Menu Fermer

Comment je suis devenu candauliste malgré moi

Ma femme Sophie et moi sommes mariés depuis 25 ans et nous avons eu plusieurs aventures sexuelles sauvages pendant cette période. Sophie et moi nous sommes rencontrés à l’université grâce à une amie commune appelée Linda qui sortait avec un de mes copains. Linda était cool, mais elle avait fait le tour de presque tous les gars avec qui je courais. Elle m’a même sucé la bite plusieurs fois avant de me présenter à Sophie.

Linda était hispanique, avec de longs cheveux noirs, des seins énormes et un cul large. Elle était un peu ronde, mais les seins et le cul allaient loin. La plupart des mecs voulaient la baiser. Linda était une nana que la plupart des mecs voulaient se pencher et pomper. Sophie était aussi une nana que tous les mecs voulaient se pencher et pomper, mais c’était aussi le genre de fille que la plupart des mecs voulaient épouser. Elle était/est intelligente, drôle, très petite, brune, avec un grand sourire, un beau cul et un ensemble de beaux seins souples qui étaient/sont seulement des bonnets B, mais qui avaient l’air d’être facilement des C à cause de son petit gabarit. Sophie et moi étions devenus assez sérieux, nous avions déjà parlé de mariage. Nous ne vivions pas encore ensemble, mais elle est restée un peu chez moi et nous avons baisé comme des fous à chaque fois que nous en avons eu l’occasion.

Sophie et Linda étaient colocataires et elle nous suivait presque tous les week-ends. Comme je l’ai dit, Linda était cool, mais Sophie et moi étions prêts à ce qu’elle ait un petit ami, donc nous n’avions pas toujours une troisième roue. Un vendredi soir, nous étions tous les trois dans une boîte de nuit que nous fréquentions assez souvent. Linda a rencontré un mec nommé Éric. Il était assez amical, mais il avait l’air d’un voyou. Lui et Linda s’entendaient bien, alors je m’en fichais un peu. Sophie et moi étions juste heureux de la voir avec quelqu’un. Linda a fini par partir avec lui et Sophie et moi sommes retournés à mon appartement. Je devais me lever tôt et me rendre à mon travail samedi matin, alors je suis parti avant que Sophie ne se lève. J’avais un enterrement de vie de garçon pour mon cousin auquel j’allais ce soir-là et Sophie et Linda allaient traîner à mon appartement et regarder des films. Ils allaient y passer la nuit et j’allais rester à l’enterrement de vie de garçon de ma cousine toute la nuit, car je serais probablement trop défoncé pour conduire.

Sophie m’a appelé juste au moment où je rentrais du travail et m’a demandé si Éric pouvait venir et rester avec eux à mon appartement pendant que j’étais parti à la fête. Je n’étais pas très enthousiaste, mais j’ai fait confiance à Sophie, alors je lui ai dit que j’étais d’accord. J’ai pris une douche, je me suis habillé et je suis allé à l’enterrement de vie de garçon. Je n’ai pas attendu qu’ils arrivent à l’appartement puisque Sophie avait une clé. J’étais à la fête depuis quelques heures et il faisait nuit. J’ai pris une minute pour appeler Sophie. Elle a mis un certain temps à décrocher et quand elle l’a fait, elle semblait distraite. Je pouvais entendre de la musique et Linda et Éric parler en arrière-plan. Sophie m’a dit que tout allait bien et qu’elles n’écoutaient que de la musique et parlaient. Après avoir raccroché le téléphone, je n’arrivais pas à me débarrasser de l’impression qu’il se passait quelque chose. J’ai traîné un peu à la fête, mais j’ai fini par dire « merde » et j’ai conduit jusqu’à mon appartement.

