Menu Fermer

Je vous raconte la première fois que j’ai couché avec un autre garçon Partie 2

Après ma nuit avec Laurent, je suis retourné à mon appartement. J’étais sûr que c’était arrivé une seule fois. Nous avions échangé des numéros, mais je n’avais pas prévu d’appeler, c’était tellement loin de mon expérience et je me suis dit que j’étais complètement hétéro…. n’est-ce pas ?

Sauf que je n’arrêtais pas de penser à ce que nous avions fait et c’est devenu l’image la plus répandue dans mes fantasmes de masturbation.

Et je me masturbais plus souvent. Allongé sur mon lit et caressant ma bite en pensant qu’il poussait sa main dans mon pantalon. En pensant à sa bite dure dans ma main, ses lèvres sur les miennes, sa langue qui me pousse dans la bouche. J’ai commencé à utiliser mon autre main pendant que je me caressais, imaginant que c’était lui.

Et un soir, je me suis rasé tous mes poils pubiens, comme l’a fait Laurent, ce qui m’a donné une érection incroyablement forte et un orgasme intense quand je me suis inévitablement branlé après avoir fini.

La fille avec qui je sortais a été surprise — même un peu choquée, je pense — quand elle a vu ma bite et mes couilles lisses pour la première fois.

Mais il n’y avait aucun doute que c’était excitant pour elle. Quand nous sommes allés au lit, sa chatte était mouillée avant même que je la touche et ma bite a glissé dans sa chatte soyeuse d’un seul coup.Je vous raconte la première fois que j'ai couché avec un autre garçon partie 2

Je l’aimais à peine quand elle a eu son premier orgasme et elle est revenue quand j’ai tiré sur ma charge. J’ai senti de l’humidité sur moi qui était plus que mon propre sperme : son propre orgasme avait été si fort qu’elle avait giclé.

Je ne l’avais jamais vue faire ça avant. Et il s’est avéré qu’aucun autre type ne l’avait fait non plus. Elle a été exaltée en découvrant un nouveau niveau d’orgasme.

Son buisson taillé avait complètement disparu la prochaine fois que nous étions ensemble. J’ai adoré la sensation que notre peau nue se touchait quand je l’ai baisée. J’avais l’air tellement plus intime.

Mais même quand j’étais avec elle, je fantasmais parfois sur ce que j’avais fait avec Laurent, et sur ce que j’aurais pu faire.

Un soir, on baisait et elle était sur moi. J’ai commencé à écarter les jambes alors qu’elle chevauchait ma bite. De mes mains, j’ai appuyé sur le côté de ses cuisses. Elle a compris le message que j’envoyais. Elle a fermé ses jambes tout en gardant ma bite à l’intérieur de sa chatte et je me suis écarté. Nous étions maintenant dans la position de missionnaire, mais elle était dans la position « mâle » et moi dans la position « femelle ».

Elle s’est sautée entre mes cuisses et j’ai attrapé le dos de mes genoux pour tenir mes jambes larges et en l’air. Elle s’y est mise et m’a monté la bite comme ça en me regardant en bas, en me disant : « T’aimes ça ? » « Tu aimes être la petite fille ? » « Comme avoir les jambes écartées pendant que je te baise ? » Et je lui broie la chatte rasée sur ma bite qui me fait mal.

Je ne pouvais que gémir « Oui, oui ».

Je me soumettais à elle et elle prenait le rôle principal, c’est sûr. Et puis je lui ai dit que j’allais éjaculer et elle s’est appuyée plus fort entre mes jambes écartées et a enfoncé ma bite plus profondément dans sa chatte et je lui ai tiré dessus pour toujours, on aurait dit.

Elle s’est allongée entre mes jambes, s’est levée sur ses avant-bras et m’a regardé. Je fixais, c’est tout. Et je pouvais la voir réfléchir.

« Alors….. c’était intéressant » dit-elle. Je ne pouvais qu’être d’accord.

Mon sperme coulait de sa chatte sur mon scrotum lisse et plus loin : entre les fesses de mon cul. Je le sentais couler sur mon anus exposé et j’appréciais ce qu’il ressentait.

Puis elle s’est soulevée de ma bite et sa main s’est étendue vers le bas et a frotté tout le sperme sur ma peau lisse. J’ai gardé les jambes en l’air. Mon cul a été soulevé et elle a glissé sa main vers le bas et entre les fesses écartées.

Toujours en train de frotter mon sperme, son doigt a trouvé mon trou du cul et elle a chatouillé autour du bord.

J’ai gémi légèrement et elle savait que j’aimais ça et son bout de doigt s’est arrêté sur l’entrée de mon cul et elle a appuyé légèrement. J’ai gémi à nouveau et elle a appuyé plus fort.

« Tu aimes ça, bébé ? » elle a demandé et j’ai admis que oui et elle a appuyé plus et son doigt est entré en moi. Puis elle a commencé à bouger son doigt dans et hors de mon cul, lubrifié par mon propre sperme. Je me suis allongé sur le dos, les jambes en l’air, me sentant exposé et vulnérable et complètement dedans.

Elle s’est vite arrêtée, à mon grand désarroi, et il était temps pour elle de rentrer chez elle.

La suite demain même heure ! 

histoires taboues
telephone rose amateur

Tél rose avec webcam

bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Bi - Gay - Lesbien, Histoires taboues

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Deviens un membre privilégié !
Rejoins nous ;)
GRATUIT !!!
100%
XFR
Rejoins la communauté
100% GRATUIT
Tu ne seras pas déçu ;)
Merci !
XFR
Tu ne seras pas déçu ;)
MERCI !!!