! Il était à environs à 30 cms de mon visage alors que j’étais assis sur le bord de son lit. J’étais très conscient de ma propre bite presque exposée palpitant dans sa bande mince de prison. Je n’avais jamais vu un autre gars et sa bite dans un état d’excitation comme ça. C’était si sexy et érotique, mon cœur battait à tout rompre pendant que je le regardais se branler lentement sa bite presque dans mon visage.

Il m’a souri lentement « Je savais que j’avais raison à ton sujet. »

« Vassy, demande », il a dit.

« Demander quoi ? » J’ai dit en chuchotant.

Demande-moi ce que je veux » répondit-il « vas-y, dis-le ».

« S’il te plaît, je peux te sucer la bite ? » Je n’arrivais pas à croire que les mots sortaient de ma bouche !!!!!

« Et… »

« Et avaler ton sperme »

Il m’a souri, « Ce n’était pas si dur que ça ? »

Il s’est retourné, s’est dirigé vers la porte et l’a fermée à clé.

« Enlève ton pantalon, je veux te voir nu devant moi pendant que tu me suces la bite. »

J’ai glissé mon pyjama sur mon érection et je me suis assis nu sur le bord de son lit, l’attendant. Il se dirigea vers moi, sa bite bien droite se balançant légèrement, une perle de précum dégoulinant de sa fente, un regard de pur triomphe sur son visage.

Il s’est arrêté juste devant moi, sa bite qui coule me brossait le visage.

« Ça c’est une bonne petite suceuse, maintenant soit un bon petit pédé et gagne ta récompense. »La première fois que j'ai sucé la bite d'un homme par florent

J’ai saisi la base de sa bite et j’ai ajusté ma tête et sa bite dure et chaude jusqu’à ce qu’elle soit au niveau de ma bouche. Lentement, j’ai sorti ma langue et léché son gland. Sa bite a légèrement sauté et il a suffoqué pendant que je répétais mes mouvements léchant tout autour de la couronne et fendue de son gland. J’ai taquiné sa fente en la sondant avec ma langue, goûtant encore plus précum quand elle a commencé à suinter et à lubrifier son érection. Puis je me suis penché vers l’avant et j’ai tiré sa bite à l’intérieur, en enroulant mes lèvres autour de son axe pendant que je l’aspirais moite dans ma bouche volontaire. Ma main caressait l’extrémité inférieure de son manche et j’ai porté mon autre à la base de ses bourses et caressais ses boules. En tournant autour de son gland avec ma langue pendant que je le tenais dans ma bouche, j’ai commencé à faire des mouvements de va-et-vient en travaillant mes lèvres un peu plus loin le long de la tige à chaque fois, pour prendre autant de sa bite dans ma bouche que je pouvais avant que son gland frappe le fond de ma gorge, me poussant à me retirer.

Je me suis entendu faire des bruits de succion et j’étais conscient que je gémissais avec de petits sons d’excitation en le suçant. Ma propre bite s’épuisait en pleine érection, fuyant du précum sur mes cuisses. Julien a levé les mains pour tenir les côtés de ma tête.

« Oh mon dieu oui, suce ma bite qui est si bonne ».

J’ai pris ça comme un signal pour travailler plus dur pour lui faire plaisir. J’ai léché et sucé quand il a commencé à entrer et sortir lentement de ma bouche en mouvements lents, mais réguliers, la friction et l’aspiration de ma bouche le rapprochant de l’éjaculation.

« Il a crié “oui, je viens” sa respiration était déchiquetée et il haletait en poussant soudain sa bite aussi profondément dans ma bouche qu’il le pouvait et il a courbé son dos.

J’ai senti sa bite dans ma bouche jaillir et se répandre de sperme chaud. Il m’a frappé à l’arrière de la gorge, ce qui m’a fait bâiller légèrement, mais j’étais maintenant tellement excité de recevoir cette décharge, trop occupé à l’avaler et à la goûter pour en prendre soin. Son sperme m’a inondé quand il a pompé ce qui ressemblait à une pinte de sa crème dans ma bouche qui me suçait avec impatience. Il a coulé le long de mon menton et s’est égoutté sur ma propre bite pendant qu’il se tenait serré et laissait sortir son jet d’orgasme. J’étais intoxiqué par le goût et la sensation de son sperme dans ma bouche sachant que mon jeu oral l’avait amené à l’orgasme et aimant le fait que j’avalais du sperme comme la salope la plus sale dans ces histoires de mag féminin. À ce moment-là, j’étais totalement sous son contrôle !!!!!

Il a tenu ma tête immobile comme sa bite a fini son éruption puis a lentement soupiré de satisfaction comme il l’a soulagé en arrière de mes lèvres Sa bite encore dure était collante avec le sperme et ma salive. Je l’ai regardé avec admiration en me léchant les lèvres et en avalant la dernière bouchée d’une charge crémeuse.

Il a souri et m’a offert son gland pour que je lèche le surplus de sperme qui suinte encore de sa fente de bite. Aucun de nous n’a parlé ou bougé un instant, puis il a regardé ma propre érection qui fuyait et m’a dit : “Pourquoi tu ne t’allongerais pas pour t’occuper de ça ?”

Je n’avais pas besoin d’être incité davantage, mais je me suis allongé et j’ai commencé à frotter ma propre bite engorgée en me rapprochant pour libérer Julien se tenait au-dessus de moi en frottant sa queue mi-érigée scintillante, il a soulevé mes jambes et j’ai réalisé ce qu’il voulait. Il a poussé mes jambes juste au-dessus de ma tête et a pointé ma bite éclatante vers ma bouche.

“C’est ça, pédé, prends ta charge.”

Comme je continuais à caresser, il a poussé un doigt glissant profondément dans mon trou du cul, j’ai sursauté de surprise sexuelle et je suis venu, tirant des cordes de sperme sur mon visage et dans ma bouche, Julien a libéré mes jambes et a ramassé le sperme de mon visage, l’introduisant dans ma bouche. J’ai sucé, léché et avalé mon propre sperme pendant que mon orgasme vertigineux s’apaisait.

Je m’allongeai lentement pour me rendre compte de ce qui venait de se passer, du goût de mon sperme et de son mélange dans ma bouche. Julien était là, debout, à me regarder, la bite prête et dure.

“Il a dit : ‘On dirait que j’ai une petite salope qui va s’occuper de mes besoins ce semestre.’

Julien a quitté le collège peu de temps après, mais pas avant qu’il ne m’oblige à faire d’autres actes sexuels sur lui……

Florent

histoires taboues
telephone rose amateur

Tél rose avec webcam

bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Bi - Gay - Lesbien, Histoires taboues

Vous aimerez aussi :

9 Comments

  1. lisalouise

    Humm dommage qu’il n’y est pas plus de photos, en tout cas j’adore regarder ces films de faux gays ou un petit gars se découvre à avoir envie de gouter ce qu’il possède lui même entre ses cuisses, l’envie de découvrir comme ça peut être agréable d’avoir ce membre érectile qui lui rempli sa gorge et surtout d’avoir la chance de déguster ce sirop mystérieux rempli de fantasmes et d’imagination quand on le voit suinter d’une minette baveuse ou simplement étaler sur un jolie minoi féminin

  2. David

    Ce qui devait arriver arriva j ai pas pu le contrôler j etais en pleine lecture et d un coup je le suis rendu compte que j’étais raide… Trop raide pour ne pas libérer la queu.
    Ma tête me disait de ne pas continuer mais ma queu ne voulais q une chose…
    Et arriver à la photo pour la première fois de ma vie j ai juter devant un couple de mec… Et je n au pas imaginer être celui qui se fait sucer mais bien le suceur…

    C est avec un peu de honte que j écris ses lignes mais à force de voir passer des articles gay fallait vient que ça arrive…

  3. Al159

    Superbe histoire, j’en bande encore après la lecture. C’est un moment que j’aurais aimé passé à sa place.
    Moi aussi j y ai gouté, au mien comme raconté précédemment, mais celui d’un autre, et il faudrait que je me motive pour vous raconter mon histoire chez une cliente.
    je me motive, je me motive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Deviens un membre privilégié !
Rejoins nous ;)
GRATUIT !!!
100%
XFR
Rejoins la communauté
100% GRATUIT
Tu ne seras pas déçu ;)
Merci !
XFR
Tu ne seras pas déçu ;)
MERCI !!!