Quand je suis arrivé à ma porte, j’ai pu entendre la musique, mais je n’ai entendu personne parler. J’ai enlevé ma main de la poignée de la porte et j’ai décidé de faire le tour de l’autre côté de l’immeuble. J’habitais dans un immeuble d’une seule pièce et j’avais un patio dont l’arrière était équipé d’une porte coulissante en verre, ce qui me permettait de voir à l’intérieur. La lumière du patio était éteinte et les stores verticaux étaient fermés, sauf sur quelques centimètres d’un côté où je pouvais voir la lumière de l’intérieur de l’appartement. J’ai grimpé par-dessus la balustrade en bois et j’ai atteint le sommet de la fissure des stores. Je ne pouvais pas croire ce que j’avais vu. Éric et Linda avaient les fesses nues et il l’avait mise à quatre pattes au bout du lit et la frappait par-derrière. Mon cœur battait la chamade à ce moment-là. J’ai incliné ma tête sur le côté pour avoir une meilleure vue et j’ai vu Sophie assise le dos contre la tête de lit en train de les regarder. Elle avait une cigarette dans une main et son autre main était dans sa culotte. Tout ce qu’elle portait, c’était ce pull noir pelucheux, une culotte blanche en coton et rien d’autre ! Ma première pensée a été d’enfoncer la porte et de la bloquer. Mais je ne l’ai pas fait. J’étais incroyablement excité par ce que je regardais. J’ai décidé de voir comment ça se passait. Ma bite était très dure à ce moment-là et je l’ai sortie et j’ai commencé à la frotter. Éric était vraiment en train de baiser Linda. J’ai continué à penser que ce type allait devenir dingue d’un moment à l’autre. Sophie traînait vraiment sur cette cigarette et moi, elle avait levé les genoux et se frottait vraiment la chatte. Les bras de Linda ont lâché, je suppose, et elle s’est mise face contre terre sur le lit, mais Éric a continué à la baiser. Finalement, elle s’est tirée en avant et la bite gluante de Éric est tombée de sa chatte. Le préservatif qu’il portait avait glissé jusqu’à l’endroit où il pendait juste sur la tête de sa bite. Il l’a enlevé et l’a jeté par terre. Il a ramassé une bière ouverte qui était par terre et s’est mis à l’avaler en tirant sur son porc. Il s’était ramolli et tirait fort sur la bière.Comment je suis devenu candauliste malgré moi

Linda avait rampé et s’était couchée sur le côté, face à Sophie. Sophie lui a donné la cigarette qu’elle fumait et Linda a pris une grosse bouffée et l’a terminée. Sophie lui a enlevé sa culotte et les genoux relevés, a écarté les jambes et a glissé les deux mains vers le bas jusqu’à sa chatte joliment taillée. Linda a commencé à passer ses doigts dans les cheveux de Sophie. À ma grande surprise, Sophie a tourné la tête et a pris les doigts de Linda dans sa bouche et a commencé à les sucer. En voyant cela, j’ai failli jouir. Je tirais vraiment sur ma bite à ce moment-là. La bite de Éric était dure comme un roc après quelques secondes à regarder Sophie sucer ces doigts. Il a fait tomber sa bière et s’est mis à ramper sur le lit, face à Sophie. Elle a écarté les jambes un peu plus largement et a ensuite enterré son visage dans sa chatte. Sophie a immédiatement jeté sa tête en arrière et a gémi. Le gars faisait bien les choses, c’est sûr ! Sophie a continué à sucer les doigts de Linda pendant que Éric la mangeait. Éric a agrippé les fesses de Sophie et a soulevé son cul pour qu’il puisse avoir plus de sa douce chatte dans sa bouche. Linda a commencé à frotter les seins de Sophie à travers son pull, puis sous le pull et a finalement aidé Sophie à soulever ce pull pelucheux au-dessus de sa tête et à l’enlever. Sophie s’est immédiatement mise à pincer et à tirer sur ses tétons avec un peu d’aide de Linda.

Quelques secondes plus tard, Sophie a gémi et son corps a tremblé. Je pouvais dire qu’elle jouissait très fort. Le gars a continué à la dévorer alors que le corps de Sophie avait des spasmes. Sophie a finalement écarté sa tête de sa chatte et Éric s’est mis à genoux et a ramené Sophie à l’endroit où elle se trouvait sur le dos. Il a manifestement oublié de mettre un autre préservatif et Sophie n’a rien dit. Il a écarté les jambes et je l’ai regardé se mettre entre ses cuisses et enfoncer sa bite dans la chatte mouillée de Sophie. Je ne savais pas si je devais être blessé, énervé ou excité. Mais je ne pouvais pas m’empêcher de me branler la bite. Au début, je voyais bien qu’il la rentrait et la sortait lentement. Je suis sûr qu’elle va être bien mouillée avec son jus. Après quelques lentes pompes, il a fait une grosse poussée en elle. Je suis presque sûr qu’il a touché le fond. Ce mec était plutôt bien accroché et il avait vraiment des couilles dans le ventre. Sophie a fait rouler ses hanches vers l’arrière et Éric a commencé à pomper la chatte de ma petite amie et de ma future femme. Linda était allongée à côté d’eux et doigtait sa chatte poilue pendant qu’elle le regardait prendre Sophie. Mais je ne faisais pas très attention à Linda. J’étais concentré sur ce mec qui se tapait Sophie !

Le lit tremblait et se cognait contre le mur. Le gars l’a sortie de là et l’a repositionnée comme il le voulait. Il l’a remontée cette fois-ci en mettant ses mains paume vers le bas, même avec les épaules de Sophie et les jambes de Sophie sur les siennes. Sophie s’est penché et a guidé sa bite vers sa chatte. Le gars a repoussé ses cuisses et sa bite s’est enfoncée profondément. Sophie était grande ouverte à ce moment-là et Éric a profité pleinement de sa chatte exposée. Il a commencé à la baiser fort. Je pouvais voir ses couilles se cogner contre son cul. Ce connard lui donnait toute sa queue à chaque fois qu’il la frappait en elle et Sophie adorait ça ! Après plusieurs minutes à la baiser comme ça, il a pris ses chevilles dans chaque main et les a repoussées vers ses oreilles. Je pense qu’il était choqué qu’elle ne proteste pas. Sophie avait été gymnaste et était/est très souple. Il a commencé à frapper Sophie si fort que Linda a failli tomber du lit. Finalement, je l’ai entendu gémir et il a arrêté de pomper. Il a sorti sa bite et je pouvais voir qu’il serrait le bout. Il s’est approché de la tête de Sophie et, à ma grande surprise, Sophie a ouvert la bouche et Éric a fait tomber sa bite dans sa bouche. Il est tombé en avant, mais s’est retrouvé en position de poussée vers le haut avec sa bite toujours à l’intérieur de la bouche de Sophie. Son corps était en convulsions et je savais qu’il lui remplissait la bouche avec sa bite. Sophie est restée allongée là pendant que sa bite pompait sa graine dans sa bouche. Il s’est penché vers le bas et a commencé à soulever le manche, laissant son gland dans la bouche de Sophie pendant qu’il vidait son sac. J’ai vu un bon morceau de sperme s’échapper de la bouche de Sophie et couler le long de sa joue.

Après avoir livré son chargement, il s’est levé, a attrapé sa bite et a pressé les dernières gouttes de sperme sur le menton et le cou de Sophie. Sophie a tourné la tête sur le côté et le sperme a coulé de sa bouche. Linda était derrière Éric, lui frottant les épaules et l’embrassant sur le cou. Éric s’est levé et s’est approché pour prendre une bière. Ce qui s’est passé ensuite est ce qui m’a vraiment poussé à bout. Linda a rampé au-dessus de ma petite amie épuisée et lui a donné un baiser profond et humide. Sophie l’a embrassée dans le dos et ils ont commencé à se sucer les lèvres et la langue. Il y avait du sperme sur leurs visages à tous les deux. Je ne pouvais plus me retenir et j’ai éjaculé sur la porte vitrée.

Après mon orgasme, j’ai eu une bouffée d’émotions. Je ne savais pas si je devais faire irruption et affronter Sophie, affronter ce type qui vient de baiser ma copine ou simplement partir. Finalement, j’ai choisi de partir. Je suis monté dans ma voiture et je suis retourné à la fête. Sophie et moi nous sommes mariés un an plus tard. Je ne lui ai dit que je l’avais observée avec Éric et Linda que quelques années après notre mariage. Nous avons tout arrangé et cela a changé notre mariage pour le mieux. À partir de ce moment, nous étions beaucoup plus ouverts à de nouvelles expériences, mais notre mariage est resté solide. J’ai aussi découvert ce qui s’est passé plus tard dans la nuit, après mon départ. Si vous voulez en savoir plus, faites-le-moi savoir.

bandeau post content

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Histoires taboues, Récit érotique

Vous aimerez aussi :

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *