Menu Fermer

Il n’avait aucune idée de la vie secrète de sa petite sœur Chapitre 30

La chaleur a infusé l’âme de Mike. Les battements de son cœur s’intensifient, battant contre sa poitrine au rythme conquérant d’un tambour de guerre. Il a levé sa main droite, en pinçant la joue de sa sœur, et il a levé l’autre main, en prenant sa sœur par la nuque et en la tirant vers lui d’une manière qui lui permettait de conserver la familiarité de l’amour familial et la nouveauté du désir sexuel.

Sophie a glissé sa langue dans sa bouche, leurs muscles linguistiques dansant ensemble dans une valse de mouvements tabous. Des éclairs de frissons électriques ont sauté sur les épaules de Mike alors que son adrénaline secouait son corps, créant la sensation de tomber contre le vent.

Le lent glissement de leurs lèvres devint urgent et affamé, et l’instinct fit qu’Mike déplaça son corps sur celui de sa soeur, la poussant sur la couverture. Les doigts de Sophie tirèrent sur sa chemise, et avant qu’Mike ne sache comment elle avait fait, le vent frais de la nuit s’engouffrait à la surface de l’océan et lui donnait la chair de poule. Il a défait la jupe de Sophie, et elle a déboutonné son short. Un mouvement des hanches et l’attrapage brutal des mains de sa petite sœur, et bientôt elle a fait pousser son short sous ses fesses maigres. Il a enlevé ses chaussures alors que son short descendait le long de ses jambes, et bientôt il était nu sous l’obscurité au-dessus d’eux.

« Putain de merde », s’exclama Sophie, s’éloignant de ses lèvres assez longtemps pour lui chuchoter à l’oreille. « Je n’aurais jamais pensé que tu me laisserais faire. »

« Ça fait du bien de se tromper », a déclaré Mike.

« Ouais, c’est… »

Ses paroles se sont fondues en un soupir quand Mike a pressé sa bouche contre la sienne. Alors qu’ils enlevaient les derniers vêtements de Sophie, Mike se demandait : « Est-ce réel ?

« Oui, c’est réel », chuchote Sophie.

Un gloussement presque silencieux lui a quitté la gorge. Il ne savait pas qu’il avait posé la question à haute voix. Mike a continué à goûter les lèvres de sa sœur, leurs sons humides et silencieux sur fond de surf. Au loin, sur sa gauche, le grondement des montagnes russes qui longeaient ses rails métalliques créait un écho, et les acclamations des gens poussés par le vent traversaient la nuit dans un rugissement fantomatique.

« Umm », grogna Mike tandis que les doigts de Sophie faisaient le tour de sa queue. La brise entre eux refroidissait la chaleur pulsée par son bâton, mais pas la chaleur de ses doigts. « Tes doigts sont si bons et si petits. »

Sophie a ri. « Est-ce que cette grosse bite a eu mal toute la journée ? » Elle le caressa lentement. « J’ai aimé la regarder. J’ai aimé combien je t’ai excitée. »

« Embarrassant », chuchote Mike.

« Sexy », a dit Sophie, ajoutant dans un murmure : « Est-ce que ce gros truc va déchirer ma petite chatte ? »

« Jésus ». Mike a fermé les yeux et a gémi. Les doigts de sa soeur lui ont fait frissonner le corps. « Les putains de choses que tu aimes dire. »

« Je suis à six mois d’être une vierge de vingt ans. » Sophie palmait la couronne de sa queue avec sa main droite et caressait la longueur de son bâton avec sa main gauche. « Je te veux depuis que le sexe est devenu du sexe pour moi. » Elle a serré son bouton, faisant glisser sa prise de la base de sa bite jusqu’en dessous de sa couronne, forçant une épaisse boulette de pré-cum à sortir de sa fente. « Mes fantasmes sur toi sont devenus crasseux. »

« Je suppose que c’est à ton frère aîné » – Sophie se plaignait lorsqu’Mike se disait frère aîné – « de réaliser tes fantasmes ».

« Ouais », a dit Sophie. « S’il te plaît, fais-le. » Elle a poussé ses lèvres vers les siennes, lui léchant la langue plusieurs fois avant de s’éloigner. « N’aie pas peur de me dire des choses méchantes. »

« I-oh, putain. »

Sophie lui avait coupé les couilles. Son cul se serra alors que la sensation de presque venir chatouillait son sac et resserrait son trou de cul. Il a enfoncé ses orteils dans le sable, ses chevilles dépassant le bord extérieur des couvertures, ses jambes se tendant. Sophie berçait doucement son sac tout en caressant sa bite d’un mouvement de torsion, sa paume étant recouverte de pré-cum, rendant ses doigts glissants au toucher.

« Je peux sentir ton sperme dans tes couilles », dit Sophie, le taquinant avec une sensualité à fleur de peau. « Elles sont si grosses et chaudes et pleines de cette savoureuse crème blanche que j’aime tant. »

Mike s’est mordu la lèvre inférieure, grognant et respirant bruyamment pendant que sa sœur le secouait. Il n’en revenait pas, et il ne pouvait pas croire à quel point elle avait fait chanter son cœur ou à quel point elle avait fait palpiter sa bite avec ses premiers mouvements. Il a fermé les yeux, concentrant toute sa volonté sur le fait de ne pas venir dans sa main et sur son estomac.

« Qu’est-ce qu’il y a, grand frère ? » demanda Sophie, en chuchotant grand frère, mais le microphone de la tablette ne pouvait pas les entendre. « Tu as du mal à te retenir pour ta petite soeur ? »

Mike a ouvert les yeux, souriant et incapable de répondre à sa question. Il prenait tout ce qu’il n’avait pas pour venir, et cela n’allait pas durer longtemps. Il s’est mis en équilibre sur sa main droite et a fait glisser sa main gauche le long du côté droit de sa sœur, en lui pinçant la joue du cul de manière à ce que son majeur appuie sur le bouchon de sa fesse.

