Menu Fermer

Brigitte 55 ans vide les couilles des migrants d’un camp de réfugiés

Bonjour,

Je vais vous parler de Brigitte 55 ans qui intervient comme bénévole dans un camp de réfugiés près de Lille. Je la connais bien parce que je suis moi-même bénévole et que j’ai 20 ans de moins. Le point commun de tout ça est qu’on est tous passés dans les trous de Brigitte qui donne de sa personne pour améliorer le quotidien de ces personnes en difficultés.

Je vais vous passer les détails de notre rencontre pour aller directement à la partie la plus croustillante de l’histoire taboue. Brigitte venait de plus en plus souvent au camp et à des heures tardives. Je me suis interrogé sur la chose et j’ai aperçu un manège intéressant. Dans une petite pièce du fond, il y avait toujours plein d’hommes devant la porte qui semblaient attendre quelque chose. J’ai mené ma petite enquête pour m’apercevoir qu’ils attendaient leur place pour venir se vider les couilles dans Brigitte, cette salope de 55 ans. Profitant de voir sortir un gros black de la pièce, je me suis faufilé et j’ai vu Brigitte dans la salle de bain, en tenue légère. Elle ne m’avait pas vu et a balancé un :

  • Mets-toi en forme mon chou, bibi se nettoie pour faire de la place à ton gros kiki. Il est bien gros ton kiki à toi hein ?

Lorsqu’elle est entrée dans la pièce, elle m’a vu et est restée la bouche ouverte. Avant même qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit, j’ai mis ma main derrière sa nuque pour la diriger vers ma queue demi-molle. Sa bouche étant ouverte, j’ai enfoncé mon sexe dans sa bouche. Elle a sucé timidement au début et s’est déchainée par la suite. Je lui tirais sur les tétons pour faire gonfler ses seins déjà énormes. Quand j’en ai eu marre de sa bouche, je me suis attaqué à ses trous. Il ne fallait pas que je mette la bouche dessus, trop peur des maladies. J’y suis allé avec les doigts et pas de main morte. Elle ruisselait comme une source de plaisir la Brigitte. Je l’ai retournée sur le lit, j’ai enfilé une capote que j’avais dans mon portefeuille en espérant qu’elle soit encore bonne et j’ai plongé ma queue dans la chatte crémeuse de Brigitte. À force de se faire dérouiller le vagin par des blacks migrants, la vieille avait le sexe dilaté et je ne ressentais pas grand-chose. J’ai sorti ma queue pour la mettre dans son cul. Et là c’était meilleur. Je l’ai pilonnée dix bonnes minutes dans le conduit anal avant de retirer mon sexe et la capote pour lui éjaculer sur les fesses.Brigitte 55 ans vide les couilles des migrants d'un camp de réfugiés

Brigitte est restée comme ça un moment. Je lui ai dit de ne pas bouger et je suis allé ouvrir la porte. J’ai choisi deux migrants qui me semblaient des forces de la nature. Je les ai fait entrer en même temps. Ils ont hésité puis ont fini par se déshabiller.

  • Allez-y les amis ! faites vous plaisir avec l’hospitalité française. Vous avez accès à tous les trous de Brigitte, mais ne l’abimez pas, je revendrai plus tard pour l’enculer de nouveau.

Brigitte s’est retournée et a vu les deux queues énormes des blacks qui bandaient déjà. Elle salivait même si je voyais sa frayeur. Je lui ai dit qu’en prenant 2 bites à la fois, la file d’attente diminuerait plus vite.

2 h plus tard, je suis repassé et il n’y avait plus personne. Brigitte était partie aussi. Je suis allé chez elle pour la retrouver et lorsqu’elle m’a vu a eu un petit sourire.

  • Je devais te prendre par le cul avant que tu ne partes salope.
  • Il est en feu tout comme ma chatte. Je vais prendre 24 h de repos avant de revenir au camp.
  • Et moi comment je vais faire alors ?
  • Il me reste ma bouche si tu veux. Viens dormir chez moi ce soir et je te pompe toute la nuit. Pas besoin de te retirer, je t’avalerai ton jus à toi.

Et c’est comme ça que je baise Brigitte, 55 ans plusieurs fois par jour pendant qu’elle se fait tringler par des dizaines de migrants à forte queue et aux couilles pleines. C’est un véritable sac à foutre. Elle a le cul qui bâille et les lèvres de chatte pendantes. Perso, je préfère sa bouche peu de gens y vont. Je m’endors avec la bite dans sa gorge et je me réveille pareil pour y juter de bon matin.

Ensuite, elle prend son service auprès des migrants du camp de réfugiés. Une bonne grosse salope qui fait ça gratos en plus ! Y a peut-être un coup à jouer non ?

À bientôt

Karim 35 ans Sangat

histoires taboues
telephone rose amateur

Tél rose avec webcam

bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Divers, Histoires taboues, Vieux - Jeunes

Vous aimerez aussi :

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Deviens un membre privilégié !
Rejoins nous ;)
GRATUIT !!!
100%
XFR
Rejoins la communauté
100% GRATUIT
Tu ne seras pas déçu ;)
Merci !
XFR
Tu ne seras pas déçu ;)
MERCI !!!