Menu Fermer

Elle découvre le sexe avec sa tante qui est très attentionnée avec sa nièce Première partie

Je m’appelle Samantha, j’ai 30 ans. Je mesure 1,75 m, j’ai les cheveux foncés, de gros seins et une chatte qui a souvent envie de sexe. J’ai eu quelques relations désastreuses avec des hommes, ils n’ont rien fait pour moi et depuis, j’ai eu de merveilleuses relations sexuelles avec des femmes. Je suis une lesbienne sans l’ombre d’un doute, j’ai appris ce que les femmes aiment et ce que j’aime et je suis enfin heureuse de ma vie.

Ma nièce Sophie a 18 ans. Ma belle-sœur l’a élevée seule, mais à cause de sa relation désastreuse avec le père de Sophie, mon idiot de frère, qui est maintenant décédé, elle avait élevé Sophie dans un environnement très protégé. Sophie est socialement incompétente, très innocente — pas comme une adolescente devrait l’être. Elle mesure 1,55 m, est très petite, blonde, développe des seins bourgeonnants et je sais qu’elle a un énorme béguin pour moi.

Elle m’aide pendant les vacances d’été dans mes écuries, s’occupant de mes chevaux et de ceux de mes clients. Elle adore les chevaux et ma sœur pense que cet environnement est bon pour elle, j’ai l’impression qu’elle la retient et qu’elle devrait socialiser avec des gens de son âge, mais je respecte la volonté de ma belle-sœur.

Je suis de plus en plus consciente de son attirance pour moi cet été particulièrement, je ne peux nier que je suis flattée par son attention et je me retrouve de plus en plus à la regarder. Elle porte des petits t-shirts serrés, pas de soutien-gorge et la plupart du temps des jodhpurs roses serrés qui s’accrochent à sa silhouette svelte, révélant le plus délicieux des visuels, mais bien sûr elle n’a aucune idée à quel point elle est tentante. Elle est facile à regarder et je ne peux pas nier que je suis restée éveillée la nuit en caressant ma chatte en pensant à elle plusieurs fois, mais je me réprimande ensuite en me rappelant qu’elle est ma nièce.

J’ai passé la majeure partie de la journée à l’extérieur de la cour, à faire des affaires à l’extérieur du chantier. Sophie a passé la journée sur le chantier, elle est plus que capable et je suis heureuse de lui faire confiance. Je rentre enfin dans la cour à 18 h, les clients sont tous rentrés chez eux et Sophie est en train de finir et de ranger la sellerie à l’étage.

Fatiguée d’une journée longue et d’observation des chevaux, je monte les escaliers et je souris à moi-même en entendant la bouilloire continuer et Sophie me demander si je veux du thé ou du café, c’est une fille si gentille. En entrant dans la pièce, elle crie et se jette sur moi en me serrant dans ses bras et en me donnant des baisers. Je ne sais pas ce qui me prend, que ce soit les baisers de mon collier, de mon cou et de mes joues ou le frottement de son corps sur le mien, mais je suis submergée par l’envie d’aller plus loin.

Je manœuvre ma bouche sur la sienne et l’embrasse puis je pousse ma langue contre la sienne en léchant la couture de ses lèvres. Sa bouche s’ouvre, permettant à ma langue d’entrer dans sa bouche, balayant l’intérieur sur ses dents et s’emmêlant avec les siennes. Nous continuons à nous embrasser pendant des siècles, Sophie se glissant dans mon corps et gémissant doucement. Le sifflement de la bouilloire arrête notre proximité alors qu’elle s’arrête pour s’en occuper.Elle découvre le sexe avec sa tante qui est très attentionnée avec sa nièce première partie

Je m’installe sur une vieille chaise rembourrée et je m’y perche en essayant de contenir en moi des sentiments qui sont désespérés d’agir, mais ma conscience dit non. Mon ventre bat la chamade et ma chatte me fait mal au ventre. Elle me tend la main pour prendre un nouveau pot de café, son tee-shirt monte vers le haut en exposant son ventre et je me penche en avant et embrasse sa peau claire. Elle sent divinement bon, la peau jeune et douce et le parfum de son corps, je ne peux m’empêcher d’explorer la région en léchant et en l’embrassant. Elle reste dans cette position, ne s’intéressant plus au café, mais saisissant l’étagère pendant que ma bouche l’explore.

Je m’aventure plus haut, en lui donnant des coups de langue sur le nez, sur les côtes. Son cœur bat vite, elle gémit

« Plus, s’il vous plaît plus. » Lâcher l’étagère, descendre de ses orteils et tirer son t-shirt par-dessus sa tête. Elle se tient maintenant devant moi, le visage au niveau de ses petits seins bourgeonnants et ses yeux me regardent fixement.

« Que veux-tu Sophie ? » Je demande.

« Je… je… je… je… je… ne sais pas vraiment, je jjjjjjj veux juste pluuuuussssss » elle bégaye. Mes mains caressent son ventre, lissent sa peau, penchent mes lèvres vers l’avant et enferment l’un de ses mamelons, aspirent la chair dans ma bouche, lèchent et frôlent mes dents sur le bouton.

La peau se resserre en réaction à mon attention et sa main monte à l’arrière de ma tête, me tirant encore plus près. Je bouge ma bouche vers son autre bourgeon, répétant l’action, elle halète maintenant et je peux sentir ses genoux trembler contre ma jambe. Je bouge ma jambe entre les siennes et je la tire vers le bas pour m’accroupir sur ma cuisse en plaçant mes mains sur ses hanches pour la maintenir stable.

Je continue à l’embrasser et à la lécher partout sur le devant d’elle alors qu’elle me serre les épaules pour trouver l’équilibre. Revenant à sa bouche, je l’embrasse et aussitôt ses lèvres s’ouvrent pour me recevoir, notre baiser devient plus fort en se poussant l’un contre l’autre. Sophie se frotte l’entrejambe contre ma cuisse, se tortille d’avant en arrière sur moi, je sens sa chaleur à travers ma jambe.

Finalement, je casse ce baiser, ma conscience prend le dessus, c’est ma nièce, qu’est-ce que je fais ? Je la repousse et je me lève pour faire le café. Le dos tourné vers Sophie, j’entends son halètement, je me retourne et elle regarde l’entrejambe de ses jodhpurs qui a une tache sombre. Elle m’a l’air rouge d’embarras,

« Oh non ! Je me suis pissé dessus, comment c’est arrivé ? » Elle est visiblement gênée et sans aucune hésitation, elle enlève ses bottes, ses chaussettes et se tortille de son pantalon d’équitation.

Maintenant, debout devant moi dans une paire de culottes roses avec une tache extrêmement humide bien visible, je place mes mains sur ses épaules et je lui dis doucement,

« Chérie, tu ne t’es pas mouillée du tout. » Ses sourcils regardent les sillons de mon front et j’essaie de m’expliquer,

« Elle ne comprend pas, je suis tellement ennuyée que ma belle-sœur continue de garder une si jolie jeune fille si innocente.

Je brosse deux coussinets de mes doigts sur la tache humide et je les soulève et les sens, certainement pas du pipi, seulement une belle odeur musquée de ses jus. Elle me regarde attentivement, je mets mes doigts sous son nez,

« Ne vois pas d’odeur de pipi là-bas ! » Elle renifle prudemment et son visage se détend quand mes actions confirment ma déclaration. Ma conscience semble avoir disparu maintenant que je l’ai sentie.

Elle découvre le sexe avec sa tante qui est très attentionnée avec sa nièce première partie« Chérie, pourquoi n’enlèves-tu pas ta culotte mouillée et assieds-toi sur le coffre, je vais te regarder. » Elle se conforme instantanément et enlève ses sous-vêtements et se perche les fesses sur le coffre.

Je m’agenouille doucement devant elle, je mets mes mains sur ses genoux, glissant mes mains vers le haut de ses cuisses en poussant ses jambes écartées. Mon cœur s’emballe, devant moi se trouve le plus beau spectacle. Elle a une croupe pratiquement glabre avec un tout petit blush de poils duveteux, les lèvres bouffies écartées par mes pouces, les lèvres intérieures scintillantes par ses jus de fruits. Je glisse mes pouces vers le haut de ses plis, ouvrant la peau vers le haut, poussant ses lèvres intérieures à l’écart et révélant son clitoris déjà gonflé. Des perles de son jus, blanc et crémeux, sécrètent de sa chatte pendant que je la caresse.

