Menu Fermer

Risque de cancer de l’oropharynx pour les hommes pratiquant le sexe oral

Risque de cancer de l'oropharynx pour les hommes pratiquant le sexe oralLe sexe oral serait un facteur de risque de cancer de l’oropharynx pour les hommes qui fument et qui ont plus de 5 partenaires.

Les hommes qui ont des relations sexuelles orales avec de multiples partenaires courent un risque beaucoup plus élevé de développer une infection à HPV et un cancer de l’oropharynx, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Annals of Oncology. Ce risque est multiplié pour les fumeurs.

Les chercheurs de l’Université de Buffalo aux Etats-Unis ont examiné 13 089 personnes de 20 à 69 ans, qui ont été testées pour l’infection à HPV par voie orale. Il existe plus de 100 types différents de souches d’HPV, mais seulement quelques-unes sont connues pour provoquer le cancer. Ainsi, l’infection par le VPH16 cause la plupart des cancers de l’oropharynx dont l’incidence devrait dépasser le cancer du col de l’utérus aux États-Unis d’ici 2020.

LES FUMEURS AVEC PLUS DE 5 PARTENAIRES PLUS À RISQUE

Les résultats de l’étude ont dévoilé que les hommes ayant eu cinq partenaires ou plus affichaient un risque de 7 % d’être touchés par une infection cancérigène. S’ils fumaient, cette probabilité augmentait même à 15 %. Mais, les chercheurs ont estimé que seul 1 homme sur 10 développera un cancer de l’oropharynx dans sa vie. Les chercheurs ont constaté que les femmes étaient peu à risque.

« Chez les hommes qui ne fumaient pas, les infections orales par une souche oncogène d’HPV étaient rares », explique le Dr Amber D’Souza, premier auteur de l’étude. « Chez les hommes non-fumeurs, ce type d’infection était rare aussi, pour peu qu’ils aient eu moins de cinq partenaires. Mais au-delà, le risque d’infection augmentait avec le nombre de partenaires et le tabagisme. »

Les scientifiques espèrent pouvoir utiliser ces découvertes pour développer des techniques de dépistage.

“Actuellement, il n’y a pas de tests qui pourraient être utilisés pour le dépistage des personnes atteintes de cancer de l’oropharynx. C’est un cancer rare et pour la plupart des personnes en bonne santé, les inconvénients du dépistage l’emporteraient sur les avantages en raison du problème des faux positifs et de l’anxiété qui en découle », a déclaré Carole Fakhry, professeure agrégée au Département d’otolaryngologie Johns Hopkins.

Agathe Meyer Topsanté

histoires taboues
telephone rose amateur

Tél rose avec webcam

bantelskype

Comment avez-vous trouvé cet article?

Cliquez pour voter !

Appréciation Moyenne / 5. Total des votes :

Pas encore de vote. Soyez le premier à voter !

Posted in Divers

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Ce site est réservé aux adultes
Vous devez certifier que vous êtes majeur dans votre pays pour entrer sur le site. Vous engagez votre responsabilité en cliquant sur OUI. Toutes fausses déclarations sont passibles d'une amende.
Deviens un membre privilégié !
Rejoins nous ;)
GRATUIT !!!
100%
XFR
Rejoins la communauté
100% GRATUIT
Tu ne seras pas déçu ;)
Merci !
XFR
Tu ne seras pas déçu ;)
MERCI !!!