Menu Fermer

J’ai surpris un ami porter les vêtements de ma sœur alors je l’ai enculé

Mes parents voyagent la moitié de l’année et je me rends chez eux pour recevoir du courrier et payer mes factures une fois toutes les deux semaines. Ma sœur est à l’université et le voisin, Jeff, un jeune étudiant, s’occupe du chat et des plantes.

Je suis allé payer les factures et je l’ai surpris dans la chambre de ma sœur, vêtu de ses vêtements, maquillé et perruqué, se branlant sur des photos en bikini d’elle et de ses copines. Il était tellement gêné et avait peur d’être dénoncé qu’il m’a offert tout ce que je ne voulais pas dire. Je lui ai dit que je ne le ferais pas s’il faisait ce que je voulais. Je lui ai demandé s’il trouvait les filles et les garçons attirants et il a dit oui.

Je lui ai demandé de s’allonger sur le lit, de regarder les photos et de recommencer à se branler. Il était gêné, mais je lui ai dit que j’aimais ce qu’il faisait, être habillé en femme et qu’il était baisable. Je lui ai dit qu’il devrait vraiment être une femme et que tout le monde serait excité de la voir dehors sans savoir que c’était un homme. Il m’a dit qu’il se rasait tout et qu’il voulait sortir habillé et j’ai dit qu’on sortirait ensemble. Je lui ai dit que j’avais des fantasmes sur ce qu’il faisait et que j’avais déjà porté des vêtements de femmes et que je m’étais branlé. Je lui ai demandé s’il trouvait ma copine attirante et s’il aimerait porter ses vêtements et se branler. Il a dit oui et a avoué qu’il avait porté des vêtements d’autres femmes ; en fait, il a une collection chez lui. Nous avons parlé d’une des voisines dont il avait des vêtements et elle est attirante. On a parlé de l’avoir et on a eu très chaud.J’ai surpris un ami porter les vêtements de ma sœur alors je l’ai enculé

Je frottais ma bite à travers mon short et j’ai décidé de me déshabiller à partir de la taille. Il a regardé et a vu ma bite dure et a eu l’air un peu surpris. Je me suis assis à côté de lui sur le lit et il était inquiet, mais je lui ai rappelé ce qu’il avait dit et il a dit OK. Je lui ai dit qu’il avait une belle bite et que j’allais la caresser pour lui, j’étais tellement excité que je voulais juste toucher sa bite et le baiser. Il m’a regardé et je lui ai demandé s’il avait déjà rêvé de toucher un autre homme, il a dit oui et que c’était un de ses fantasmes d’être une femme pour un homme. Il a dit qu’il avait déjà pensé à moi, mais qu’il n’avait jamais pensé que je serais l’élu. Il a fait baisser les collants de ma sœur à l’avant autour de ses couilles et je me suis assis à côté de lui, je lui ai coupé les couilles en mettant mon pouce et mon doigt autour du sac pendant que je le caressais. Il gémissait et ses yeux flottaient pendant que je lui demandais de toucher ma bite. Il avait l’air si bien et sa main sur ma bite était si excitante que j’ai pensé que nous allions tous les deux exploser alors, alors j’ai ralenti et regardé dans ses yeux.

Je me suis mis sur le lit, entre ses jambes, un oreiller sous son cul. J’ai descendu le collant à ses cuisses, il m’a dit « Oh mon Dieu, tu vas me baiser » et j’ai dit oui et de ne pas essayer de m’arrêter, il était à moi. Il utilisait de la vaseline pour se branler et j’en ai mis sur ma main et j’ai commencé à me caresser la bite. Je lui ai mis un doigt dans le cul et lui ai dit de commencer à se caresser pendant que je le préparais. Nous avions peur et ressentions de la douleur, mais il a dit qu’il avait déjà utilisé un gode sur son cul et qu’il aimait la sensation qu’il avait de toucher sa prostate. J’ai lentement mis ma bite à côté de mon doigt et j’ai commencé à remplacer mon doigt par ma bite pendant qu’il grimaçait. Une fois le bout de ma bite pénétré, il m’a dit de le baiser, je suis à toi, s’il te plaît éjacule en moi. J’ai commencé à le baiser et je me suis enfoncé assez profondément pour toucher sa prostate et il a commencé à devenir fou d’excitation et de passion. Il a mis son bras droit autour de mon cou et a soulevé son visage contre le mien. Il voulait embrasser, oui nous avons eu un super baiser et c’était maintenant une femme. Je lui ai dit qu’il s’appelait Jennifer. Elle s’est allongée, m’a regardé dans les yeux et a caressé sa bite jusqu’à l’orgasme. En voyant, en entendant et en regardant tout ça, je suis venu dans son cul.

Je savais que j’étais accro et elle m’a dit qu’elle l’était aussi. Ce serait le début d’une merveilleuse relation.

histoirestaboues
recap
bandeau post content

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Bi - Gay - Lesbien, Histoires taboues

Vous aimerez aussi :

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *