Menu Fermer

Histoire taboue Cuckold d’un triangle érotique hardcore Chapitre 2

Ils se moquaient de lui. Peut-être pas en face de lui, mais il savait qu’elles l’étaient quand même. Il avait assez souvent ri dans le passé de tous ceux que Chyna avait épinglés sur le ring. Il savait qu’un vrai homme ne pouvait jamais être battu par une simple femme, et il savait qu’il était un vrai homme. Mais il avait perdu.

Il a levé les yeux vers la femme qui essayait encore de lui donner un certificat de bonne santé, et il a vu le dégoût dans ses yeux. Elle le cachait bien, mais il savait qu’elle avait pris plaisir à voir cette salope de Chyna l’humilier devant tout le monde.

Les autres lutteurs avaient tous des expressions soigneusement neutres sur leur visage lorsqu’il les regardait, et il savait qu’ils riaient aussi.

Tout le monde riait.

Et Chyna. Elle riait le plus fort de tous. Il pouvait l’entendre, dans son imagination. Mais il l’arrêtait, il lui montrait, à elle et au monde entier, qu’il était un VRAI homme. Et il lui enseignerait aussi ce à quoi une femme est bonne.

Il s’est levé, a repoussé l’ambulancier et est parti à la recherche de la loge de Chyna. Il la remettait à sa place une fois pour toutes.

* * *

Miss Kitty avait la tête dans les deux mains et elle criait.

« OUI, OH MON DIEU OUI ! S’IL VOUS PLAÎT, MAÎTRESSE ! »

Chyna était agenouillée entre ses cuisses bien écartées et elle avait le poing pressé contre la chatte blonde à poils de Kitty. Son avant-bras épais était mouillé du jus d’amour de Miss Kitty jusqu’au coude, et comme la petite femme le suppliait, elle le repoussa dans sa chatte serrée.

Mlle Kitty a crié alors qu’elle était à nouveau tendue au-delà des limites de tout ce qu’elle avait jamais ressenti auparavant. Le poing de Chyna était deux fois plus gros que celui de Kitty, et la chatte de Kitty était beaucoup plus petite que celle de la puissante amazone. Son vagin semblait sur le point de se fendre, mais elle s’en moquait car Chyna s’était penchée et avait sucé un des petits seins de Kitty dans sa bouche. Elle a rongé le mamelon de la jeune fille tout en continuant à donner des coups de poing à la blonde en délire.

À ce moment, ils ont entendu la porte s’ouvrir en catastrophe lorsque Jeff Jarrett est entré dans le vestiaire.

« Chyna ! Où es-tu, putain de salope ! »

Il a fait claquer les casiers et a jeté un des bancs contre le mur.

« Montre-toi, CUNT ! »

Chyna est sortie de la douche et s’est tenue debout, les bras croisés.

« Qu’est-ce que tu veux, Jeff. » Elle a demandé sur un ton trompeur et raisonnable.

JJ a tourné en rond et s’est ensuite arrêté en voyant qu’elle était nue. Sa peau était humide et ses muscles brillaient à la lumière. Il a vu que ses énormes seins ne tombaient pas du tout lorsqu’elle était déshabillée, car ils se dressaient haut et fièrement sur sa poitrine musclée, ses abdominaux étaient bien définis sur sa taille étroite et se rétrécissaient jusqu’à sa chatte lisse et rasée.

Il a complètement perdu le fil de ses pensées alors qu’il se tenait debout, fixant son entrejambe, jusqu’à ce qu’il voie ses lèvres de chatte s’agiter alors qu’elle déplaçait son poids sur un pied. Sa bite a gonflé jusqu’à sa pleine longueur dans son short.

« Y avait-il quelque chose que vous vouliez, ou vouliez-vous juste bien voir ? » ricanait-elle en décroisant les bras et en posant les mains sur ses hanches, exposant les mamelons de ses magnifiques seins.

JJ s’est secoué et a réalisé qu’il pouvait lui donner une leçon qu’elle n’oublierait jamais. Et il se vengerait un peu en la violant.. Si elle veut ressembler à un homme, je lui apprendrai à le prendre comme un homme, pensait-il, en ignorant l’évidence de sa féminité devant lui.

Sans dire un mot, il s’est précipité vers elle et l’a prise dans ses bras. Il a lâché une main de la prise et a saisi un de ses seins.

« Je vais vous apprendre ce qu’un vrai homme peut faire ! » cria-t-il. Puis il a soudain crié alors que Chyna lui enfonçait brutalement son genou dans l’entrejambe. Elle le saisit par les épaules et lui donne un coup de pied dans les couilles, encore, et encore, et encore.

Jarrett était doublé et haletant, les mains serrées sur ses testicules. Chyna lui a relevé la tête par les cheveux et lui a dit : « Jeff, tu n’as pas les couilles de me prendre ! »

Puis elle lui a tourné un bras derrière lui pour en faire un demi-son et l’a enfoncé la tête la première dans le mur de tuiles. Double J a reculé en titubant, Chyna l’a fait tourner et lui a donné un cinquième coup de pied dans les couilles. Alors qu’il doublait de douleur, elle lui a enfoncé la tête entre ses cuisses puissantes et lui a accroché les bras derrière le dos.

Il a juste eu le temps de réaliser qu’il pouvait sentir sa chatte chaude et humide se presser contre sa nuque avant qu’elle ne tombe à genoux et ne fasse tomber son front sur le sol dur de la cabine.

* * *

« Jeff. Réveille-toi Jeff. »

Il entendit la voix douce qui se cachait derrière la douleur dans son crâne et ses testicules. On aurait dit qu’il avait été frappé à plusieurs reprises sur la tête aujourd’hui, par tout, y compris par l’évier de la cuisine. Il a lentement ouvert les paupières et a regardé le visage souriant de Chyna. Elle avait l’air presque amicale.

« Tu vas bien Jeff ? » demande-t-elle gentiment.

Il n’était que vaguement conscient que sa bite était caressée et qu’elle se raidissait en réponse automatique. Il a essayé de parler mais ne semblait pas pouvoir se coordonner correctement et il a donc hoché la tête de façon instable. Elle a adopté une expression presque inquiète et Double J a soudain pris conscience qu’elle se moquait de lui.

« C’est dommage, je suppose que cela signifie que je vais devoir te faire encore plus mal. » Elle a dit, et a soudainement serré sa bite douloureusement jusqu’à ce qu’elle se flétrisse.

Il a essayé de se lever, mais il ne pouvait pas bouger. La salope l’avait attaché ! Elle l’avait déshabillé et ligoté ! Il s’est débattu contre les cordes de nylon mais Chyna connaissait ses nœuds et il ne pouvait même pas les bouger.

Chyna a de nouveau saisi sa bite désormais flasque et a dit : « Dis-moi Jeff, était-ce vraiment aussi gros que ça ? Parce que ce n’est pas ce que j’attends d’un VRAI homme, un garçon de dix ans a une bite plus impressionnante que la tienne !

« Lâche-moi, salope ! » cria-t-il, provoquant une vague de douleur dans sa tête endolorie.

« Maintenant, maintenant Jeff. Ce n’est pas vraiment la façon de parler à votre Maîtresse. Vous vous adresserez à moi en tant que « Ma Dame » ou « Maîtresse » ou, au moins, en tant que « Madame ».

« Tu n’es pas ma maîtresse, sale connasse ! Et si vous ne me laissez pas partir maintenant, je vous le ferai regretter ! » cria-t-il.

« Vraiment ? Je ne suis pas d’accord », dit-elle doucement, mais ses yeux s’étaient durcis comme du silex à l’insulte. « Voyons, je t’ai enlevé Debra, je t’ai pris le titre intercontinental, je t’ai pris ta dignité et je t’ai botté le cul devant le monde entier », a-t-elle compté chaque objet sur ses doigts. « Et maintenant, en plus de tout cela, je t’ai aussi pris Mlle Kitty. »

Elle a fait signe à Miss Kitty de la rejoindre là où Jarrett pouvait les voir et l’a embrassée profondément et passionnément. Malgré sa situation difficile, la bite de Jeff commença à se durcir une fois de plus à la vue de l’étreinte de deux femmes très différentes mais également nues. Chyna interrompit le baiser et se retourna vers sa captive.

« Il me semble que je t’ai pris tout ce que tu as jamais eu. » Elle se moque d’elle et Jarrett se met à jurer et à la maudire en réponse.

Chyna a ricané de sa rage futile, a pris sa mesure et l’a frappé fort au visage. Puis elle l’a frappé à nouveau d’un coup de poing retourné avant de saisir ses cheveux blonds courts et de lui enfoncer le visage dans sa chatte lisse et humide.Mon mari est devenu cocu à son tour dernière partie

Elle a frotté sa chatte sur son visage et lui a dit : « Fais attention, espèce de connard sans queue ! Parce que même si je suis une femme, » elle lui a enfoncé la bouche plus profondément dans sa fente pour souligner ses paroles, « Je suis plus un homme que tu ne le seras JAMAIS !

Mlle Kitty riait alors que sa maîtresse humiliait son ex-amant. « Il n’aimera pas ça ma Dame », Miss Kitty a appris beaucoup plus vite que Jeff que c’était une mauvaise idée de manquer de respect à Chyna. « Il ne me lèchera jamais la chatte ! » s’exclama-t-elle.

« Est-ce vrai ? » Chyna a répondu : « Mais je parie qu’il voulait que vous lui suciez sa petite bite maintenant, n’est-ce pas ?

« Oh oui, Maîtresse. »

histoirestaboues
recap
bandeau post content

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Histoires taboues

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *