Menu Fermer

J’aime être humiliée et brutalisée

Je m’appelle Sandra, j’ai 42 ans et je vis à Lyon. Enfin près de Lyon mais c’est tout comme. On m’a demandé de raconter mes côtés les plus sombres pour une histoire taboo. Je ne sais pas si cela entre dans ce cadre-là, mais voici mes pratiques sexuelles : j’aime être humiliée et brutalisée.

Je travaille en tant que directrice de projet dans une grosse boite et j’ai beaucoup de responsabilités. Lorsque je rentre le soir, j’aime m’abandonner à ne rien faire et surtout ne pas réfléchir. Pour me détendre, je précise que je vis seule pardon, j’aime me servir un verre de vin rouge, me prendre un bain chaud et écouter de la musique. Cela me donne envie de me caresser et j’ai alors des pensées peu communes. J’ai envie qu’on vienne me baiser comme une chienne, qu’on me parle mal et qu’on me brutalise. J’ai le fantasme du viol. C’est peut-être horrible ce que je dis. Je dois passer à l’acte. JE passe des annonces régulièrement et me suis fait une sorte de club de contacts que j’appelle pour ça. Ils me connaissent très bien et je vais vous raconter une fois mémorable où j’ai pris mon pied.

histoire taboues blackJe suis dans mon bain et j’entends du bruit dans la maison. Elle n’est pas grande, mais un peu isolée en campagne lyonnaise. J’enfile un peignoir et me rends dans ma chambre pour me mettre en nuisette lorsque j’entends des voix masculines. On me pousse sur le lit et on me maintient. En deux temps trois mouvements, je suis ligotée sur le lit avec un bâillon sur la bouche. Deux agresseurs sont dans ma chambre. Un homme de taille et de corpulence normal et un black géant. Je rappelle que ce n’est pas un fantasme. J’ai eu ce frisson qui m’a donné du plaisir. J’étais à la merci de ces deux hommes. Le black m’a dit qu’ils avaient du temps et qu’ils comptaient en profiter avec moi. Ils ont retiré leurs cagoules et j’ai reconnu le « blanc ». L’excitation est devenue plus forte, car je me savais en sécurité. C’était un coup monté pour me faire vivre une super soirée pleine d’adrénaline. Mais mon « ami » jouait bien son jeu. Par contre le black, inconnu au bataillon. Ils m’ont mise nue et se sont déshabillés. Le black a sorti son sexe et… j’ai cru faire un malaise. Un sexe énorme. Vraiment. Sa queue était comme mon avant-bras. Il m’a dit que cela faisait un moment que son anaconda n’avait pas été avec une blanche comme moi. Je devais être gentille avec lui. Ils m’ont maintenue dans des positions de soumission totale et ont commencé à me fourrer les doigts dans les trous. L’anus y comprit. Je mouillais des litres. Excitée et pas tranquille à la fois. Le black est venu me bifler avec son monstre avant de me le mettre dans la bouche. Il avait du mal à entrer. Je me suis fait fesser, frapper, pincer, et ils m’ont même cracher dessus. J’ai pris une dizaine de gifles au passage. Je devais les sucer à tour de rôle puis les deux en même temps. Le black a présenté son sexe devant ma chatte. J’ai cru m’évanouir. Il m’a écartelé le vagin. JE pense que ça vaut un accouchement. À ma grande honte, j’ai jouir rapidement. Il est endurant le lascar. Il n’arrive pas à jouir avec mon vagin. Il entreprend de me prendre par le cul. Il me retourne comme une crêpe pour me mettre à plat ventre. Il demande de l’aide à l’autre et lui fait écarter mes fehistoires taboues anal blacksses. Il crache sur mon anus et présente son gland. Il pousse. Putain ça fait mal ! Je bouge. Me trémousse. Ils me frappent et me tirent les cheveux. Le gland passe avec force. Le conduit s’ouvre et son sexe énorme glisse en moi. J’ai cru qu’il allait ressortir par ma bouche. Je gars enfonce ses 27 cm dans mon cul. Je sens ses couilles contre ma chatte qui est une véritable fontaine de mouille. Il reste ainsi un moment. Son pote revient me fourrer sa bite dans la bouche. Il me baise la bouche à fond. Lui aussi est tellement enfoncé dans ma gorge que j’ai envie de vomir. J’ouvre davantage, car le black se met à faire coulisser ses 27 cm dans mon cul. Putain c’est un calvaire. Je suis embrochée. Il me pilonne l’anus qui se dilate à fond et devient comme une chatte béante. J’ai chié dans le lit. Je sens les matières fécales glisser entre mes cuisses. Cela ne l’arrête pas. Il me pilonne de plus belle et commence à sentir qu’il va jouir. Ils me font mettre sur le dos et déchargent presque ensemble sur mon corps. J’en ai partout. Dans les cheveux, sur le ventre, la bouche. Je suis défoncée et pleine de foutre. Je pensais que cela était fini jusqu’à ce qu’ils me fassent mettre à genoux. Je suis sur le sol, recouverte de leur foutre. Ils se mettent face à moi et sourient. J’ai le cul en feu. Je sens tout à coup un jet chaud sur mon visage, puis un second. Ils sont en train de me pisser dessus. « Pour te nettoyer, salope ! » Me lance le black. Une fois leur vessie vidée, ils se sont rhabillés puis le « blanc » est venu me glisser à l’oreille. « J’espère que ça t’a plu. Lui c’est Malik. Il veut faire partie du groupe privé. C’était son initiation. Mais c’est toi qui décides si on le prend ou pas. Repose-toi un peu maintenant et va prendre une douche, tu pues !

J'aime être humiliée et brutalisée

Je suis restée un instant comme ça. Le cul en chou fleur, dégoulinante de sperme, transpiration, mouille et urine. J’avais joui je ne sais combien de fois ce soir-là. Je suis allé prendre une douche en repensant à tout ça. Une fois dans le lit et avec un gant de toilette dans la raie pour anesthésier mon anus avec de l’eau froide, j’ai envoyé un SMS à mon ami. ‘Merci ! On le garde…’ Depuis ce soir-là, Malik est devenu un pilier de ma vie sexuelle délurée et extrême. Je le vois souvent, et il me fait des choses avec sa bite que personne ne m’avait faites auparavant.

Voilà mon histoire taboo qui est 100 % réelle. J’espère qu’elle vous a donné envie de vous branler. Si c’est le cas, dites-le-moi en commentaires dessous.

Sandra 42 ans

histoires taboues
telephone rose amateur

Tél rose avec webcam

bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Fétiche - BDSM, Histoires taboues

Vous aimerez aussi :

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Deviens un membre privilégié !
Rejoins nous ;)
GRATUIT !!!
100%
XFR
Rejoins la communauté
100% GRATUIT
Tu ne seras pas déçu ;)
Merci !
XFR
Tu ne seras pas déçu ;)
MERCI !!!