Elle se penche sur ses mains, son corps rougit et sa poitrine se soulève et s’abaisse avec sa respiration accélérée. Je lève les yeux vers elle,

« C’est ça que tu veux, bébé ? » Je demande.

« Tante, je ne sais toujours pas ce qui se passe, mais je ne veux pas que tu arrêtes ! » Elle avoue. Je me penche et lèche sa chatte en attrapant son jus sur ma langue et en l’aspirant dans ma bouche pour la goûter. Elle gémit et halète,

« Oui… Oh oui…. refais-le encore une fois, s’il te plaît ! » Je répète le processus, elle a un goût divin, plus je la lèche, plus son jus s’écoule. Je ferme la bouche sur son clitoris naissant, j’attire la chair sensible dans ma bouche, je la suce et j’agite ma langue dessus.

Elle est en train de haleter, les hanches inclinées vers ma bouche.

« Plus, plus, plus, plus, s’il vous plaît, n’arrêtez pas ce que vous faites, c’est trop bien ! »

Je continue à sucer son bourgeon, je glisse un de mes doigts sur ses lèvres, l’enduis de son jus et le déplace jusqu’à l’entrée de sa chatte. En poussant mon doigt vers l’intérieur jusqu’à ce qu’il soit complètement rentré, sa chatte est si serrée qu’elle confirme ma suspicion qu’elle est sans aucun doute vierge.

En glissant dedans et dehors, sa chatte se serre contre mon doigt, j’insère un deuxième doigt en l’étirant plus large, je ne peux pas sentir son hymen, mais c’est un fait commun que beaucoup de cavaliers, leur hymen se sépare de toute l’équitation. Je tourne la paume de mes doigts vers le haut et commence à les pousser vers l’intérieur et vers l’extérieur dans une action de pompage, en courbant les doigts pour caresser ses parois. Ses hanches s’inclinent encore plus dans ma bouche, alors qu’elle porte un pantalon,

« Plus…. s’il vous plaît, n’arrêtez pas. »

Je sens ses muscles se contracter au fur et à mesure qu’elle atteint son apogée, je continue à sucer son clitoris et à la baiser avec mes doigts, en la regardant dans les yeux quand elle vient avec un grand cri. Ses parois de chatte traient mes doigts et je libère la pression aspirant son clitoris pendant qu’elle culmine et entre dans cet endroit spécial et continue à la lécher doucement jusqu’à ce que sa respiration se calme.

Je lèche son jus de sa chatte, léchant mes doigts propres où son sperme s’est accumulé dans ma paume, elle me regarde attentivement comme je le fais. Je m’agenouille plus haut et je l’embrasse, je la tire vers moi, sa bouche et sa langue m’explorent, goûtant son jus.

« Tu as le même goût ? » Elle demande, je lui explique que d’après mon expérience, tout le monde est différent.

« Tu veux me goûter ? » Je me renseigne provisoirement,

« Oui, je vous en prie. » Elle répond en chuchotant nerveusement.

Il est maintenant tard et ma belle-sœur se demandera où Sophie est, je veux plus, je veux laisser cette fille m’explorer, je ne veux pas arrêter ce qui a commencé maintenant.

« Sophie, pourquoi tu ne donnerais pas un coup de fil à maman et ne demanderais pas à rester chez moi ce soir ? Ne parle pas de ce qu’on a fait, je ne pense pas qu’elle aimerait beaucoup. » Sophie est déjà restée chez moi, donc sa mère n’a pas besoin d’être méfiante.

Elle se déplace et je l’entends demander la permission à sa mère de rester et elle revient en souriant d’une oreille à l’autre.

« Je peux rester ! »

La suite très vite ! 

histoires taboues
telephone rose amateur

Tél rose avec webcam

bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Bi - Gay - Lesbien, Histoires taboues, Inceste

Vous aimerez aussi :

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Deviens un membre privilégié !
Rejoins nous ;)
GRATUIT !!!
100%
XFR
Rejoins la communauté
100% GRATUIT
Tu ne seras pas déçu ;)
Merci !
XFR
Tu ne seras pas déçu ;)
MERCI !!!