« Ooh », Sophie gémissait et caressait son manche plus vite.

« Si tu n’arrêtes pas, je vais venir sur ton ventre. » Mike a fermé les yeux et a gémi à temps avec le pompage du poing de sa soeur. « S’il te plaît, arrête. »

« Et si je ne le fais pas ? » demanda Sophie, mignonne et taquine. « Tu n’en auras plus pour ma chatte vierge ? »

Mike a fait tomber son bassin jusqu’à l’aine de sa sœur, emprisonnant ses mains et sa bite entre leurs corps. Sophie a ri, et lorsqu’elle n’a pas pu le caresser correctement, elle a remué ses hanches, forçant son doux monticule contre le dessous de son corps. Mike jouait avec son plug de cul, poussant et tirant le jouet métallique contre l’anneau de son trou de cul, lui faisant serrer les dents, son souffle sifflant à travers ses lèvres.

« Est-ce que tu vas me le sortir des fesses ? » demanda Sophie.

« Non », a dit Mike. Il lui a léché les lèvres verticalement. « Combien de filles peuvent dire qu’elles ont perdu leur virginité en portant un plug de cul ? »

« Et à leur frère », gémit Sophie. « Aucun, probablement. Ooh, ça va… je me sens tellement bien. »

« Voulez-vous me mettre en vous ? » demanda Mike, en tirant ses hanches vers l’arrière tout en essayant de regarder entre leurs corps.

« Je le fais. » Sophie gardait ses deux mains sur sa bite, ne le caressait plus. « Tu vas bien me baiser avec cette bite ? » Elle le serra. « Cette putain de bite dure ? »

« Je vais venir si tu n’arrêtes pas de déconner. »Histoire taboue érotique d’une jeune ingénue Chapitre 1

Sophie a ri. « Désolé, grand frère », dit-elle, toujours aussi taquine. « J’ai tellement l’habitude de faire en sorte que les hommes me désirent sans jamais m’avoir. Cette chatte ne sait rien faire d’autre que de taquiner. »

« Baiser ça », grogna Mike et lui prit la bite de la main gauche, poussant les doigts de sa soeur hors de sa bite.

Elle a ri et a élargi les yeux, ce regard de merde qui fait briller son visage de malice.

« Voilà », dit Mike en soupirant en poussant la couronne de sa bite contre les lèvres roses de la chatte de sa petite sœur.

« Mm-uh », gémit Sophie, le son est profond et guttural. Elle se cambre le dos et écarte les cuisses autour de ses hanches, s’ouvrant vraiment à lui. « La vraie chose est -mm-différente. C’est mieux ! »

Mike a baissé la bouche de sa sœur et a glissé sa langue entre ses lèvres. L’humidité dans sa bouche correspondait à l’ouverture crémeuse entre ses jambes. Mike gémit lorsque la douceur de Sophie avale sa piqûre lancinante, et il halète lorsqu’il sent son bouchon de cul frotter contre le dessous de son manche depuis l’intérieur de son trou de cul.

« Putain », soupire-t-il, « ton plug de cul te fait rapetisser la chatte. »

« Mm, mm, mm », gémit Sophie tandis que sa langue danse contre lui. « Baise-moi, Mike, ça fait beaucoup de bites à prendre pour cette petite fille. » Elle gémit. « Je peux sentir mon plug de cul bouger contre elle. »

« Tu n’es pas une petite fille », gémit Mike, s’arrêtant avec le dernier quart de sa bite qui repose devant la jolie petite chatte de sa jeune sœur.

« Vierge, alors, putain, tu sais ce que je veux dire. » Sophie pressa à nouveau ses lèvres contre les siennes, tenant ses joues dans ses paumes. Au bout d’une minute, elle a repoussé sa tête en arrière et l’a regardé dans les yeux. « Ta bite me fait me sentir pleine, et – oh – tellement tendue, comme si quelqu’un écartait les parois de ma chatte de l’intérieur. Tu me frottes partout où mes doigts ne peuvent pas. »

« Presque », a dit Mike. Il a planté ses paumes de main de chaque côté de la tête de sa sœur, en levant le haut de son corps au-dessus d’elle et il a bossu ses hanches en avant, enfonçant les derniers centimètres de sa bite dans ses entrailles et ne s’arrêtant que lorsque leurs monticules pubiens se sont serrés l’un contre l’autre, le sien coupé, le sien glabre.

« Putain », gémit Sophie, en arquant le dos tandis qu’une grimace lui serrait le visage. Des éléments de surprise, de tension et d’émotion intense se jouaient sur ses traits, mais aucune douleur réelle. « C’est profond, Mike. »

« Vous allez bien ? »

Sophie se tenait sur ses coudes, ses seins se levant et s’abaissant à la faveur de ses lourdes respirations, ses yeux regardant vers le bas entre leurs corps peints au clair de lune. Elle était une ombre en dessous de lui, et le ressac noyait les cris lointains des gens sur la jetée. Au loin, il voyait la lumière de la grande roue tourner tandis qu’en dessous de lui, la noirceur intérieure de sa soeur commençait à traire son arbre. Elle le serra dans ses bras avec de douces étreintes pulsées, envoyant des anneaux de plaisir à travers sa queue, ses couilles et affaiblissant ses cuisses.

histoires taboues
telephone rose amateur
afterpost

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Histoires taboues, Inceste

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *